Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Hakanaï + Bionic Orchestra 2.0

Publié le 9 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, performance, artiste

Hakanaï + Bionic Orchestra 2.0

Jeudi 12 juin, à 20h,
Salle Maxi, Stereolux, Nantes.

 

Cette soirée singulière présente deux performances au milieu du public, deux dispositifs ou l’artiste dialogue, par la voix ou le mouvement, avec l’espace, les spectateurs, la musique et lavidéo, une nouvelle forme de poésie numérique.

 

 

HAKANAÏAdrien M / Claire B

Hakanaï est une performance chorégraphique pour une danseuse évoluant dans un volume d’images en mouvement. Dans la langue japonaise, Hakanaï définit ce qui est impermanent, fragile, évanescent, transitoire, entre le rêve et la réalité. Mot très ancien, il évoque une matière insaisissable associée à la condition humaine et à sa précarité, mais associée aussi à la nature. Il s’écrit en conjuguant deux éléments, celui qui désigne l’homme et celui qui désigne le songe. Ce collage symbolique est le point de départ de cette partition pour une danseuse rencontrant des images, faisant naître un espace situé à la frange de l’imaginaire et du réel. Les images sont animées en direct, selon des modèles physiques de mouvement, au rythme d’une création sonore également interprétée en direct. À l’issue du temps de performance, l’installation numérique est ouverte aux spectateurs.

 

BIONIC ORCHESTRA 2.0 - EZRA

Le Bionic Orchestra 2.0 raconte sa propre histoire, celle du rapport passionnel qu’entretient l’humain avec la machine. Par de simples mouvements de la main, EZRA pilote la démultiplication de sa voix et la circulation du son et de la lumière dans l’espace à l’aide d’un gant interactif développé sur mesure en collaboration avec la Cie Organic Orchestra et l’Atelier Arts-Sciences de Grenoble. Au travers du beatbox «augmenté», il interroge ce que nous sommes dans un environnement transformé par le biais des technologies. Sa démarche non verbale devient le terrain de jeu des sens, une recherche nouvelle sur le contrôle par le geste et sur la sensibilité du mouvement. 

 

commentaires

Stereolux Tech’Time Myo: bracelet de contrôle gestuel

Publié le 8 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans conférence, artiste, technologie

Stereolux Tech’Time Myo: bracelet de contrôle gestuel

Mercredi 11 juin 2014, 
de 18h30 à 20h,
Stereolux, à Nantes.

 

Stereolux Tech’time est un format d’échange animés par des artistes et développeurs, qui évoquent des outils utilisés (entre autres) dans le champ des arts numériques.

 

Une conférence pour découvrir les possibilités techniques et les usages du bracelet Myo. Quelles pourraient être les applications scéniques et artistiques de cette nouvelle interface gestuelle? Avec Laurent La Torpille.

 

Laurent La Torpille

Laurent La Torpille se consacre à la musique, au graphisme et la création d'environnements dynamiques privilégiant les manipulations en temps réel de l'image, du son et leurs interactions. Protéiforme, son travail s’oriente également vers des recherches plastiques qui placent l’individu et les nouvelles technologies au cœur des processus de création.

commentaires

QUANTUM & NIMBES

Publié le 8 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, artiste

PHOTOS PAR SÉBASTIEN ROY

PHOTOS PAR SÉBASTIEN ROY

PROGRAMME DOUBLE IMMERSIF

DÉVELOPPÉ DANS LE CADRE DU SYMPOSIUM IX

Portée par l'effervescence artistique d'ix, son Symposium international sur la créativité immersive, la SAT est heureuse d'ajouter à sa programmation une série de représentation dans le cadre d'EM15.

Pour lancer le programme, Francois Wunschel et Fernando Favier de 1024 Architecture présentent Quantum, une installation immersive spécialement conçue pour la Satosphère proposant une singularité numérique provoquée par l’entre-choc de quark-pixels, particules élémentaires constituant l’imaginaire de grandes théories de la physique et du cosmos.

Suivi de Nimbes par Joanie Lemercier et James Ginzburg (Emptyset), habitués des dispositifs immersifs et des projections à l'échelle architecturale ils vous feront explorer un univers dystopique où la nature menaçante, les paysages monochromes et austères sont le décor d'un duel entre les ténèbres et la lumière.

*Projet soutenu dans le cadre de l'opération FRIMAS 2014
lancée par le Consulat général de France à Québec et l'Institut français.


Première mondiale : Mercredi 21 mai (Symposium ix)
Représentations publiques : 26 mai au 27 juin
Satosphère (3ème étage)

Durée : 30 min

 

 

Toutes les dates sur le lien ci-dessous

commentaires

Un dimanche, une pin-up #77

Publié le 8 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Bonne Jenet (The King of Fighters: Maximum Impact 2)

Bonne Jenet (The King of Fighters: Maximum Impact 2)

commentaires

BAINS NUMÉRIQUES #8

Publié le 7 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans festivals

BAINS NUMÉRIQUES #8

Samedi 14 Juin 2014 - Vendredi 20 Juin 2014

 

Le festival international des arts numériques d’Enghien-les-Bains explorera pour sa 8e édition « le meilleur des mondes » : des scenarii d’anticipation à un regard sauvage et candide sur le monde.

 

En ce début de XXIe siècle, l’avenir du monde semble comme suspendu. La tournure qu’ont pris les changements technologiques, sociétaux et environnementaux a déjà déjoué de nombreuses prévisions futuristes. Cette thématique est donc une invitation à se projeter à nouveau, à envisager sous un jour artistique le futur et ses possibles, sans présupposé.

Retrouvez du 14 au 21 juin 2014, le Festival Bains numériques avec ses compétitions internationales, des rencontres professionnelles, et de grands rendez-vous festifs ouverts à tous les publics : concerts électro sur le lac, spectacles, installations interactives dans la ville et pour la première fois un temps fort jeune public. Les arts numériques réinvestiront les lieux du quotidien (gare, marché,…) pour inviter les publics à imaginer leur futur. Le temps du festival, Enghien-les-Bains, prend ainsi l’allure d’une cité à la fois utopique et chimérique, où se télescopent différentes visions artistiques. Entre conjuration et enchantement, crainte et désir, addiction et libération par les technologies, les artistes confrontent leurs (pré)visions de nos humanités digitales futures. Des lendemains réenchantés aux rêveries d’un promeneur plus si solitaire, il s’agit d’envisager de manière collective et artistique, le monde, sous son jour le pire et le meilleur…

commentaires

Techno Genre Bio, La nature réinventée

Publié le 6 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans exposit

Techno Genre Bio, La nature réinventée

Techno Genre Bio, La nature réinventée
Zoo de Granby & Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke
30 mai au 28 septembre 2014

 

De nombreuses inventions s’inspirent du monde vivant. C’est parfois sans s’en rendre compte que l’humain a réinventé ce que la nature faisait tout naturellement. Découvrez le lien entre l’ours blanc et la fibre optique, la bardane et le velcro, la fermeture éclair et la plume, le dauphin et le sonar, l’éléphant et l’architecture… Voyez à quel point la nature est belle et combien ingénieuse ! Exposition produite par le Zoo de Granby et réalisée par le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution du programme d’aide aux musées du ministère du Patrimoine canadien.

Entrée libre

 

Lieu : Centre d'exposition Léo-Ayotte

commentaires

LE FESTIVAL DU NUMÉRIQUE: Futur en Seine 2014

Publié le 5 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans festivals

LE FESTIVAL DU NUMÉRIQUE: Futur en Seine 2014

Changer de manière de voir et de « faire les choses », agir et partager, c’est ce que nous vous proposons pour la 5e édition de Futur en Seine, le festival mondial du numérique, du 12 au 22 juin 2014, à Paris et Ile-de-France.

Cause ou conséquence, les crises multiples que nous subissons et les manières dont le « numérique » modifie ce que nous connaissons nécessitent une remise en question « historique » de nos productions, de nos modèles et de nos organisations issues du XXe siècle. Le numérique est autant une révolution culturelle et sociale qu’une nouvelle révolution industrielle et économique. L’esprit du numérique modifie en profondeur tous les secteurs de la société et redéfinit les façons dont nous devons « fabriquer les choses ».

Nous avons appris à nos dépends que sans les gens, sans désirs, sans créations, sans industries, sans produits et sans symboles, c’est une partie de notre projet commun, de notre culture et de nos opportunités qui disparait.

Le Made in France est de nouveau un horizon, cependant il sera forgé à partir d’un dialogue avec le monde. C’est donc le Made With French, que nous vous proposons d’inventer. « Made with » sera la marque de fabrique des organisations performantes du XXIe siècle.

Alors que ces changements sont désormais largement engagés tout autour de la planète chez les innovateurs, les chercheurs, les entrepreneurs, les entreprises et les territoires, quels sont nos atouts, ici? Il est temps de bâtir une spécificité culturelle et contextuelle qui signera la singularité attractive, compétitive, inclusive et moderne de nos actions. Il nous faut donc penser, travailler et proposer à nouveau pour créer une offre distinctive, attractive, durable et ouverte sur le monde.

Nous vous proposons de fabriquer ensemble autant une « manière de faire » que ce que nous « avons à faire » pour réinventer nos actions, pour faire à nouveau.

Entreprises, passionnés, acteurs des technologies, designers, éducateurs, entrepreneurs et innovateurs du monde entier, bienvenue à Futur en Seine. Venez « faire ensemble » et partager ces transformations, découvrir les talents, les créations, ces entreprises grandes et petites et des productions numériques nouvelles qui fabriquent le Futur, aujourd’hui à Paris et en Île-de-France.

commentaires

Design et imaginaire

Publié le 4 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans appel a communications

Design et imaginaire

Design et imaginaire (#DiMnim) est un colloque interdisciplinaire et interprofessionnel ouvert à la fois aux chercheurs en design de toutes les disciplines et aux professionnels du design de tous les secteurs. Dans une logique d’innovation académique, il est conçu à la fois comme un colloque scientifique et comme un événement culturel et créatif ouvert sur la ville et les publics. C’est pourquoi il a lieu pendant la Fête de la science 2014 à Carré d’Art, à Nîmes, en partenariat avec le Labo2 Laboratoire des usages de Carré d’Art Bibliothèque.

Dans cet esprit, nous recherchons des contributions de haut niveau scientifique qui possèdent en même temps un haut degré de clarté et d’accessibilité, loin des effets de jargon. Nous attendons des propositions et des présentations dont le titre est attractif et dont l’idée centrale est présentée de manière efficace et lumineuse. La participation des doctorants et des jeunes chercheurs est vivement souhaitée.

Deux types de soumissions sont acceptés, communication orale (A) ou poster (B).

 

A. Soumettre une proposition de communication orale

Date limite : 16 juin 2014 à 23h59 (heure de Paris).

Une communication orale est une intervention de 15 minutes au sein d’une table ronde : ce format d’intervention convient aussi bien aux chercheurs et jeunes chercheurs issus du monde académique qu’aux professionnels en exercice ayant une pratique de designers-chercheurs.

D’une longueur maximale de 1500 signes, en langue française uniquement, les propositions sont à soumettre par voie électronique via le formulaire en ligne suivant :  http://goo.gl/H08YQV

Toutes les propositions soumises dans les délais seront évaluées par le comité : 3 communications par table ronde seront retenues, soit en tout 9 communications orales sélectionnées. Critères d’appréciation : qualité scientifique et adéquation avec la thématique du colloque ; clarté et accessibilité du propos. Le programme inclura également des conférenciers invités.

 

B. Soumettre une proposition de poster

Date limite : 16 juin 2014 à 23h59 (heure de Paris).

Un poster est une affiche imprimée au format A0 mêlant des éléments visuels et textuels et destinée à présenter une recherche en design ou un projet de design : ce format convient particulièrement aux jeunes chercheurs, aux doctorants, aux étudiants en Master ou aux professionnels en exercice.

Les propositions de poster sont à soumettre par voie électronique en 2 étapes :

  1. Remplir le formulaire en ligne suivant : http://goo.gl/H08YQV
  2. Envoyer un prototype au format A4 en un seul fichier PDF à l’adresse : design.et.imaginaire@gmail.com

Seules les propositions de poster respectant ces 2 étapes seront examinées. Critères d’appréciation : adéquation avec la thématique du colloque ; clarté et lisibilité, capacité à vulgariser, équilibre visuel/textuel, design graphique.

 

Publication

Ce colloque s’inscrivant dans une logique d’innovation académique, nous n’envisageons pas de publier des actes, dont l’expérience montre qu’il s’agit d’un format éditorial en cours d’obsolescence. En revanche, nous projetons de concevoir et d’éditer un livre-média intitulé Design et imaginaire en écho à l’événement.

Contact

Nous écrire à : design.et.imaginaire@gmail.com

Téléchargement

Télécharger cet appel à communications

commentaires

WEB2DAY

Publié le 4 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, conférence, festivals

WEB2DAY

Du 4 au 6 juinStereolux est partenaire du web2day pour la 3ème année consécutive : trois jours de conférences, débats, démos et animations sur les nouveaux usages du web et l’innovation numérique.

 

Soutien à l’organisation de la manifestation, Stereolux participe aussi à la conception de tables-rondes, présente des projets et expose des prototypes réalisés au Laboratoire Arts & Technologies :

 

CITY LUNG

Dan Baczynski, Corentin Fabry, Floriane Aubrit, Paul Bouisset

 

« City Lung » est un objet connecté dynamique qui récupère les indices de pollution d’une ville pour matérialiser sa respiration.
Plus le taux de pollution est élevé, plus le poumon suffoque !
La structure réalisée à partir d’une plaque de peuplier découpée au laser est enveloppée d’un tissu élasthanne. Cette peau tendue sur la cage thoracique est recouverte de nervures. Elles sont les voies de circulation de deux des pôles de notre école : la ville de Nantes et celle de Shanghai.


 - LAMPE PREV’YU
Dan Li, Charly Tauvry, Baptiste Labat


Dans cette région où les précipitations ne préviennent pas, « Prev'yu » est un nouvel outil de prévision des intempéries.
Cette lampe informe des précipitations à venir en T+1h et traduit leur intensité en fonction des gouttes d'eau qui tombent dans l'huile. Plus il y a de gouttes, plus les précipitations seront importantes !


- SOIF DE PARTI
Bertille Masse, Manon Le Moal-Joubel, Sébastien Maury, Thibaut Metivier, Clément Gault

 

« Soif de parti » est un distributeur de boissons qui permet de goûter l'équilibre politique sur Twitter en temps réel. 
A l'heure où la politique se fait autant sur le terrain que sur internet, il est intéressant de savoir qui est véritablement présent sur la toile, et notamment sur Twitter, l'une des plateformes de communication les plus utilisées par et pour les politiciens. 
« Soif de parti » fait frémir vos papilles en vous permettant de goûter un cocktail unique : la re-matérialisation expérimentale d’un flux virtuel.

 

Ces projets ont été réalisés dans le cadre d’un workshop de prototypage organisé en février 2014 par le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux avec des développeurs, des artistes et des étudiants (Ecole de Design de Nantes, option Interfaces tangibles). Il était encadré par Xavier Seignard, Maël Pinard et Bruno Houssin. Le Laboratoire Arts & Technologies a par la suite soutenu l'équipe pour aboutir à ce prototype inédit.


- PIMP MY MINITEL 
Maël Pinard, Xavier Seignard


« Pimp my Minitel » ou comment transformer une vieille interface numérique ultra vintage en un ordinateur mono tâche de nouveau connecté au réseau. Pimp my Minitel est une rencontre improbable entre un Raspberry Pi et un Minitel, un retro tweetwall créé dans le cadre des sessions du code créatif, qui diffuse en temps réel des micro message issus d’un flux twitter. 


Les sessions du code créatif
Depuis 2 ans, chaque mercredi soir, Stereolux réunit en atelier ouvert des passionnés de culture numérique, des ingénieurs, des artistes, des créatifs et des étudiants qui viennent apprendre, expérimenter et confronter idées et projets dans une ambiance conviviale et stimulante.

 

- MYO : BRACELET DE CONTROLE GESTUEL
Sofiane Bourahla, Mathieu Vaissieres, Matthieu Migeon, Guillaume Boulin, Thomas Blavette, Erwin Quemener


Le Myo est un brassard Bluetooth capable de comprendre nos gestes en couplant un capteur d’activité musculaire et un capteur qui analyse d'autres paramètres tels qu'un accéléromètre ou un gyroscope. Actuellement en version alpha, il sera distribué d'ici la fin de l'année.
La démo présentée, créée par Irwin Quemener (graphisme/3D) et les étudiants de Polytech'Nantes (programmation Myo), permet le contrôle en temps réel de visuels et de sons via un programme construit avec le logiciel vvvv. Vous pouvez vous déplacez dans l’espace à l’aide du bracelet et interagir avec celui-ci via des gestes prédéfinis. 


Cette installation interactive a été créée dans le cadre d’un projet collaboratif entre le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux et des étudiants ingénieurs de Polytech Nantes, qui ont pu collaborer avec plusieurs artistes dont Irwin Quemener. L'objectif de ce projet était d’explorer les possibilités de contrôle d’éléments d'un espace scénique (audio, vidéo, lumière, fumée, robot, ...) avec un bracelet Myo et de développer des outils pour la communauté des artistes numériques.

 

- BOITE A CAPTEURS
Vincent Kammerer, Xavier Seignard


La boîte à capteurs récupère des informations sur l’environnement dans lequel il se trouve (température, humidité, lumière, mouvements etc…), et permet la visualisation et l'utilisation de ces données via une interface web accessible sur différents terminaux (ordinateur, smartphone et tablette). Disponible en open-source dès l'été 2104 et peu coûteux, il pourra servir à de premières expérimentations sur la Ville de Nantes et fera l'objet d'un premier workshop le 18 juin à Stereolux.


Ce système a été créé suite à un premier projet collaboratif avec entre le Laboratoire Arts & Technologies de Stereolux et des étudiants ingénieurs de Polytech'Nantes ; il a ensuite été réalisé par Vincent Kammerer et Xavier Seignard.

commentaires

Thermal Touch, réponses sensibles aux traces thermiques.

Publié le 3 Juin 2014 par Anaïs BERNARD dans technologie

Thermal Touch, réponses sensibles aux traces thermiques.

L’entreprise,  Metaio est investi dans la fusion de la réalité augmentée et de la technologie thermique. Metaio a récemment créé une technologie utilisant la  réalité augmentée couplée à une  technologie tactile thermique. Par ce procéder, une interface utilisateur peut être pilotée par imagerie thermique permettant de transformer n'importe quelle surface en un écran tactile avec des effets visuels.

Le projet Thermal Touch dispose d'une paire de caméras, une infrarouge, l'autre standard, fonctionnant sur une tablette. Quand un utilisateur touche l'écran de la tablette, une signature thermique est laissé sur l’écran, c’est alors que le logiciel Metaio la lit et l’interprète comme la sélection de l'utilisateur. Cela signifie que les utilisateurs auraient la possibilité, par exemple, de jouer physiquement aux échecs sur une table avec un partenaire assis en face d’eux, avec juste une tablette pour relier le tout : joueurs, surface et jeu. Il serait possible également juste en touchant un jouet représentant une voiture, que votre tablette crée comme réponse une variété d'effets visuels de tir hors du véhicule en plastique.

Mis à part que cet outil pourrait rendre n'importe quelle surface en écran tactile, il apparait comme une solution intelligente au problème d'écran tactile actuel, où les utilisateurs tentent de naviguer par le toucher, mais la tablette ou le Smartphone lit mal la sélection, ne permettant pas l’exact souhait de utilisateur. L’idée serait de créer une interface naturelle et pratique permettant une navigation simple et efficace pour les technologies de demain.

Imaginer une nouvelle vision de jouer, de lancer des contenus numériques directement à partir d’objets du quotidien, ou encore de visualiser des créations numériques et 3D directement  sur les homologues de notre monde consensuel.

Le projet Thermal Touch n’est à ce stade qu’un simple prototype, et évoluera encore durant les dix prochaines années pour que des capteurs plus avancés encore puissent être disponible et s’adapter à des développeurs de réalité augmenté. Mais l’idée est là, une surface rendue tactile par réponses sensibles aux traces thermiques que nous laissons derrière nous.

commentaires
<< < 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 120 130 140 150 160 170 > >>