Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Artistes de laboratoire, recherche et création à l’ère numérique

Publié le 31 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

« Artistes de laboratoire, recherche et création à l’ère numérique » _ J.-P. Fourmentraux

 

 

Un comédien virtuel, des images interactives, un cirque transmédia, des agents intelligents… Ce livre porte sur la manière dont la création artistique et la recherche technologique, qui constituaient autrefois des domaines nettement séparés et quasiment imperméables, sont aujourd’hui à ce point intriqués que toute innovation au sein de l’un intéresse (et infléchit) le développement de l’autre. Dans les nouveaux laboratoires de la création artistique et informatique – Ircam, Hexagram, Lip6, Cnam, Orange Labs – des œuvres hybrides rendent irréversible le morcellement des anciennes frontières opposant art et science.

Car en articulant des contributions interdisciplinaires, l’art numérique instaure en effet un morcellement de l’activité créatrice et des modes pluriels de désignation de ce qui fait œuvre. Les logiques de conception et la régulation du travail qui en découlent étant désormais orientées vers une pluralité d’enjeux : exposition (artistique), invention (technologique) et connaissance (académique).

L’examen de ces évolutions en France et au Canada révèle de nouvelles manières de faire œuvre commune et soulève plusieurs questions : l’art peut-il faire l’objet d’une recherche ? L’écriture informatique peut-elle, elle-même, recouvrir une dimension théorique et devenir un enjeu de création ? L’interdisciplinarité mise en jeu s’accompagne-t-elle d’une transformation des modes d’attribution et de valorisation des œuvres partagées entre art et science ?

Jean-Paul Fourmentraux est sociologue, maître de conférences à l’Université de Lille 3 – UFR Arts et Culture – et chercheur associé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS Paris) au Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron (CNRS).

 
Artistes de laboratoire, recherche et création à l’ère numérique
commentaires

Conférence de Marcella Lista suivi de Corbeau.

Publié le 31 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans evenement, performance

Jeudi 4 avril 2013 à partir de 19h30

Lieux : Auditorium Wendel , Studio, Pompidou Metz.
Catégorie : Spectacles vivants
Cycle : Instantané
Discipline : Dance
Tarif : 10 € / 5 €
Public : Tout âge
Durée : 60' + 30'
Auteur : Marcella Lista & Myriam Gourfink.
 

Corbeau débute par un léger mouvement de l'épaule, qui peu à peu se déploie à travers tout le corps en vagues successives de tensions et de relâchements, jusqu'à envahir les différents espaces : surface épidermique, modelée par l'activité des muscles que souligne un éclairage zénithal ; espace aérien, où les membres virtuoses trouvent des appuis jusqu'ici impensables ; espace sonore, à l'intérieur duquel se joue un va-et-vient subtil entre les deux interprètes en scène (la danseuse et le musicien). Myriam Gourfink explore autant qu'elle exploite les capacités physiques de Gwenaëlle Vauthier, danseuse de l'Opéra de Paris, et nous absorbe entièrement dans cet intense décortiqué de mouvement, conçu comme un seul et unique équilibre d'une demi-heure.

Production CND, et l’association LOLdanse.
LOLdanse est soutenue par la direction des affaires culturelles d’Ile- de-France - Ministère de la culture et de la communication au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique.
Avec l’aimable autorisation du Ballet de l’Opéra national de Paris.

Conférence de Marcella Lista suivi de Corbeau.
commentaires

Un dimanche, une pin-up #16

Publié le 31 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Sophitia (série Soul Calibur)

Sophitia (série Soul Calibur)

commentaires

Spectacle vivant: Aranéïde.

Publié le 30 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans evenement, performance

Mercredi 03 avril 2013 à 20h

Lieux : Centre Pompidou Metz, Forum.
Catégorie : Spectacles vivants
Cycle : Instantané
Discipline : Dance.
Tarif : 15 € / 10 €

Public : Tout âge

Auteur: Myriam Gourfink.

 

Fruit d’une rencontre entre Myriam Gourfink et la trapéziste Clémence Coconnier, la création d'Aranéide est née de l’envie partagée d’une danse qui prendrait ses appuis dans l’air, comme un pont entre deux tendances antagonistes de la danse que sont la nécessité de trouver ses appuis au sol et le désir d’envol. L’espace imaginé pour la concrétisation de ce projet est une structure en kevlar semblable à une toile d’araignée, d’une très grande résistance et pourtant presque immatérielle, un espace solide et aérien à même d’offrir au public la magie d’un corps en lévitation.

Fidèle partenaire de Myriam Gourfink, le musicien Kasper Toeplitz est aussi de l’aventure. Il envisage le son comme une matière, dans sa dimension éminemment plastique et architecturale…

Distribution
Chorégraphie : Myriam Gourfink / Trapèze : Clémence Coconnier / Musique : Kasper T.Toeplitz

Création lumière : Séverine Rième

Réalisation structure : Pierre-Yves Guillaumin

Production
LOLDANSE, Le Manège de Reims Scène nationale, King's Fountain.

Spectacle vivant: Aranéïde.
commentaires

Projet EVA

Publié le 29 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans performance

Du jeudi 4 au samedi 6 avril - 20h et 22h30

 

Cinétose est une performance robotique et immersive. Projet EVA plonge le public dans une expérience somatique unique où la chorégraphie robotique engendre graduellement la perte des repères spatiaux.

 

Cette création hybride se présente comme une imposante installation électromécanique composée de plaques d’acier qui servent à la fois d’instrument sonore et de dispositif scénique. Accrochées à une grille mobile située au-dessus des spectateurs, les larges plaques de métal accomplissent une vaste série de mouvements tout en descendant sur le public… Avec Cinétose, Projet EVA plonge le public dans une expérience somatique unique où la chorégraphie robotique engendre graduellement la perte des repères spatiaux.

Cinétose est une oeuvre du collectif Projet EVA : Etienne Grenier, Simon Laroche.
Une performance avec Simon Laroche, Etienne Grenier & Stéphane Barbeau .

 

Projet EVA

Studio / MAC

Place Salvador Allende 94000 CRETEIL
tel. 01 45 13 19 00
email: studio@maccreteil.com

commentaires

Bouillants #5 2013 - Fantômes - Vincent Lévy - Salamanque 2008.

Publié le 29 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans festivals, exposit

Bouillants #5 2013 - Fantômes - Vincent Lévy - Salamanque 2008.

Gare de Rennes, Gare de Brest et Gare de Saint-Brieuc.

Du 29 mars au 5 avril 2013

En gare de Rennes, l’installation est accessible au niveau supérieur, entre les escalators et les guichets SNCF.

JOURS & HORAIRES D’OUVERTURE
Du lundi au samedi de 05:00 à 00:45
Dimanche de 06:00 à 00:45
Jours fériés de 06:00 à 00:45

ACCÈS LIBRE

//////

Parole à Mylène Moreau, Déléguée Territoriale RH – Agence Gares Centre Ouest :

« La 5ème branche SNCF, en charge de la gestion et du développement des 3 000 gares françaises, anime tout au long de l’année les gares à travers de nombreuses opérations culturelles comme des performances musicales, des concerts, des flashmobs, des expositions de peinture et de photographie. Toutes ces manifestations participent à faire des gares des lieux de vie au sein même des villes.
C’est donc tout naturellement que Gares & Connexions s’inscrit comme partenaire des Bouillants #5 pour promouvoir l’expression artistique sous des formes novatrices alliant arts numériques et multimédias ».

© Fantômes - Vincent Lévy - Salamanque 2008

© Fantômes - Vincent Lévy - Salamanque 2008

Fantôme(s) [2005]

Vincent Lévy France

Fantôme(s) est une installation, dans laquelle le spectateur se trouve face à un écran qui fonctionne comme un miroir, mais un miroir qui se donnerait un temps de réflexion avant de refléter son image.

La restitution vidéo prend la forme d’une image multicouche, dotée de huit calques avec une proportion de 10 à 20% de transparence chacun. Les images qui viennent juste d’être filmées s’étalent dans le temps avec des délais de 2 à 8 secondes. L’opacité du sujet est donc fonction du temps passé devant l’installation. A partir de 22 secondes d’immobilité devant l’objectif, l’image du passant apparaît complètement. Mais, aussitôt perçu, il pourra être remplacé ou accompagné par quelqu’un d’autre parmi les visages mémorisés les jours précédents à la même heure, ou les personnages issus de l’univers personnel de l’artiste. Ces derniers peuplent également « les rêves » de Fantôme(s) lorsque personne ne vient se mettre face à lui.

Fantôme(s) pose la question du temps présent, en le mélangeant avec des évocations du passé et en projetant l’image actuelle enregistrée dans le futur. A travers un jeu narcissique, le spectateur est en réalité entraîné dans la réflexion fondamentale sur le « lieu temporel » de son existence.

Après un diplôme de cinéma à l’Université Paris VIII, Vincent Lévy démarre son activité de monteur indépendant. Il travaille principalement sur des films documentaires, ainsi que sur des fictions. Il mène en parallèle depuis 1994 une activité artistique, avec la réalisation d’installations vidéo. Ses deux activités entretiennent une relation étroite, les installations lui permettant d’explorer une approche non linéaire de l’assemblage d’images, tout autant que de la séquence filmage puis montage.

Ainsi, avec Le Panneau du temps qui passe en 2001 et Fantômes en 2004, l’image montrée par l’installation est celle-là même du spectateur filmé en temps réel, puis manipulé dans des mécanismes de délais temporels. Le principe du comportement autonome de l’œuvre prend une part de plus en plus importante dans le travail de Vincent Lévy.

commentaires

Tableaux Interactifs avec Nicolas Clauss.

Publié le 28 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans exposit

Galerie virtuelle Flying Puppet
Somnambules, pièce chorégraphique interactive avec Jean-Jacques Birgé


 
Pour la première K@ravann Numérik, nous vous invitons à découvrir une série de tableaux interactifs par l'artiste Nicolas Clauss. Sa galerie numérique, "Flying Puppet" présente des tableaux que l'on touche avec les doigts ou la souris afin de dévoiler progressivement leurs mystères et leur poésie.
Somnambules est un spectacle chorégraphique et interactif qui réunit à la fois la danse contact, la peinture, la vidéo et la musique.


 
Mercredi 03 et jeudi 04 avril : Médiathèque de la Plaine des Cafres
Vendredi 05 et samedi 06 avril : Médiathèque du Tampon - Centre Ville
Tableaux Interactifs avec Nicolas Clauss.
commentaires

NATURES ARTIFICIELLES - Exposition EXIT 2013

Publié le 28 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans exposit

Du jeudi 4 avril au 14 avril,

 

L’exposition Natures Artificielles présente les oeuvres de plus de 27 artistes ou collectifs internationaux, autant de visions originales d’un réel transfiguré par une époque mutante où l’homme joue de son emprise ambiguë. Elle est conçue comme un parcours poétique d'installations, on y croisera des parcelles de natures interactives, des laboratoires qui réinventent l'histoire scientifique, des transcriptions cinématographiques, et des voyages spirituels, une invitation au jardin d'Eden...

 

PHILIP BEESLEY | CANADA

ALEXANDRE BURTON | QUEBEC

FRANCE CADET | FRANCE

PIERRE-LAURENT CASSIERE | FRANCE

CHRISTOPH DE BOECK | BELGIQUE

FÉLICIE D’ESTIENNE D’ORVES | FRANCE

EVELINA DOMNITCH & DMITRY GELFAND | BIELORUSSIE

FABRIC | SUISSE

MALACHI FARRELL | FRANCE

HARUN FAROCKI | ALLEMAGNE

ANAISA FRANCO |JORDI PUIG  | BRESIL

GAYBIRD | HONG KONG

HEHE | FRANCE | DANEMARK

LI HUI | CHINE

SACHIKO KODAMA | JAPON

ATSUNOBU KOHIRA | JAPON

BERTRAND LAMARCHE | FRANCE

FELIX LUQUE SANCHEZ | JORDI PUIG | ESPAGNE

ROBIN MEIER & ALI MOMENI | SUISSE/USA

NICOLAS REEVES | QUEBEC

HO TZU NYEN | SINGAPOUR

SCENOCOSME | FRANCE

JUNG YEONDOO | COREE DU SUD

CHARLOTTE LEOUZON | FRANCE

 

Famille :

Mercredi 14h à 18h00 / Samedi de 14h00 à minuit, dimanche de 14h00 à 18h00
Tarif: 5 euros

Scolaire :

Temps scolaires (avec médiation) : lu, ma, je et ve de 9h00 à 12h00 - 14h00 à18h00 / mercredi de 9h00 à 12h00
 
Place Salvador Allende 94000 CRETEIL
 
NATURES ARTIFICIELLES - Exposition EXIT 2013
commentaires

Sinful Robot : la réalité virtuelle au service du sexe

Publié le 27 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans actualite, technologie

 Sinful Robot : la réalité virtuelle au service du sexe

 

Avec l'aide des casques Oculus Rift qui seront bientôt disponibles sur le marché, la société Sinful Robot veut lancer dans le courant de cette année le premier jeu de réalité virtuelle qui plongera le joueur dans un univers érotique où tous les fantasmes sont permis, et vécus "comme si vous étiez".

 

La réalité virtuelle tient-elle sa première killer app qui lui permettra de passer du statut d'éternelle promesse issue de la science-fiction, à celle du véritable phénomène de société ? La société californienne Sinful Robot mène actuellement une opération de communication pour faire connaître à l'avance ce qui n'est encore qu'un projet en cours de développement : un univers érotique dans lequel le joueur s'immergera pour vivre ses fantasmes grâce à des lunettes de réalité virtuelle.

Nous n'en sommes pas encore à faire l'amour avec des robots, comme le prophétisent des chercheurs depuis plusieurs années, mais c'est un premier pas.

La société, qui a lancé une campagne de recrutement d'artistes et de développeurs en début d'année, espère lancer un premier chapitre de son univers Sinful Robotdès le troisième trimestre 2013, gratuitement ou à un coût symbolique.

Sinful Robot mise pour ce faire sur les très prometteuses lunettes Oculus Rift, qui ont bénéficié d'un financement de 2,4 millions de dollars levé auprès des internautes grâce à une campagne Kickstarter menée en 2012, soutenue notamment par John Carmack (ID Software) et Gabe Newell (Valve). Le "jeu érotique" promet d'être l'une des applications les plus recherchées par les propriétaires du casque, alors que des titres beaucoup plus conventionnels sont attendus comme Doom 4, iRacing, Team Fortress 2, ou même Minecraft.

Appréciées par ceux qui ont pu les tester, les Oculus Rift offriront plus de 90 degrés de champs de vision stéréoscopique, ce qui sera le double des appareils concurrents, avec un écran 7 pouces et une résolution espérée de 1920 x 1080px. Le tout, équipé d'un gyroscope, d'un accéléromètre et d'un magnétomètre pour capter fidèlement les mouvements de la tête, pèsera tout de même 250 grammes.

"Avec le casque Oculus Rift, nous vous plaçons au coeur de l'action, l'épicentre extasié du jeu", promet Sinful Robot. "Vous ne regardez plus l'écran... vous êtes à l'intérieur d'un monde virtuel". Mais les lunettes ne font que montrer. Pour reproduire tous les sens, et en particulier le toucher, il faudra encore attendre les progrès de la science...

 

commentaires

Court métrage “Everything Broken“ de Basil Iskandrian.

Publié le 26 Mars 2013 par Anaïs BERNARD dans actualite

Everything Broken,  un joli court métrage sous forme de métaphore visuelle, personnifiant la technologie et les réseaux sociaux dans une histoire d’amour “je t’aime / moi non plus”. Les relations virtuelles, les médias technologiques et sociaux continuent de croître à un rythme exponentiel, et notre relation avec la technologie nous cause de plus en plus de préoccupations et de dépendance : nombre de connexions, friends, followers… Au risque d’en oublier la qualité ou la tangibilité de ces relations… Un court métrage écrit et réalisé par Basil Iskandrian

 

écrit, réalisé, édité :/ / basilic iskandrian 
personas :/ / Kimberly Ann cuisinier, basilic iskandrian 
:/ cinéma / basilic iskandrian, troy Bieser 
design sonore :/ / Steve Warner 
iPhoneography :/ / Kimberly Ann cuisinier 
voix :/ / ruby carr 
musique :/ / Jacaszek

 

équipement :/ / Canon 5D mk3, canon 5D mk2, canon 7D, iPhone 5, canon lentille de 20mm premier, 50mm premier, zoom 24-70mm, 70-200mm zoom, Konova k3 toboggan, & cobra grue flèches.

 

logiciel :/ / premier, After Effects, Cinema 4D, Illustrator, Photoshop, plexus, élément 3D, Trapcode particulière, moka, cameratracker

commentaires
1 2 3 4 5 6 > >>