Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

LE MOIS MULTI DÉVOILE LA PROGRAMMATION DE SA 15E ÉDITION

Publié le 31 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans festivals

LE MOIS MULTI DÉVOILE LA PROGRAMMATION DE SA 15E ÉDITION

27 jours de festivités avec une centaine d’artistes d’ici et d’ailleurs
Du 5 février au 2 mars 2014 à Québec

 

Québec, le mercredi 15 janvier 2014 – Les Productions Recto-Verso, producteur du 15e Mois Multi, vous convie à 27 jours de festivités, du 5 février au 2 mars 2014. En effet, le Mois Multi a levé le voile aujourd’hui sur sa prochaine édition en annonçant sa programmation qui regroupe plus de 100 artistes des arts multidisciplinaires et électroniques venus de la France, des États-Unis, du Vénézuela, de la Croatie, du Canada, du Québec et de la ville de Québec. Élaboré autour de la notion du temps, le Mois Multi annonce des œuvres d’une grande richesse artistique : spectacles multidisciplinaires, performances sonores et lumineuses, danse et arts électroniques, installations robotiques, cinétiques, sonores et interactives, cabarets multi, rencontres avec les artistes et bien plus.

Cette 15e édition est l’occasion de célébrer et pour marquer le coup, la directrice artistique, Viviane Paradis, offre aux festivaliers des retrouvailles avec des artistes et des compagnies d’ici et d’ailleurs qui ont marqué l’histoire du festival. Une place toute particulière a également été réservée à la relève de Québec en présentant un volet spécial soutenu par la mesure Première Ovation – Arts multi.

La question du temps traverse nombre de projets au programme de cette 15e édition du Mois Multi. Les explorations de la mémoire à travers les arts électroniques et multidisciplinaires sont foisonnantes. Des œuvres se déploient via l’expérience de la pérennité; l’établissement de récits, narratifs ou non, plus ou moins chronologiques, vient bâtir des mondes utopiques. Les moyens technologiques mis en œuvre sont autant de machines à conjurer le temps, le ralentir, le retenir, le stopper ou encore le dilater. À partir de questionnements sur les récits de vie, sur ses extrémités – l’enfance, la mort –, par la réactualisation d’objets obsolètes, les artistes viennent poser à leur façon la question des temporalités qui nous habitent et nous obsèdent.

Le festival international d’arts multidisciplinaires et électroniques se tiendra à la Coopérative Méduse et chez de précieux partenaires : au Musée national des beaux-arts du Québec, à La Caserne, au Cercle, chez VU PHOTO, au studio d’Avatar, à la Galerie des arts visuels de l’Université Laval, à l’espace d’exposition de La Bande Vidéo, au Tiers Temps, à LA CHAMBRE BLANCHE et chez Zone Centre-Ville.

Le Mois Multi #15 garde le cap sur la trajectoire d’origine visant à faire voir et à faire rayonner les mutations qui agitent le monde des arts multidisciplinaires et électroniques.

LE MOIS MULTI DÉVOILE LA PROGRAMMATION DE SA 15E ÉDITION
commentaires

Voyager dans le temps. La physique moderne et la temporalité

Publié le 30 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans conférence

Voyager dans le temps. La physique moderne et la temporalité

Paroles d'auteurs

Voyager dans le temps. La physique moderne et la temporalité

Peut-on voyager dans le temps ? Cette idée, l’une des plus séduisantes que nous propose la littérature de science-fiction, se heurte à de nombreuses difficultés si l’on se contente de la notion du temps que nous croyons bien connaître. En remettant en cause le concept du temps et de son existence, la théorie de la relativité générale a ouvert de nouvelles perspectives.

En 1949, le mathématicien et logicien Kurt Gödel est le premier à montrer l’existence de configurations de l’espace-temps qui pourraient théoriquement permettre à un voyageur de revenir avant son départ. D’autres solutions de ce type ont été trouvées depuis. Si le voyage temporel est compatible avec la conception du monde issue de la physique d’aujourd’hui, est-il physiquement réaliste ? La réponse divise les physiciens. Certains font l’hypothèse qu’il doit exister des lois physiques, qui restent à découvrir, interdisant une telle monstruosité. D’autres, plus aventureux, suggèrent que la présence de certaines substances exotiques pourrait déformer l’espace-temps de manière à l’autoriser.

Ensuite, l’idée est-elle vraiment indemne de tout paradoxe ? Qu’arrive-t-il par exemple si je me rends dans mon passé et que j’occis mon grand-père avant même qu’il ait donné naissance à mon père ? Je ne puis alors exister et donc me rendre dans le passé pour accomplir ce grand-parricide... Au-delà de la seule physique, cette question concerne bien d’autres disciplines comme la biologie, la théorie de l’information ou encore la philosophie… Sans oublier les multiples développements historiques, littéraires et cinématographiques qui continueront à nous faire rêver !

Avec Marc Lachièze-Rey, physicien, directeur de recherche au CNRS, laboratoire astroparticule et cosmologie de l’université Paris Diderot, auteur de l'ouvrage Voyager dans le temps. La physique moderne et la temporalité (Seuil).

Rencontre animée par Daniel Fiévet, journaliste et producteur à France Inter.

6 février 2014
18h30 - 20h

  • Paris: Musée des arts et métiers

Amphithéâtre Abbé Grégoire
Entrée par le Musée des arts et métiers
60 rue Réaumur, Paris IIIe

commentaires

Avant-première de l'installation-spectacle Nocturne 2 - Tumbleweed

Publié le 29 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement

Avant-première de l'installation-spectacle Nocturne 2 - Tumbleweed

Nocturne n°2 – Tumbleweed
Une installation-spectacle de Aurélie&Pascal Baltazar

Le jeudi 6 février 2014, à 18h
Au Phénix, scène nationale Valenciennes
Boulevard Harpignies - Valenciennes

 

Deuxième volet de la série Nocturnes, Tumbleweed propose au spectateur une installation-spectacle tissant lumière, son et brume.

Dépourvu de présence humaine, le plateau s'anime telle une sculpture en mouvement, des formes évanescentes se déformant et se reformant sans cesse. Au fil d'un temps étiré, ce théâtre des éléments nous plonge dans un univers onirique où l'instant fugace côtoie les mémoires des temps à venir… virevoltants tissés dans l'accalmie des vents.

 

Les Baltazars, entre spectacle vivant et arts plastiques, œuvrent à l'intersection du visuel, du sonore et du sensitif. Ils créent des univers sensibles travaillant sur l'attente, la fragilité, la suggestion.

 

Discussion sur les technologies et l'interface tactile

Décodage des technologies et du pilotage par une interface tactile

Usage pour d'autres applications : pratique amateur, formation, mobilier etc...

Cocktail - Entrée gratuite

ATTENTION NOMBRE DE PLACE LIMITE

 

Production l'Arboretum SCOP - Coproduction : LaBRI/SCRIME, (projet de recherche i-score) / GMEA, Centre National de Création Musicale d'Albi-Tarn (projet de recherche OSSIA) / Le Phénix scène nationale Valenciennes Cofinancement : Pictanovo, dans le cadre du Fonds Expériences Interactives, (avec le soutien de la Région Nord-Pas de Calais, de Lille Métropole Communauté Urbaine, de la CCI Grand-Hainaut, du Centre National du Cinéma et de l'image animée) Avec le soutien du CNC-DICRéAM, de l'Aide Individuelle à la Création Arts Plastiques de la DRAC Nord-PdC pour la recherche plastique préalable En partenariat avec l'équipe EDESAC (laboratoire CEAC, Université Lille 3), le cluster de recherche SCV (iCAVS/IrDIVE, Tourcoing), et la Plaine Images / l'Imaginarium.

commentaires

Café éthique : Le Transhumanisme - Vers un homme augmenté ?

Publié le 28 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans conférence

Café éthique : Le Transhumanisme - Vers un homme augmenté ?

le 29 Janvier 2014

ECL Amphi 201

à 18h30

Intervenants

  • Didier Coeurnelle, vice-président d’une association transhumaniste
  • Bernard Andrieu, professeur en épistémologie du corps et des pratiques corporelles

Programme

Le transhumanisme est aujourd’hui un mouvement intellectuel international prônant l’usage des sciences et des techniques pour parfaire la condition humaine. Il envisage donc aujourd’hui de manière sérieuse, vues la convergence et la puissance des technologies modernes (biotechnologies, nanotechnologies, sciences cognitives et sciences de l’information), de développer les capacités physiques et mentales de l’homme, de l’augmenter, de faire de lui un être parfait. Ce mouvement invite à réfléchir sur les enjeux socio-éthiques d’une redéfinition de la nature humaine, et les normes qu’il faudrait définir pour continuer à maîtriser l’avancement rapide des technologies.

 

  • Comment l’augmentation redéfinit-elle l’homme ?
  • L’homme devient-il un simple « support d’expérimentation » pour le transhumanisme ?
  • L’augmentation n’est-elle pas finalement une réduction de l’homme ?
commentaires

Lancement de l'édition 2014 du Challenge jeunes talents et du fonds Expériences Interactives

Publié le 27 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans concours, courts métrages

Lancement de l'édition 2014 du Challenge jeunes talents et du fonds Expériences Interactives

Pictanovo vous propose de bien commencer l'année en soutenant le talent, la créativité et la jeunesse de notre région!

 

Le mardi 4 février 2014 à 17h45

Au Fresnoy - Studio National des arts contemporains - 22 rue du Fresnoy - Tourcoing

 

Créé en 2013 par Pictanovo, le Challenge Jeunes Talents est un concours qui a pour mission de mettre en lumière les jeunes pépites régionales formées au sein de l'une des 62 formations dispensées dans la région et/ou soutenues par les structures locales. Venez  découvrir les projets et les talents de l'édition 2013, ainsi que toutes les nouveautés du Challenge 2014.

 

Des nouveautés, l'édition 2014 d'Expériences Interactives vous en réserve aussi !

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Au programme de la soirée :

- 18h00 : "désaffection", un court métrage de Charles Thomas, finaliste du Challenge Jeunes Talents 2013

- 18h15 : Les trois lauréats CJT 2013 reviennent sur scène !

- 18h30 : Lancement du Challenge Jeunes Talents 2014

- 18H45 : Présentation du Fonds Expériences Interactives 2014

Cocktail

- 19h45 : Retour en vidéo sur les projets Expériences Interactives

- 20h00 : "L'homme qui voulait voir sa gueule" par Les Caïds du Cinéma, Prix Spécial du Jury du Challenge Jeunes Talents 2013

commentaires

Un dimanche, une pin-up #59

Publié le 26 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Miranda Lawson ( Mass Effect 2)

Miranda Lawson ( Mass Effect 2)

commentaires

Animer votre propre personnage de jeu vidéo.

Publié le 26 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans technologie, actualite

Animer votre propre personnage de jeu vidéo.

FaceRig est un programme permettant à l’utilisateur équipé d’une webcam d’incarner  un personnage de jeu vidéo. Pour le moment le principe se concentre sur l’animation par votre visage  du  portrait, en réalisant de la motion capture en temps réel. Cette application est encore en cours de développement. Si le concept vous plait et que vous voulez lui donner une chance de se finaliser et de le rendre disponible à bas prix, il se trouve en cours de financement au lien ci-dessous.

commentaires

SPECTROGRAPHIES

Publié le 25 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans evenement, performance, film

SPECTROGRAPHIES

SPECTROGRAPHIES

 

Solo Show, dimanche 26 janvier, Centre Pompidou, 20h

Cinéma (petite salle) - 4 € - places en vente sur place

 

Et vous, est-ce que vous croyez aux fantômes ?

 

Une soirée de cinéma en temps-réel où le public est convié à la projection d'un film en cours d'écriture, de pensée, de fabrication. Spectrographies deviendra un road-movie documentaire, une enquête articulée autour de rencontres avec des fantômes, dont cette soirée constituera une étape. Sur scène, se succèderont un concert pour champ électromagnétique, une conversation archéonumérique avec un spectre digital, une rencontre avec une sorcière surexposée et le fantôme de Nadja, des projections d’archives hantées, une promenade amoureuse avec Kafka dans la neige canadienne...

 

 

 

commentaires

Théâtre, Performance, Philosophie

Publié le 24 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans appel a communications

Théâtre, Performance, Philosophie

Appel à communication

Invités confirmés :

Judith Butler (University of California at Berkeley)
Alphonso Lingis (Pennsylvania State University)
Catherine Malabou (Kingston University)
Jon McKenzie (University of Wisconsin–Madison)
Martin Puchner (Harvard University)
Avital Ronell (New York University)

Appel à communication :

En ces temps où les flux d’informations, la circulation de biens et de personnes s’envisagent à l’échelle mondiale, les frontières physiques, culturelles ou conceptuelles qui déterminent et délimitent certains domaines de recherche deviennent inexorablement dynamiques. Cela se vérifie dans la recherche académique, et notamment lorsque l’on s’intéresse à la relation entre la philosophie et les arts de la scène. Les distinctions entre ces disciplines sont bousculées, réévaluées. L’agir scénique acquiert une valeur philosophique. Le théâtre et la performance donnent alors l’idée d’une philosophie en acte.

Pensé dans la continuité du colloque international « Images et fonctions du théâtre dans la philosophie française contemporaine » (ENS Ulm, org. CIEPFC, Dimitra Panopoulos, Flore Garcin-Marrou, 10-11/2012), ce prochain événement se propose de continuer à questionner le lien problématique entre théâtre et philosophie, cette fois-ci à l’aune des perspectives anglo-américaines. De nouveaux croisements, de nouveaux transferts entre l’idée et la scène, l’abstrait et le concret impliquent un changement radical de perspective sur la philosophie et la performance. Le nouveau champ de recherche baptisé Performance Philosophy en anglais et Philo-Performance en français, met en valeur cette aspiration à incarner et dramatiser des idées.

Il est à noter que ce champ de recherche s’étend rapidement dans la communauté anglo-américaine. Des associations de chercheurs se multiplient, par exemple, Performance Philosophy et le groupe de travail spécialisé au sein de Performance Studies International (PSi PPWG), des publications et des conférences voient le jour, ainsi qu’une collection dédiée aux éditions Palgrave Macmillan. Le questionnement sur la performance structure même la recherche de certains théoriciens de renom comme Judith Butler, Avital Ronell, Alphonso Lingis, Stanley Cavell, Martha Nussbaum, Samuel Weber, Iris Murdoch et Simon Critchley, tant sur un plan éthique que politique ou esthétique. Pour les uns, le théâtre et la performance sont devenus la matrice de leur pensée philosophique. Pour d’autres, des concepts tirés du vocabulaire dramatique deviennent incontournables pour penser le monde contemporain. Pour d’autres enfin, le théâtre et la performance interfèrent dans la manière d’écrire de la philosophie. C’est dans la chair et la voix que vient alors s’inscrire l’événement de la pensée. Ces expériences qui questionnent le « parler philosophique » dans sa forme académique laissent à penser que la « philo-performance » pourrait faire partie de l’enseignement philosophique universitaire.

Ainsi, dans un premier temps, ce colloque vise à mettre au jour des corpus traitant de la question théâtrale encore peu étudiés en France. De la même façon que, dans les années 1970, les Universités américaines se sont emparées de textes de philosophes français pour y puiser des idées nouvelles, créant l’idée d’uneFrench Theory, rétrospectivement hétéroclite, au cas échéant critiquable, ce colloque s’envisage comme un effet-retour de la pensée anglo-américaine contemporaine, nourrie de French Theory, dans les Universités françaises.

Dans un deuxième temps, cette prospection nous conduit à opérer un véritable tournant scénique. Au-delà du théâtre pensé comme référence littéraire ou comme concept opératoire, il s’agit de comprendre comment les philosophes anglo-américains peuvent nous communiquer une idée de la scène contemporaine, en tant que lieu physique, concret et vivant, théâtral et/ou performatif.

Si le théâtre mimétique est traditionnellement pensé avec Platon ou Aristote, les nouvelles productions théâtrales hybrides, que Josette Féral a qualifiées justement de « théâtre performatif », impliquent d’autres formes de mimèsis, d’autres types d’engagement de l’acteur, d’autres dispositifs scéniques, d’autres pactes avec le spectateur… La pensée de la performance cristallise des changements paradigmatiques et conceptuels que le corpus philosophique traditionnellement utilisé dans les études théâtrales a parfois du mal à penser : comment penser la méfiance réciproque du théâtre pour la performance lorsque la scène en intègre progressivement les codes ? Comment penser le passage de l’acteur au performeur, de la représentation à l’événement, du texte à l’acte et à l’image, de la passivité du spectateur à sa participation active ? De quelle manière le discours critique propre aux études théâtrales portant sur la crise du personnage, le post-dramatique, le réel au théâtre, les politiques du spectateur, les hybridations marionnette/humain/animal, les acteurs-robots, le théâtre des sociétés postindustrielles, le théâtre « post-post-dramatique » etc., peut-il se confronter à la pensée performative anglo-américaine ?

Nous encourageons les présentations relatives à des essais qui ne seraient encore traduits en français, des communications théorico-pratiques, des philo-performances. La conférence sera bilingue, en anglais et en français.

Nous proposons quatre axes principaux de réflexion :

1/ Axe thématique : Les liens entre le théâtre, la philosophie et la performance (de la philosophie vers la performance ou de la performance vers la philosophie) à partir de la pensée anglo-américaine contemporaine.

2/ Axe esthétique : Des analyses de spectacles, de performances dans une perspective philosophique. Des genres dramatiques et du performatif comme matrice de la philosophie.

3/ Axe politique et éthique : Le contexte politico-économique des pensées du capital et de la performance. Questions de société. Éthique des nouvelles identités post-humaines et numériques. Éthiques du care.

4/ Axe scénique et pratique : La scène, l’écriture, l’acteur en dialogue avec la philosophie anglo-américaine contemporaine. Approches pratiques de l’enseignement philosophique à partir de la performance.

Nous acceptons des communications de 20 minutes ou des propositions d’ateliers pratiques de 40 minutes. Les propositions (300 mots) comporteront un titre et un résumé, ainsi qu’une brève bio-bibliographie.

Elles devront parvenir en format Word ou PDF à cette adresse : contact@tpp2014.com

La date limite des soumissions a été fixée au 31 janvier 2014.
Réponse aux auteurs : 16 février 2014.

commentaires

PROCESSING[ART] : 2 jours d'expérimentations graphiques et multimédia

Publié le 23 Janvier 2014 par Anaïs BERNARD dans festivals, conférence

PROCESSING[ART] : 2 jours d'expérimentations graphiques et multimédia

Processing est un langage de programmation simple pour la création multimédia : création visuelle, modélisation 3D, design d’interaction, art génératif, développement web/android, etc.

 

Le 30 et 31 janvier, Stereolux organise sa deuxième édition des Journées du Code Créatif : venez découvrir et expérimenter les possibilités créatives de Processing avec des workshops, des conférences, une exposition, une performance...

 

La journée du jeudi vous est dédiée avec une conférence d'ouverture de 14h à 15h30 et des workshops débutants de 16h à 18h ! Laissez-vous guider pas à pas et inspirer par les créations d’une dizaine d’intervenants de la communauté Processing.

Pour clore ce premier jour, une deuxième conférence présentera le fabuleux potentiel créatif du design génératif (
18h30-19h30), suivie de la projection du documentaire "Hello world ! Processing" en présence des réalisateurs (Ultra-lab - 19h45-20h45). Enfin, cerise sur le gâteau de cette soirée : des vidéos, travaux et clips réalisés avec Processing seront projetés, suivi de la performance "Tempest" d'Antoine Schmitt, accessible à tous (21h-22h).

La deuxième journée est réservée à un public plus averti, avec des workshops avancés (10h-17h) sur les algorithmes créatifs, l'impression 3d, Processing pour le web... et pour terminer un apéro Codelab (la 25e édition !) rassemblera de 18h30 à 22h des passionnés qui présenteront leurs projets Processing.

 

 

HORAIRES DETAILLES

// Du 15 janvier au 1er février //

Du lundi au samedi : de 12h30 à 18h30

 

Processing [EXPO]
Des installations créées avec Processing à découvrir dans le hall de Stereolux

 


// Jeudi 30 janvier //

Processing [INTRO]
- De 14h à 15h30 : conférence d'ouverture avec Julien Gachadoat et Lionel Radisson, introduction à Processing et présentations de projets
- De 16h à 18h : workshops débutants (workshop de 2 heures à choisir parmi 5 thèmes proposés)

Processing [SHOW]
- De 18h30 à 19h30 : conférence « Design génératif » avec Jan Vantomme, Christopher Warnow et Stefan Wagner
- De 19h45-20h45 : projection du documentaire « Hello World! Processing » en présence des réalisateurs (Ultra-lab)
- De 21h à 22h : performance artistique : Tempest (Antoine Schmitt)
Projection de vidéos, travaux et clips (Onformative Studio, Matt Pearson / ZenBullets, Daniel Serra, Butterfly)

 


// Vendredi 31 janvier //

Processing [PLUS]
- De 10h à 17h : workshops avancés (workshop de 6 heures à choisir parmi 5 thèmes proposés)
Processing [SHARE]
- De 18h à 22h : Apéro Codelab Processing

commentaires
1 2 3 4 > >>