Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Vérités et mensonges de nos émotions

Publié le 30 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Vérités et mensonges de nos émotions

Les émotions apparaissent souvent comme un ultime refuge. La culture de l'authenticité basée sur les émotions se développe de plus en plus. Il faut faire ce que l'on "ressent", il est toujours conseillé de "ressentir" ce que l'on fait… Et si les émotions nous trompaient ? Les émotions que nous éprouvons sont loin d'être toujours le reflet de nos expériences intimes du monde. Il y en a que nous nous cachons à nous-mêmes et d'autres que nous nous interdisons d'éprouver. Ce livre nous engage à identifier nos différentes émotions, car c'est en les cernant qu'on peut arriver à s'en dégager et à les maîtriser.

 
Serge Tisseron, 2011, Vérités et mensonges de nos émotions, Le Livre de Poche: Vie pratique, 224 pages, 6,10 euros
commentaires

Dedoublements

Publié le 29 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

Dedoublements

Exposition DEDOUBLEMENTS
Du 4 au 21 mai 2017
Vernissage le 4 mai à partir de 18H30
60ADADA, 60 rue Gabriel Péri 93200 Saint-Denis

 

LES ARTISTES : Sergey Balovin / Claudia Beccato / Françoise Bonthe-Diallo / Laurent Choquel / Pierre Clisson / Sylvie Decugis / Marie-Astrid Fedon / Tristan Felix / Simon Lambrey / Dijana Melvan / Sathy Ngouane / Zaven Paré / Thomas Petit / Jean-Nicolas Reinert / Soizic Sanson / Claire Sistach

 

La notion du dédoublement a toujours fasciné, quelle que soit l’époque ou la culture. Et la figure du double renvoie à des questions aussi diverses que centrales dans notre manière de concevoir le soi et l’altérité. C’est la question du double, de l’image spéculaire de soi, qui est traitée dans les innombrables autoportraits peints à travers les siècles. Cette même question sous-tend les croyances populaires concernant les sosies et les débats éthiques autour du clonage. Et c’est encore le trouble de la duplicité qui marque l’esprit de qui se retrouve au contact d’un couple de jumeaux ou de siamois. Sont-ils un seul ou plusieurs ? Quelle frontière, quelle continuité entre ces deux êtres-là ? Le doute parfois s’insinue. Cette sensation de dédoublement fait vaciller notre notion de la personne, de l’individu indivisible. Le thème du double est aussi souvent associé à la « folie ». Un seul corps peut-il être habité par plusieurs personnes ? Qu’est-ce qu’être possédé ? Que nous racontent Dr Jekyll et Mr Hyde ? Quid de l’épidémie de personnalités multiples aux Etats-Unis dans les années 80? La mort, question s’il en est, a également sa place dans cette histoire, avec l’idée selon laquelle elle consisterait en un abandon du corps physique par un corps astral, doubles l’un de l’autre selon des théories parapsychologiques. Enfin, le double est cette partie de nous-mêmes que nous projetons mentalement dans le passé de nos souvenirs ou le futur de ce que nous serons, et aujourd’hui, à l’ère technologique, dans divers mondes virtuels, doubles mondes, par le biais d’avatars numériques.
Dans le cadre de l’exposition « DEDOUBLEMENTS », quinze artistes ont été invités à donner leur lecture personnelle de cette problématique à travers des médias très divers : dessins, peintures, sculptures, mais aussi performances, installations acoustico- poétiques et dispositifs d’immersion en réalité virtuelle. DEDOUBLEMENTS, sans souci d’exhaustivité tant le domaine est vaste, propose un point de vue forcément subjectif sur la duplicité et ses avatars, fait de multiples perspectives et cheminements. L’exposition incite au questionnement et donne à vivre des expériences sans chercher à répondre à quoique ce soit. Ou si quelque chose... peut- être essaie-t-elle simplement de dire que cette question du double, pourtant aussi ancienne que l’humanité, n’a jamais été aussi pertinente qu’aujourd’hui.

 

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Le 3 mai à Mains d’œuvres
12H00 – 15H00
Performance de Sergey Balovin et Claudia Beccato : In Kind Exchange / Troquer avec les artistes son propre « trans-morphing »
Mains d’œuvres, 1 rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen
M° Garibaldi (ligne 13) ou Porte de Clignancourt (ligne 4)
https://www.facebook.com/events/247342475674157/

Le 2 mai au 6b
13H00 – 15H00
Performance de Sergey Balovin et Claudia Beccato :
In Kind Exchange / Troquer avec les artistes son propre « trans-morphing »
Le 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis
Tramway n°1 : station Gare de de St Denis

Le 11 mai au 6b
20H30
Projection de Tophie et Somas et de Double double ? de Thomas Petit, projection-performance Umbellifera de Tristan Felix, présentation du projet DualCorps par Soizic Sanson et Claire Sistach
Le 6b, 6-10 quai de Seine, 93200 Saint-Denis
Tramway n°1 : station Gare de de St Denis

Dedoublements
commentaires

IN - OUT / PARADIS ARTIFICIELS 2017

Publié le 28 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans artiste

IN - OUT / PARADIS ARTIFICIELS 2017

"IN - OUT / Paradis Artificiels" est une oeuvre / installation multisensorielle inédite de Miguel Chevalier imaginée pour le parc du Domaine de Chaumont-sur-Loire et accompagnée par une musique générative originale de Jacopo Baboni Schilingi.

Une architecture demi-sphérique en bois, recouverte de films holographiques, s'irise au soleil, tel un scarabée géant de 12 mètres de diamètre. Selon la luminosité, cette architecture embrasse toutes les couleurs du spectre lumineux et attire le visiteur. Invité à pénétrer dans ce dôme géodésique, le visiteur découvre à l'intérieur d'un second dôme de 8 mètres de diamètre un jardin virtuel projetée sur les parois à 360°. Il quitte la réalité et profite de cette expérience d’immersion unique où tous ses sens sont mis en éveil. Ce jardin virtuel explore avec poésie la question du lien entre nature et artifice. Selon une démarche initiée à la fin des années 90, cette oeuvre prend appui sur l’observation du règne végétal et sa transposition imaginaire dans l’univers numérique.

Cette nature virtuelle s'inspire des arborescences, mêle différentes espèces d’arbustes, de feuillages, de fleurs qui rappellent la végétation des sous-bois. Cette nature aux formes parfois réalistes, parfois abstraites, se génère à l’infini. Les plantes naissent aléatoirement, s’épanouissent, avant de disparaître sous les yeux du visiteur. Le jardin se renouvelle et se métamorphose en permanence, enrichi par la musique de Jacopo Baboni Schilingi.

Par cette immersion au cœur de cette architecture demi-sphérique enveloppante, ce monde virtuel reconfigure notre vision du lointain et du proche, ouvre sur l’infini. Les plantes tournoient et s’entrelacent en un mystérieux ballet végétal. La légèreté de leur danse trace les contours d’un jardin, qui comme un microcosme, semble résumer l’évanescence de la beauté et de la vie.

L’installation “In / Out – Paradis Artificiels” est réalisée en co-production avec le Domaine de Chaumont-sur-Loire,
Grâce au soutien de Claire et François Durand-Ruel, Danièle Kapel-Marcovici / Présidente de la Fondation Villa Datris, Brigitte Lescure et Emmanuel d’André, Antoine Wargny / Wargny Assurances, Lélia Mordoch / Galerie Lélia Mordoch – Paris / Miami, Nicolas Gaudelet / Voxels Productions.

commentaires

Empathie et manipulations

Publié le 27 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Empathie et manipulations

Empathie : évocateur d'altruisme, voire d'amour, ce mot a de quoi séduire en ces temps où nous cherchons des raisons d'espérer. Pourtant, l'empathie est menacée, notamment par des manipulations qui en brouillent les enjeux. Ainsi, l'empathie pour la souffrance d'autrui est exploitée à des fins malhonnêtes ; l'idéalisme généreux des adolescents est détourné par des extrémistes ; de nouveaux systèmes économiques exonèrent les acteurs de la maltraitance de leurs responsabilités ; des fabricants d'objets plus ou moins utiles cherchent à détourner notre empathie naturelle à leur profit. D'où l'alerte lancée par Serge Tisseron, psychanalyste et psychiatre. L'auteur de L'empathie au cour du jeu social nous invite à réfléchir à nos bonnes intentions et aux pièges auxquels elles peuvent nous conduire. L'empathie peut être un terrain miné, un champ de manipulations et même un terrain de luttes idéologiques. Attention : danger !
Serge Tisseron, psychanalyste, psychiatre, est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont cinq essais chez Albin Michel : Comment Hitchcock m'a guéri, Vérités et mensonges de nos émotions, Virtuel mon amour, L'empathie, au cour du jeu social, Fragments d'une psychanalyse empathique, Le jour où mon robot m'aimera.

 

Serge Tisseron, 2017, Empathie et manipulations: Les pièges de la compassion, Albin Michel: Doc.essais, 176 pages, 15.00 euros.

commentaires

Festival Gaming Cattenom - 5è étape Helios Gaming

Publié le 26 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans festivals

Festival Gaming Cattenom - 5è étape Helios Gaming

Aux Frontières Du Pixel a le plaisir de vous inviter au festival Gaming de Cattenom le 6 Mai prochain !

Cet événement marque la 5ème et dernière étape du circuit esport Helios Gaming avant sa grande finale à Metztorii : dernière chance pour y être qualifiés et tenter de remporter le titre de champion Helios, FIFA 17, MarioKart 8, et Hearthstone, avec la présence de nos célèbres Mamytwink et Zecharia !
Les inscriptions se dérouleront sur place dès l'ouverture du festival.
Une étape #HeliosGaming placée sous le signe de Divacore Nomad System, FCC Informatique, Kotoji Editions et Direct FM Lorraine !

Des animations freeplay :

- Du rétrogaming avec nos bornes d'arcade japonaises et nos consoles anciennes générations
- Des consoles new gen, avec notamment les incontournables Mario Kart, Super Smash Bros, Street Fighter, Rocket League, et bien d'autres !
- De la réalité virtuelle, avec les derniers casques du marché HTC Vive !
- Bien sûr nos simulateurs de conduites automobiles, pouvant être combinés avec le casque VR Oculus Rift, pour un max de sensations
- Et pour nos amateurs de danse, une zone spéciale Just Dance !

De quoi passer une excellente journée dans l'univers du gaming ;)

Rendez-vous au gymnase de Cattenom le 6 mai, de 10 à 19h non stop ! Entrée libre et gratuite pour tous.
Buvette et restauration disponibles sur place.

commentaires

Penser au-delà de l’homme : Limites, frontières et fins de l’humain

Publié le 25 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans appel a communications, Appel à communications

Penser au-delà de l’homme : Limites, frontières et fins de l’humain

Penser au-delà de l’homme : Limites, frontières et fins de l’humain
Organisé par: La Faculté des Lettres de l’Université Charles (FF UK) et le Centre français de recherche en sciences sociales (CEFRES)
Pragues, 5-12 juillet 2017
 
Cette UEE pragoise entend répondre à l’urgence théorique, éthique et politique consistant à repenser la figure de l’humain à partir de ce qui a été traditionnellement conçu comme son extérieur. Nous questionnerons les différentes façons de délimiter le propre de l’homme, en portant une attention particulière à la violence cachée dans le geste de séparation entre l’humain et le non-humain, aux insuffisances de l’anthropocentrisme et aux risques que l’idée de l’homme comme mesure et maître de toutes choses comporte, ainsi qu’aux tentatives récentes de décentrer l’humain et de l’appréhender à partir de la nature, de l’animalité, de la pluralité des formes de vie et même des possibles transmutation ou disparition de sa forme actuelle.


Résolument interdisciplinaire, cette Université européenne d’été constituera un lieu de rencontres et d’échanges entre les sciences humaines – philosophie, études littéraires, sciences politiques, rhétorique, éthique, anthropologie, etc. – et les sciences de la nature, notamment la biologie et l’éthologie. Il s’agit, par ailleurs, d’une occasion unique d’engager un dialogue inédit et fécond avec des chercheurs venus de tous horizons, héritiers d’autres traditions. Afin de développer une critique convaincante de la thèse de l’exception humaine dans ses différents aspects et ses différentes répercussions éthiques et politiques, nous proposons d’orienter les travaux de cette UEE dans trois directions complémentaires : penser l’humain à partir de la nature, de sa frontière instable avec l’animal et, enfin, de son dépassement possible dans une perspective post-humaine.


Pour plus d’informations concernant le thème retenu pour cette édition, voir l’argument scientifique sur le site de l’OFFRES.


L’appel à candidatures de l’UEE 2017 s’adresse aux étudiants de niveau master et aux jeunes chercheurs francophones inscrits en thèse ou post-doc. Les frais d’hébergement des participants seront pris en charge par les institutions organisatrices. En revanche, les frais de voyages sont à la charge des participants. La répartition des candidats par ateliers s’effectuera sur la base des souhaits énoncés par chacun et en fonction du nombre de places disponibles dans chaque atelier.


Les formulaires de candidature dûment remplis sont à envoyer à l’adresse ueeprague2017@gmail.com avant le 30 avril 2017.


Comme dans les précédentes UEE du réseau OFFRES, le travail sera organisé en conférences plénières (le matin) et en ateliers thématiques (l’après-midi). Nous aurons cette année l’occasion d’entendre une quinzaine de conférenciers francophones (de France, de Belgique, d’Italie, d’Europe centrale et orientale) issus des différentes sciences humaines, mais aussi des sciences de la nature. Parmi les conférenciers invités : Jean-Christophe Bailly, Luís Manuel Bernardo, Jean-Marc Besse, Georges Bondor, Catherine Coquio, Felice Cimatti, Bernard Feltz, Josef Fulka, Daniele Giglioli, Thierry Hoquet, Nenad Ivić, Karel Kleisner, Chiara Mengozzi, Philippe Sabot, Maja Vukušić Zorica.


Les ateliers thématiques ont pour principale vocation la formation méthodologique à la recherche – notamment à la rédaction d’articles et de communications. Coordonné (de préférence) par deux responsables, chaque atelier comprend habituellement cinq à huit participants. Suite à la sélection des candidats, les responsables d’ateliers contacteront les participants afin de leur indiquer les textes à lire et les exposés à préparer avant le début de l’Université d’été.
 
Six ateliers thématiques sont proposés aux participants de l’UEE 2017 :
Atelier 1 – « Penser l’homme à partir de la vie. Éléments philosophiques pour repenser la différence anthropologique »
Dirigé par Jan Lockenbauer et Petr Prášek
Supervisé par Arnaud François
 
Atelier 2 – « Violence politique et déshumanisation »
Dirigé par Corneliu Bilba
 
Atelier 3 – «Désobéir pour le non-humain »
Dirigé par Ophélie Desmons et Diana Margarit
 
Atelier 4 – « La compagnie occidentale des spectres : économie, politique et épistémologie de l’être-hanté  »
Dirigé par Orgest Azizaj et Oriane Petteni
 
Atelier 5 – « L’humanité au-delà de l’humain : le mutant, l’androgyne, l’avatar, le surhomme »
Dirigé par Benedetta Zaccarello
 
Atelier 6 – « Monstres et monstruosités: limites externes et internes de l’humain à travers les âges »
Dirigé par Nenad Ivić et Maja Vukušić Zorica
 
Pour le descriptif du contenu et de la méthodologie des ateliers, voire le document La liste des ateliers UEE 2017, affiché sur le site de  l’OFFRES.

commentaires

La Révolution des Ténèbres

Publié le 24 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage, artiste

La Révolution des Ténèbres

La Révolution des Ténèbres est un livre de science-fiction, multimédia et interactif, librement inspiré de la vie du peintre Caravage.


Caravage est un jeune artiste célèbre, au caractère emporté, dont les frasques contribuent à forger la réputation. Sur la Lune, il appartient à une bande de jeunes gens querelleurs qui règlent des différends artistiques en se battant à l’arme blanche. Bientôt, son destin va basculer. Personnages historiques et de fiction vont interagir pour réécrire l’aventure du peintre ténébriste entre meurtre, passion, fuite éperdue.


L’application Android, conçue pour tablettes et smartphones, comprend plus d’une centaine de pages de lecture réparties sur 8 épisodes, eux-mêmes divisés en scènes. La navigation interactive est conviviale et permet à l’utilisateur de naviguer facilement entre le récit et les animations audiovisuelles. Entre fiction et réalité, plongez en immersion dans une expérience littéraire inédite, en téléchargeant La Révolution des Ténèbres sur le Google PlayStore (lien ci-dessous).


Prix de lancement : 0,99 euro!

commentaires

Conception, Corps & Fictions

Publié le 23 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Conception, Corps & Fictions
PROGRAMME :
 
1ère JOURNÉE - 26 avril 2017
Salle Pasteur, Palais Universitaire de l'Université de Strasbourg
 
13 : 15 • Accueil
13 : 45 • Mot d’introduction
 
PARTIE 1 • MONDES FANTASMÉS
Modération : Gwenaëlle Bertrand
 
14 : 00 • Néo-mutants et chemin évolutif individuel : la mise en chair du virtuel
Thomas BRUNEL DE MONTMEJAN
Doctorant, Laboratoire MICA
Axe Art, Design, Scénographie (ADS) : 
Figures de l’Urbanité
Université de Bordeaux Montaigne
 
14 : 45 • Le design utopique et organique entrés dans le long terme d’un nouveau millénaire
Marie HEYD
Docteur, Laboratoire ACCRA
Université de Strasbourg
 
15 : 30 • L’intranquillité des corps 
Maxime FAVARD
Docteur, ATER, Laboratoire ACCRA
Université de Strasbourg
Designer associé (MAXWEN)
 
16 : 15 l Pause 
 
PARTIE 2 • MÉTHODES DISCURSIVES
Modération : Maxime Favard
 
16 : 45 • Entre corps et fiction, les réévaluations éditoriales du design
Anne-Cécile LENOËL
Doctorante, Chargée d’enseignement
en design, Laboratoire MICA
Axe Art, Design, Scénographie (ADS) : 
Figures de l’Urbanité
Université de Bordeaux Montaigne
 
17 : 30 • Déconstruire ce qui doit advenir
Gwenaëlle BERTRAND
Docteur, ATER, Laboratoire ACCRA
Université de Strasbourg
Designer associée (MAXWEN)
 
18 : 15 l Clôture — 1ère journée 
 
2ème JOURNÉE - 27 avril 2017
Auditorium, Haute École des Arts du Rhin, Strasbourg

13 : 15 • Accueil
13 : 45 • Mot d’introduction

PARTIE 3 • DEVENIRS HYBRIDES
Modération : Maxime Favard

14 : 00 • Le design du corps humain, entre body hacking et transhumanisme
Salomé BOUR
Doctorante, Laboratoire Epsylon
Centre d’Éthique Contemporaine (CEC)
Université de Montpellier

14 : 45 • Le transhumanisme ou le monopole du design de l’humain
Florian HARMAND
Doctorant (CIFRE), Laboratoire MICA
Université de Bordeaux Montaigne
Ingénieur R&D (iQSpot)

15 : 30 • Voir par la langue, entendre par les yeux, toucher par les oreilles, sentir un son, goûter une vision
Luis Miguel PINTO GONÇALVES
Doctorant, architecte (faidherbe & pinto)
Enseignant à la Faculté d’architecture
Université Libre de Bruxelles

16 : 15 l Pause 

PARTIE 4 • FUTURS EN-JEU.X
Modération : Gwenaëlle Bertrand

16 : 45 • Design et anticipation
Frédéric RUYANT
Designer et architecte
Enseignant à la Haute École 
des Arts du Rhin (HEAR)
Intervenant à l’ENSCI et à l’ENS Cachan

17 : 30 • Usbek & Rica : le média qui explore le futur
Blaise MAO
Directeur de la rédaction 
Usbek & Rica

18 : 15 l Clôture — 2ème journée

 
Événement organisé par le Laboratoire Approches Contemporaines de la Création et de la Réflexion Artistiques | ACCRA | de l’Université de Strasbourg en partenariat avec la Haute École des Arts du Rhin | HEAR | et avec le soutien de l’association Design en Recherche | DR |
commentaires

16e Forum des Sciences Cognitives

Publié le 22 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

16e Forum des Sciences Cognitives

Cognivence a le plaisir de vous inviter à la 16e Edition du Forum des Sciences Cognitives !

Cette année, le thème choisi, « Sciences cognitives et société » nous permet d’aborder la société actuelle, les phénomènes sociaux que tout le monde croit connaître et notre vie quotidienne pour montrer en quoi les sciences cognitives peuvent s’incarner dans la vie de tous. Notre événement abordera les questions que nous nous posons dans la vie de tous les jours en cherchant à comprendre ce qui fait que nous sommes tels que nous sommes : D’où viennent nos préjugés ? Comment agissons-nous en groupe ? Pourquoi choisissons-nous toujours la mauvaise file au supermarché ? En somme, comment pensons-nous en société et quelle est l’influence de celle-ci sur notre cerveau ?

Le cerveau ne peut être compris indépendamment de la société dans laquelle il se développe, tout comme la société ne peut être comprise sans étudier les spécificités de notre cerveau. Démontrer la légitimité et la pertinence des sciences cognitives dans le domaine sociétal est le fil directeur du forum de cette année. Cet événement sera aussi l’occasion de mettre en avant comment la compréhension de notre cognition permet d’agir sur notre société.

Rendez-vous donc Samedi 29 Avril, au Réfectoire des Cordeliers, 15 rue de l'Ecole de Médecine (75006 PARIS) !

Au programme de cette journée (non-définitif) :
Des conférences ouvertes à tous, avec comme invités : 
- Jérémie LAFRAIRE
- Brahim TIGHILET
- Jean-Baptiste ANDRE
- Romain LIGNEUL
- Nicolas BAUMARD
- Cogni'Junior
- Cog'Innov
- Chiasma
- Scalp!
- La Tronche en Biais

Et des animations tout au long de la journée, pour tous les âges !

commentaires

L’ÉCUME DES JOURS – RÊVERIE VIRTUELLE ET SONORE

Publié le 21 Avril 2017 par Anaïs BERNARD dans spectacle

L’ÉCUME DES JOURS – RÊVERIE VIRTUELLE ET SONORE

Le vendredi 28 avril 17
20h30 - Réservation en ligne
Tarif : Gratuit sur réservation
Public : Tout public

Colin vit une histoire d’amour avec Chloé dans un monde inventé par lui, au milieu d’émotions si fortes qu’elles viennent bousculer les lois de la physique.

L’écume des jours – Rêverie virtuelle et sonore est une fantaisie imaginative où les perceptions, l’intuition de l’individu, sa sagacité à relever l’anomalie, à l’analyser et à l’interpréter au regard de sa propre histoire sont essentielles. L’enjeu est de faire exister sur scène la vision subjective du personnage et montrer l’altération de son univers par ses émotions.

La scénographie est imaginée comme un plateau interactif, support numérique à la poésie surréaliste de Boris Vian. Différents capteurs sur la scène, ainsi que le corps de l’acteur, permettent la récupération de données biologiques propres à l’état physique réel de l’interprète, de son rythme cardiaque à sa respiration. Ces données sont intégrées à la performance et interagissent avec l’espace, la lumière et la musique...

Il s’agit peut‐être moins, ici, d’une adaptation exhaustive du roman, mais plutôt d’un point d’ancrage pour une écriture numérique centrée sur la transformation du monde en temps réel via le regard de Colin, traversé par ses doutes, ses désirs, ses peurs... son histoire.

Co-production : ADAMI, Le Cube, La Cohérie Boris Vian, le CC des Ulis, Le Théâtre Toursky, la Piscine Molitor

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>