Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Innorobo

Publié le 24 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans evenement

Innorobo

INNOROBOdu 24 au 26 Mai
aux Docks de Paris

 

Innorobo est l’évènement robotique international de référence en Europe. Innorobo a créé un écosystème unique autour des technologies et marchés robotiques et leurs innovations, pour accélérer l’accès à leur marché, des nouvelles technologies qui offrent des solutions à nos enjeux sociétaux majeurs.

Innorobo réunit les sociétés robotiques du monde entier mais aussi les laboratoires de recherche, les start-ups et porteurs de projets innovants, les acteurs privés et publics de financement, les institutionnels, les directeurs stratégiques et de l’innovation des grands groupes de multiples secteurs d’activité et les média. INNOROBO, A HUMAN ROBOTICS EVENT

 

Innoecho est une société d’Impact Consulting (Conseil, Business développement par l’innovation, expert des marchés robotiques mondiaux) qui fédère un large écosystème d’affaires autour des technologies disruptives pour une humanité durable.

La société rassemble et anime toute l’année une communauté de plus de 3.500 entreprises robotiques dans le monde et près de 10.000 leaders et décideurs qui co-évoluent dans une démarche d’innovation ouverte et envisagent les technologies, produits et services robotiques comme des opportunités de croissance par l’innovation. INNOECHO, A HUMAN APPROACH TO DISRUPTIVE TECHNOLOGIES.

 

commentaires

les 30 ans de l’avatar digital

Publié le 24 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

les 30 ans de l’avatar digital

les 30 ans de l’avatar digital
en-deçà et au-delà…

Vendredi 27 Mai 2016 à 19h19
 

Voyager et explorer de nouvelles identités, au point de croire vivre des existences multiples, dans des pseudo-mondes plus ou moins parallèles et crédibles…

Se prendre au jeu grâce à la simulation interactive pour devenir un nouvel être « vivant », qu’ils soit organique, mécanique ou magique…

Expérimenter de nouvelles altérités : existentielles, logicielles, fictionnelles, fonctionnelles…

S’extraire de sa condition humaine ou, au contraire, s’y plonger davantage à travers un corps instancié, l’avatar iconique, par lequel s’incarner aux yeux de nouveaux partenaires.

Autant de propositions nouvelles qui irriguent depuis 30 ans ces réseaux informatiques, de plus en plus capables de nous « télé-trans-porter » ici ou là. Et s’il n’y a que quelques décennies entre les visions de sciences-fictions d’un Philip K.Dick au monde en réseau Habitat (Lucas Ars Entertainment Company) qui, en 1986, baptise « Avatars » les petits personnages joués en ligne, il y a bien des millénaires entre les expériences ancestrales - oniriques ou spirituelles - de corps changeant de formes pour traverser les mondes, et nos ordinateurs connectés offrant une métamorphoser à porter de clic.

C’est d’ailleurs cette temporalité anthropologique qui amorcera les débats, en un volet rétrospectif contextualisant à long terme les problématiques de l’avatar interactif. Cette rencontre invite plusieurs acteurs complémentaires qui ont contribué au projet « Avatar immersif en réalité simulé » : chercheurs, ingénieurs, designers, artistes, tous ouverts au dialogue avec le public. Le but : partager quelques constats, analyses et orientations déduites des séminaires et séjours de travail visant à réévaluer les potentialités actuelles des avatars immersifs.

Avec une question pratique : quelles capacités bien connues dans le domaine du divertissement avec les jeux vidéo ou les méta-univers sont employées par des secteurs plus appliqués : Réalité Virtuelle avec ces nombreuses applications allant de l’industriel au médical, alors que d'autres champs s'en emparent : architecture, design, communication ou éducation ?

La discussion bénéficiera de certains éclairages provenant du Salon Laval Virtual 2016 et l'axe 6 "Avatars and Virtual Bodies" du colloque VRIC 2016.

 

intervenants :

  • Geoffrey Gorisse, ingénieur et doctorant en réalité virtuelle, Arts et Métier Paris Tech, P&I Lampa
  • Anne Dubos, anthropologue et artiste, Ensci, les Ateliers
  • Etienne Perény, maitre de conférences honoraires, UP8/Paragraphe
  • Etienne Armand Amato, enseignant-chercheur, UPEM/DICEN-IDF/OMNSH


Le projet "Avatar immersif en réalité simulée" a été imaginé et porté par Etienne Armand AMATO, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication, Université Paris-Est Marne-La-Vallée (UPEM).

Dans une perspective de fertilisation croisée et de dialogue interdisciplinaire, trois institutions se sont associées au sein de l'hESAM :

  • le laboratoire, le DICEN-IDF (Dispositif d’Information et de Communication à l’Ere Numérique d’Ile-De-France) basé au CNAM
  • l’ENSCI, les ateliers avec son équipe Phénorama (Armand B
  • les Arts et Métiers Paris Tech, avec l’équipe Présence et Innovation du laboratoire LAMPA.

D’autres partenaires ont pu y concourir, comme (via le DICEN-IDF) le projet "Devenez avatar", l’équipe autonome du Professeur Alain Berthoz au Collège de France ;  l’IDEFI-CréaTIC de l’Université Paris 8, ainsi que le salon européen de la réalité virtuelle LAVAL VIRTUAL ou l’ENSAPLV (Ecole Nationale d’Architecture de Paris La Villette).

 

La Gaîté lyrique - 3 bis rue Papin 75003 PARIS

commentaires

Les esprits magiques

Publié le 22 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Les esprits magiques

Rencontre: Les esprits magiques

L’université de Capitaine futur
Dimanche 29 Mai 2016 à 15h30
Avec Carmelo Cacciato (magicien)

 

Comment fabriquer de la croyance, manier l'art de la suggestion et du mensonge ?

Détenant ses secrets depuis la nuit des temps, le magicien exerce son art de faire croire en bluffant le public, prêt à affronter le chasseur de fantômes et le charlatan ! Entre visible et invisible, le conférencier magicien s’interroge sur les phénomènes qui défient la raison comme l’apparition de spectres, la communication avec les esprits et les trucages spirites. Entre effets magiques étonnants et expériences psychologiques troublantes, les spectateurs hésitent entre leur désir de s’abandonner à l’illusion et le plaisir de comprendre les choses. Une magie-conférence autour des rapports entre science, imaginaire, art, croyance pour expliquer l’inexplicable.

 

l'université capitaine futur 
A partir de 9 ans

Comment l’invisible et la science peuvent-ils changer notre vision du monde ?

À l’heure avancée de la dématérialisation et des inventions techniques irrationnelles qui repoussent chaque fois les limites des capacités humaines, Capitaine futur se fraie un chemin dans un monde faits d’informations, de flux, de signes et de chiffres. Dans l’histoire de ces découvertes, il s’interroge sur les pouvoirs surnaturels de la technologie, sur les fantômes qui la hantent et sur les nouvelles croyances qu’elle engendre.
 

Une série de 4 conférences, entre science, magie et imaginaire

 

Lieu:

La Gaîté lyrique
3 bis rue Papin 
75003 PARIS
commentaires

RETROSPECTIVE INCOMPLÈTE D'UNE DISPARITION DÉFINITIVE

Publié le 20 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans spectacle, artiste

RETROSPECTIVE INCOMPLÈTE D'UNE DISPARITION DÉFINITIVE

COMPAGNIE LE BRUIT DES NUAGES / RETROSPECTIVE INCOMPLÈTE D'UNE DISPARITION DÉFINITIVE

Spectacle déambulatoire multimédia (départs toutes les 20 minutes)
Le vendredi 27 mai 16
19h-22h - Réservation en ligne
Tarif : Pass Cube ou 5€
Public : Tout public

Rétrospective incomplète d’une disparition définitive est un spectacle-parcours original composé de courtes formes qui retracent de façon impressionniste une possible disparition de l’humanité. C’est un voyage singulier dans notre futur à travers plusieurs scenarii probables, cheminant entre arts plastiques et théâtre, en passant par la manipulation d’objets, la danse, le cirque et l’acrobatie, la vidéo, la musique... sans exclure l’écriture dramatique.


Pièces présentées :

La machine pour s’entraîner à manquer d’espace
Avec Oto Camara Fodé et Yragaël Gervais
-
Entre autres périls, l'humanité va devoir faire face à son accroissement. Loin de pouvoir être en mesure d'envoyer tout l'excédent humain sur Mars ou Saturne, nos sociétés contemporaines envisagent de réduire l'espace alloué à chaque individu. Pour les habitants de ce monde, où la taille des logements est inversement proportionnelle à celle des frigos qu'on y trouve, le message envoyé est donc clair : autant s'habituer tout de suite... à prendre moins de place.


Space Invaders (l’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence)

Avec Olivier Thomas
-
En se servant du corps d'une guitare comme studio de montage, terrain de jeu, champ de bataille, monde à envahir et comme théâtre, un musicien-manipulateur-chef opérateur-monteur rejoue (en plus petit...) l'invasion de la terre par les extra-terrestres et s'interroge sur les rapports complexes que nous entretenons avec eux. Enfin, que certains d'entre nous entretiennent avec eux...


Future Land(s)cape (Le projet d’urbanisme de la fin du monde)

-
L'ensemble de l'humanité travaille avec ardeur et conviction à l'élaboration du dernier décor qui servira de « toile de fond » à la disparition de l'humanité. Ce sera la seule réalisation collective de l'humanité toute entière, incluant la participation de tous, sans aucune concertation... Déliquescence écologique, paysages apocalyptiques, mécanisation incontrôlée, l'esthétique convenue de notre disparition mérite qu'on s'y attarde. Mais que verra vraiment le dernier homme avant de disparaître ? Sur quoi se posera le dernier regard ?


Kapsul (Espace nostalgique tout confort)

Avec Marion Duquenne
Textes Carnation de Ronan Chéneau et Arf de Karin Serres
-
Daisy ou Arf. Voici deux de nos futurs possibles que renferme Kapsul. Pas de pitch unique pour cette forme qui met en pratique une idée simple : s’il est possible de réaliser plusieurs scénographies différentes pour un seul texte, il est probablement possible d’écrire plusieurs textes pour une seule scénographie. Dont acte. Daisy ou Arf, un choix dramaturgique à l'aveugle, sous casque et sans danger pour le spectateur.

 

La soustraction des particules (...épilogue...)
Avec Carine Gualdaroni
-
Depuis toujours, et même avant, l'homme fait face à son destin : sa disparition. En marge des extinctions massives et collectives, s'égrène une somme de disparitions individuelles, dans un long et lent mouvement, continu dans sa finalité et renouvelé dans la forme et les procédés mis en œuvre. C'est le plus souvent un par un, l'un après l'autre et petit à petit que l'homme se précipite vers sa fin, de façon déterminée ou insouciante, joyeusement, avec ou sans fanfare, aidé par une manipulatrice bienveillante... enfin presque.

commentaires

ELEKTRA 2016

Publié le 18 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans festivals

ELEKTRA

1 - 5 juin 2016
 

ELEKTRA est un festival d'art numérique international présentant des artistes et des œuvres qui combinent l'art et les nouvelles technologies. Comme une initiative culturelle montréalaise haut de calibre, le Festival ELEKTRA est une vitrine de la création locale, nationale et internationale pour la communauté montréalaise. Sur la scène internationale, ELEKTRA est considéré comme l'ambassadeur des talents artistiques et la créativité du Québec. Le festival a récemment présenté une série d'événements comme numérique du Québec à Paris (FR) en 2011, Bruxelles (BE) en 2013, tout en soutenant Québec artistes présence depuis 2002 en Corée du Sud, Japon, France, Italie, Belgique, Hollande, Autriche, Allemagne , etc.

ELEKTRA est transdisciplinaire: il unit les médias créatifs, tels que la musique, la vidéo, le cinéma, la performance, la conception, les jeux et l'installation audio ou interactif combiné avec les dernières technologies numériques. ELEKTRA permet aux artistes de partout dans le monde à travailler aux côtés des chercheurs, des programmeurs, des ingénieurs et des techniciens que les deux ont des intérêts pour les technologies numériques.

 

1 - 2 juin : Marché international de l'art numérique

1er juin - ELEKTRA @ SAT

3 - 4 juin : ELEKTRA @ Arsenal art contemporain

 

Performances 3 juin
 25 $ - Inclut un accès à l'exposition AUTOMATA

 

19 h - 

- to stab de Nelmarie du Preez (ZA). 

- Orchestrer la perte de Simon Laroche et David Szanto (QC-CA).

19 h 15 -

- Bleu Remix de Yann Marussich (CH). Il sera accompagné du musicien montréalais Aether Pilot.

20 h -

- Inferno de Louis-Philippe Demers et Bill Vorn (QC-CA).

21 h 30 -

- Blink du collectif LSD - Light, Sound and Death composé de Steve Buchanan (US), Boris Edelstein (CH) et Laetitia Doizelle (FR).

22 h -

- Vertex de Jean Piché et Patrick-Saint-Denis (QC-CA).

23 h - 

- Inferno, de Louis-Philippe Demers et Bill Vorn (QC-CA).

 

Performances 4 juin

20 $ | 15 $ (étudiant) - Inclut un accès à l'exposition AUTOMATA

 

20 h -

- Orchestrer la perte de Simon Laroche et David Szanto (QC-CA).

20 h 30 -

- to stab, Nelmarie du Preez (ZA)

21 h -

- Rund-Funk-Empfangs-Saal de Edwin van der Heide (NL) et Jan-Peter E.R. Sonntag (DE)

22 h -

- Vertex de Jean Piché et Patrick-Saint-Denis (QC-CA)

23 h -

- Inferno, de Louis-Philippe Demers et Bill Vorn (QC-CA).

 

commentaires

CONNECTED

Publié le 15 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit

CONNECTED
CONNECTED
24.03.2016 > 28.08.2016
 
Le temps d’un parcours surprenant et inédit, l’exposition CONNECTED se découvre comme un voyage entre réel et virtuel à travers des univers de création singuliers et révèle l’utilisation des nouvelles technologies au service des arts visuels. Soulignant l’identité de l’ancienne centrale électrique qui les abritent, les œuvres réunies interrogent le thème de la connexion – tant physique que psychique – de la création artistique à son auteur comme au spectateur. Le public lui-même est appelé à s’impliquer activement dans cette rencontre et à interagir avec l’œuvre : il est à son tour connecté et happé par des corps-machines, des créations d’images en 3D animées, des séquences vidéos interactives… Plus de vingt artistes belges et internationaux signent cette invitation à vivre d’étonnantes expériences sensorielles et perceptions virtuelles.
 
CENTRALE
Place Sainte-Catherine 44
1000 Bruxelles
MER > DIM 10:30 > 18:00
Fermé les jours fériés & 21/07/2016
 
TICKETS
5 €
4 € (60 + / Groupe (min. 10 pers.) / Carte étudiant adulte)
2,50 € (Carte étudiant 18-26 ans / Demandeur d’emploi / Carte professeur)
1,25 € (Carte jeune / Art. 27)
GRATUIT (< 18 ans / Groupes scolaires < 18 ans et accompagnateur / ICOM / AICA)

 

commentaires

Anges et chimères du virtuel

Publié le 14 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Anges et chimères du virtuel

Ont collaboré à ce volume  : M. Adam, C. de Thoury, M.-D. Popelard, C. Escaemant, F. Jauréguiberry, I. Rieusset-Lemarié, L. Verner, L. Pearl, J. Beaufreton, B. Andrieu, V. Dalmasso, V. Petit, J. Arrouye, D. Valhère, O. Long, P. Ardenne, C. Pencenat, A. Dargent, N. Thély, B. Gallet, E. Magne, O. Lussac, D. Méaux, V. d’Auzac de Lamartinie, C. Rondeau, B. Lafargue

 

Les anges fingunt – se façonnent, fictionnent –, avec l’aide de Dieu, des corps sensibles que l’homme peut voir, toucher, sentir (saint Thomas d’Aquin). C’est par sua virtute, que l’ange nous paraît parler, manger, marcher, occuper un lieu. Doué de virtus, l’ange déroge aux catégories aristotéliciennes en faisant du possible une puissance réelle, « en acte ». L’ange est, selon Louis Marin un corps virtuel qui « virtualise le monde, les êtres, les corps, les sociétés ».
Les nouvelles technologies du vingtième siècle sont-elles de nouvelles « faiseuses d’anges »? Les cybernautes volent dans le cyberspace du Village global, parlent Net, « inhabitent » l’E-Mail, font l’amour en pixels. L’épopée cathodique a fait entrer notre corps prothétique dans l’ère du virtuel. Ce n’est plus l’espace et le temps qui sont les formes pures a priori de la sensibilité, mais la téléprésence. Or, à la différence des autres images, « photo-graphiques », les images de synthèse ne « re-présentent » plus le réel. Comme les anges de saint Thomas, elles le feignent – fingunt –, le simulent. Elles paraissent exister, vivre toutes seules comme des virtus autonomes et responsables. Elles nous voient, nous sentent, nous touchent et réagissent aux mouvements de notre corps. Bientôt, elles se métamorphoseront au gré de nos pensées, de nos humeurs.

 

Bernard Lafargue (éd.), 2002, Anges et chimères du virtuel, PU Pau et Pays de l’Adour - Figures de l’'Art, n°6, 508 pages, 39 euros.    

 

commentaires

Mécatronique

Publié le 13 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit

Mécatronique

EXPOSITION: Mécatronique
15 mars > 28 mai 2016
Entrée libre

De l’imaginaire des technologies modernes et contemporaines.

La Mécatronique, vaste sujet souvent assimilé à la technique pure. Avec la démocratisation des fablab et des outils numériques de fabrication artisanale accessibles de plus en plus à tous, les artistes poussent leurs recherches et leurs productions encore plus loin. Leur expertise les transforme en “bricoleurs des temps modernes” et ce dans beaucoup de domaines. Toujours prêts à repousser et questionner les limites des machines et des technologies qui nous entourent et à les détourner.

Le parcours de l’expocollective est construit autour de l’exploration de différents champs, le son, l’image, l’outil et son détournement, la lumière ou encore le mouvement. Venez découvrir, en famille ou entres amis, ces oeuvres sensibles et ludiques, avec des surprises, des ateliers et des découvertes.


EXPOSITION 

• SONICE DEVELOPMENT : Sensing Colorspace
Installation robotique interactive, Allemagne, 2014

• JONAS VORWERK : Lightbox Sequencer 2.0
Installation interactive audio-visuelle, Pays-Bas, 2008

• FLORENT CHAFFIOL : CaricaBot
Installation interactive, France, 2016


EXTRAS 

• Mini Strandbeest & Mini Rhinoceros, spécimens des installations mécaniques de Théo Jansen

Cette deuxième partie s’inscrit dans la continuité de la nuitnumérique#13 afin de permettre au plus grand nombre de découvrir des installations numériques d’artistes internationaux.


VISITES & MÉDIATION 

Un objet de médiation spécifiquement conçu pour l’expocollective sera présenté lors des visites.

Visites tout public en entrée libre, aux heures d’ouverture du Centre.
Visites groupes et scolaires du mardi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Sur réservation au 03.26.77.41.41 ou infos@saintex-reims.com

 

LIEU

Centre culturel numérique Saint-Exupéry
Chaussée Bocquaine, Esplanade André Malraux,
51100 Reims

 

commentaires

Monumenta 2016. Huang Yong Ping

Publié le 12 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit

Monumenta 2016. Huang Yong Ping

08 Mai 2016 - 18 Juin 2016
Grand Palais, Nef

Description
Depuis 2007, des artistes contemporains de renommée internationale investissent la Nef du Grand Palais avec des oeuvres magistrales conçues pour l’occasion. Après Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren et Ilya et Emilia Kabakov, Huang Yong Ping relève le défi en 2016. Représentant de l’avant-garde artistique chinoise, il imagine une installation spectaculaire, qui est aussi une réflexion sur les transformations de notre monde.

Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais.

En partenariat avec kamel mennour, Paris.
 
L’exposition bénéficie du concours de CMA CGM, partenaire principal, ainsi que du soutien de Gide, LVMH / Moët Hennessy . Louis Vuitton et La Vallée Village.
Avec la participation du Chinese Business Club.

 

Horaires
08 Mai 2016 - 18 Juin 2016
Ouverture de 10h à 19h les lundis, mercredis et dimanches.
Nocturne de 10h à 22h tous les jeudis, vendredis et samedis.

Fermé tous les mardis

Nuit européenne des musées samedi 21 mai : toutes les expositions sont ouvertes et gratuites à partir de 20h. Entrée jusqu'à minuit, fermeture à 1h.

 

Tarifs
Plein tarif : 10€
Tarif réduit : 5 €
Tarif tribu (4 personnes dont 2 jeunes entre 16 et 25 ans) : 25 €

 

Partenaires

Depuis 2007, des artistes contemporains de renommée internationale investissent la Nef du Grand Palais avec des oeuvres magistrales conçues pour l’occasion. Après Anselm Kiefer, Richard Serra, Christian Boltanski, Anish Kapoor, Daniel Buren et Ilya et Emilia Kabakov, Huang Yong Ping relève le défi en 2016. Représentant de l’avant-garde artistique chinoise, il imagine une installation spectaculaire, qui est aussi une réflexion sur les transformations de notre monde.

Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais.

En partenariat avec kamel mennour, Paris.
 
L’exposition bénéficie du concours de CMA CGM, partenaire principal, ainsi que du soutien de Gide, LVMH / Moët Hennessy . Louis Vuitton et La Vallée Village.
 
Avec la participation du Chinese Business Club.

- See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/monumenta-2016-huang-yong-ping#sthash.9G8lXUXG.dpuf

 

commentaires

Appel pour une résidence artistique au Mundaneum

Publié le 11 Mai 2016 par Anaïs BERNARD dans appel à résidence

Appel pour une résidence artistique au Mundaneum

Appel pour une résidence artistique et le développement d’un projet de création multimédia à partir des archives du Mundaneum.

Le présent appel à projet s’inscrit dans un partenariat entre la Scam, le Mundaneum (dont les archives personnelles des fondateurs Paul Otlet et Henri La Fontaine, sont désormais dans le domaine public), et Transcultures (Centre des cultures numériques et sonores). Le PILEn (Partenariat Interprofessionnel du Livre et de l’édition numérique) s’associe également à cette opération.

L’objectif de cet appel est de susciter la création d’un projet original d’art numérique à caractère expérimental et/ou documentaire à partir ou autour des archives du Mundaneum par l’attribution d’une aide à l’écriture ou au développement et d’une résidence de travail.

deadline : les dossiers devront être envoyés au plus tard le 30 juin 2016.


Montant et nature du soutien

L’auteur dont le projet aura été retenu recevra :

- une bourse d’écriture de 3.500 € financée par la Scam (3.000 €) et Transcultures (500€);
une résidence de travail au Mundaneum consistant en :

  • la présence sur place un jour par semaine pendant 3 mois entre septembre et décembre 2016,
  • l’accès illimité aux archives encadré par les archivistes,
  • la numérisation sur demande des archives (pour une valeur de 500 euros)
  • la mise à disposition par Transcultures d’une aide technique pour l’artiste (matériel et technicien – à définir selon les besoins et disponibilités)

L’organisation concrète de la résidence sera mise en place en concertation avec l’équipe du Mundaneum et selon le règlement du centre d’archives (voir en annexe).

Dans un deuxième temps, la Scam (Pôle E/D) et Transcultures apporteront leur expertise au projet lauréat en vue de l’aider à poursuivre son développement, par une aide à la recherche de partenaires ou la mise en place de formations éventuelles, etc.
De son côté, le PILEN conviera le lauréat à une présentation publique de son projet à un panel de professionnels du monde du numérique.


Objet de l’appel à projet

L’appel à projet a pour vocation de soutenir l’écriture et le développement de projets d’art numérique, interactifs ou linéaires, installations à caractère expérimental et/ou documentaire, à partir des archives du Mundaneum. Il s’adresse aux projets d’auteurs originaux, présentant un contenu narratif et une écriture innovants adaptés aux fonctionnalités des nouveaux médias.


Conditions d’éligibilité

L’appel à projet est réservé aux créateurs membres de la Scam (ou non-membres d’une autre société d’auteur). Les candidats peuvent bien entendu être également producteurs de leur projet.
Le créateur doit avoir sa résidence principale en fédération Wallonie-Bruxelles. Le projet doit être conçu et écrit en langue française.
Sont éligibles les installations, les applications nomades (téléphonie mobile), les œuvres génératives, les œuvres en réseau, les performances audiovisuelles, les créations numériques pluridisciplinaires…
Ne sont pas éligibles les projections vidéo sur plateau faisant office de décor, les captations. Les formes principalement dramatiques et musicales ne sont pas éligibles.


Constitution du dossier

Un formulaire (facultatif) est conçu par les partenaires pour guider les porteurs de projet à présenter leur dossier de la manière la plus précise possible (voir ci-dessous en annexes).

En fonction de l’état de développement du projet au moment de l’introduction de la demande, les dossiers devront être constitués des points suivants :

  1. une note d’intention inspirée de l’héritage « Mundaneum » qu’il soit matériel (les archives) ou immatériel (les concepts articulant le projet, la philosophie des fondateurs),
  2. une note de réalisation qualifiant le format de l’œuvre et ses conditions de diffusion auprès du public,
  3. Documents facultatifs : un extrait écrit, sonore ou en image de l’œuvre si elle est déjà en cours d’écriture ou de réalisation

un CV succinct de l’auteur ainsi que des autres collaborateurs éventuels

 

Envoi des dossiers

Les dossiers doivent être envoyés en PDF en un seul fichier à l’adresse suivante : actionculturelle@sacd-scam.be.

Attention : pour éviter les pertes et la gestion complexe des envois, chaque dossier devra être envoyé en un seul fichier et les extraits sonores en format MP3. Tous les fichiers devront porter le nom du projet, sous peine d’être égarés !


Informations complémentaires

Un comité de lecture composé de représentant des différents partenaires sera mis en place pour évaluer les dossiers reçu.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter :

  • Anne Vanweddingen / Célyne Van Corven– Scam > Service action culturelle > actionculturelle@scam.be
  • Delphine Jenart > Mundaneum > delphine.jenart@mundaneum.be
  • Jacques Urbanska > Transcultures > urkanskaj@hotmail.com

 

Quelques ressources en ligne

Le site du Mundaneum
Expositions virtuelles du Mundaneum sur le Google Cultural Institute
Description plus détaillée du type de documents conservés au Mundaneum (affiches, cartes postales, journaux, documentation, livres, presse, …) et des thématiques principales
Brève revue de presse en ligne sur le Mundaneum, dont « The web time forgot » – article du New-York Times sur le Mundaneum et « Mundaneum, réveil du Google oublié » in Libération, 2015
Collections de liens en rapport avec Arts + Archives


Les Partenaires de l'appels

Le Mundaneum
Transcultures
Le PILEn
La SCAM est une société de gestion de droits d’auteurs spécialisée dans la littérature, le documentaire cinéma, tv et radio, l’illustration et le multimédia non fictionnel. À l’échelle internationale, elle rassemble quelque 30.000 membres, dont elle protège, négocie, perçoit, gère et répartit les droits. 2.000 d’entre eux résident en Belgique. Elle conseille les auteurs et les représente auprès du législateur, des opérateurs exploitant leurs œuvres et des producteurs, assure la défense du statut et des intérêts de ses membres et défend la diversité culturelle. Elle propose à ses membres un conseil juridique gratuit, sur tous les aspects de leur vie professionnelle (négociation, fiscalité, statut social). Société de gestion individuelle et collective sans but lucratif, la SCAM développe une politique d’action culturelle qui a pour mission de soutenir la création d’œuvres contemporaines, la diffusion des œuvres et la formation des auteurs avec des programmes de bourses ou des partenariats à travers des aides concrètes qui les aident dans des moments cruciaux de leur parcours. Elle trouve sa force et sa pertinence du fait d’être imaginée par les auteurs eux-mêmes.

 

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>