Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Christine Sciulli - ROIL

Publié le 7 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit, artiste

 Christine Sciulli - ROIL

Deux expositions solo:

Christine Sciulli - ROIL 

Nona Faustine - White Shoes

 

Réception des artistes: samedi, 9 Janvier 5-8pm 
Dates de l'exposition: Janvier 9 - 21 Février, 2016

 

Artiste Discuter: Nona Faustine en conversation avec Jorge Alberto Perez

 

Smack Mellon a le plaisir de présenter deux expositions personnelles de Christine Sciulli et Nona Faustine. Les deux artistes travaillent actuellement à New York au sein d'une lentille contemporaine unique et irrésistible. 

L'installation de Christine Sciulli, ROIL crée une expérience immersive qui transforme la galerie de l'espace de Smack Mellon afin de refléter sa fonction historique comme une maison de la chaudière qui a créé la chaleur de la vapeur et de l'énergie pour les bâtiments à proximité dans le début des années 1900. Une vidéo multicanal influencée par la production de vapeur sous pression est projetée sur masses sculpturales de tissu.

Nona Faustine White Shoes est une série poignante d'autoportraits qui sont à la fois autobiographique et un hommage historique aux femmes noires qui étaient des esclaves. Les emplacements de la série des chaussures blanches sont l'héritage historique et géographique de l'esclavage à New York. Faustine se photographie debout, nue, dans les sites autour de New York City qui étaient auparavant associés à l'esclavage. En exposant sa propre vulnérabilité, Faustine appelle également l'attention sur l'exploitation passée et présente du corps des femmes noires.

 

Christine Sciulli 
ROIL

«Mes explorations plus récents se sont concentrés sur la projection de géométries planes à travers différents réseaux tridimensionnels pour générer un mappage dynamique des géométries solides de la lumière dans l'espace. Dans cette installation, des cercles de lumière blanche projetés développent et réduisent l'espace caverneux de Smack Mellon dans une frénésie, ce qui nous ramène à la vapeur mouvante qui a alimenté les usines environnantes. 

La maison actuelle de Smack Mellon a appartenu à Robert Gair, qui a fait breveter son design révolutionnaire pour une boîte à couvercle en trois dimensions structurellement saine plié à partir d'une seule feuille à deux dimensions de papier sans adhésifs en 1900. Industriel Gair logé ses opérations de produits de papier très variées dans plusieurs bâtiments concentrés dans DUMBO. "Gairville" a été alimentée par de tonnes de charbon a chuté à travers chutes creusées dans la 4ème et 5ème étages de cet ancien moulin. Chaudières dans cette vaste salle surchauffée, baratté et comprimé eau dans un sifflement de la vapeur qui pulsé à travers des tuyaux et assises dans des bâtiments adjacents fournissant de la chaleur et de l'énergie. Racing progrès et en expansion rapide industrialisation, rendue possible par l'expansion cinétique relativement simple de l'eau en vapeur qui pourrait fournir de nombreux usages, a été le point de départ de mon installation immersive, spécifique au site, "ROIL." Mon installation étend à travers le industrielle opportunités salle proposant à l'habitent est des passages, des grottes, des recoins, des moyeux et faibles surplombs qui deviennent clair pour le spectateur adaptation aussi sombre a lieu ". 

 

Christine Sciulli est une artiste visuelle dont le principal médium est la projetion de lumière. Sciulli a été sélectionnée pour l'Académie américaine des Arts et des Lettres 2014 Invitational Exposition d'arts visuels. Ses installations ont été présentées dans le Parrish Art Museum, South Fork Musée d'Histoire Naturelle, Frederieke Taylor Gallery, Edward Hopper House Art Center, et le Musée Islip Art où Janet Goleas décrit son installation comme «une émeute calme de chaos contrôlé." Sciulli titulaire d'un diplôme d'ingénierie architecturale de l'Université Penn State, où il obtient un Besal Scholar, ainsi que BFA et MFA degrés dans Combined médias du Hunter College, où elle a reçu le Perry Award Esther poisson, BFA prix du mérite, et l'Leutz / Reidel Grant Voyage. Le travail de Sciulli fait partie de Rhizome ArtBase du New Museum (Rhizome.org). Elle est membre du Conseil Artiste de l'école de la rue Church de musique et d'art et a été professeur adjoint au programme Lighting MFA à la Parsons New School for Design. En plus de son spectacle au Smack Mellon, en 2016 Sciulli présentera le travail à la LABspace du Berkshire et représentera les Etats-Unis au 2016 Wadden Festival de marée au Danemark.

 

Adresse:

Smack Mellon 

92 rue Plymouth @ Washington 
Brooklyn, NY 11201

La galerie est ouverte mercredi - dimanche 12h00-18:00

 

 

commentaires

Nos enfants sont-ils tous des génies ?

Publié le 6 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Nos enfants sont-ils tous des génies ?

Nos enfants sont-ils tous des génies ? dans le cadre des Lundis du Grand Palais - Cycle Génie
08 Février 2016
À 18h30, Grand Palais, Auditorium

 

En partenariat avec les Presses universitaires de France, la Rmn-Grand Palais vous propose d’assister le lundi à des débats animés par Arnaud Laporte : des confrontations stimulantes d’opinions et d’analyses, en écho avec l’actualité culturelle du lieu ou portant sur des sujets de société.

 

Entrée par l'accès coupe-file à partir d'une heure avant le début de la manifestation. Ouverture de l'auditorium 15 minutes avant la manifestation.

 

commentaires

Unseen Art, expérimenter les grands classiques de la peinture par le toucher

Publié le 5 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans actualite

Unseen Art, expérimenter les grands classiques de la peinture par le toucher

Unseen Art a pour volonté de re-créer des peintures classique en 3D. Le but est de permettre aux aveugles et mal-voyants de découvrir des chefs-d’oeuvre de l'Histoire de l'Art en les touchant. Rendre accessible l'art et pouvouvoir en faire l'expérience, voici l'objectif qui est donné!

Des artistes reproduisent les oeuvres bidimensionnelles en représentations tridimensionnelles. L'impression 3D permet à moindre coût de rendre possible la vulgarisation de chefs d'oeuvre par le toucher.

Le projet est actuellement en pleine campagne Indiegogo, les backers peuvent gagner une Mona Lisa. Ils ont ensuite le choix de la garder ou de la donner à une association venant en aide aux aveugles. L’argent amassée sera utilisée pour créer une plateforme en ligne où tout le monde pourra interagir, contribuer et télécharger puis imprimer gratuitement l’oeuvre de son choix. 

 

Pour le moment nous n’avons que La Joconde mais nous travaillons sur d’autre tableaux. Je suis très excité par ce qu’on va pouvoir faire avec les impressionnistes, notamment Van Gogh.

Marc Dillon, l’instigateur du projet

commentaires

Plonger dans l'oeuvre de Dali

Publié le 4 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans expériences, exposit

Plonger dans l'oeuvre de Dali

Depuis toujours le génie créateur de certains artistes a découvert le moyen de créer au-delà des limites de leur temps, permettant à l'art de dépasser toute limite. Aujourd’hui, il est désormais possible d’apprécier l'œuvre de Salvador Dalí par une nouvelle approche, celle de la réalité virtuelle. Depuis le 23 janvier 2016, le Salvador Dalí Museum de St. Petersburg, en Floride, a introduit une expérience de VR qui transporte le public dans l’imaginaire du célèbre catalan à travers l’œuvre Réminiscence archéologique de Millet Angelus (1935). Cette expérience permet aux spect-acteurs de pénétrer à l’intérieur du travail de Dalí comme jamais auparavant, leurs permettant de se déplacer à l'intérieur d’une interprétation tridimensionnelle et à 360° du chef-d'œuvre de l'artiste.

L'idée de l'expérience VR a pris naissance il y a plus d'un an dans l'esprit des deux directeurs créatifs Sam Luchini et Roger Baran, de Goodby Silverstein & Partners. En expérimentant avec un Oculus Rift, le duo prend conscience que le casque pourrait avoir d'importantes implications dans le monde de l'art. Dès lors, ils prennent contact avec le Musée Dalí, qui rapidement saute sur l’idée d’une telle expérience. L'exposition qui en résulte est une exploration de l'imagination de Dalí et sa relation avec Walt Disney - celle qui a donné lieu à une partie du travail le plus spectaculaire dans les deux arts et des industries du film de l'époque.

Sam Luchini et Roger Baran ont dû choisir une pièce phare permettant sa réalisation à l’aide de la réalité virtuelle. Leur choix se porta sur l’œuvre ​​Réminiscence archéologique de Millet Angelus, datant de 1935 et qui fût inspirée par L’Angélus de Jean-François Millet. Si les deux directeurs artistiques ont pu prendre de légères libertés créatives par rapport à l'exposition, une grande partie des spect-acteurs à travers le monde, quant à eux, explorent cet univers surréaliste à l’image de Dali. En effet, l’artiste espagnole recréait de nombreux éléments dans d'autres travaux, ce qui a permis une précision des éléments de cette expérience en réalité virtuelle. La volonté est bien de proposé un monde à découvrir, où les spect-acteurs sont libres d’explorer et de vivre l’art de façon différente et active.

commentaires

Le mouvement de l’air

Publié le 3 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans spectacle, artiste

Le mouvement de l’air
Le mouvement de l’air 
spectacle (2015)
 
Donner corps à l’imperceptible : rendre visible l’invisible d’un mouvement d’air, dans ses trajectoires aux nuances infinies, imaginaire variant du plus doux et lent, au plus vif et transparent, du plus puissant au plus subtil, tension entre le rêve de vol et l’angoisse de chute. 
Le mouvement de l’air est un spectacle pour trois danseurs évoluant selon une partition chorégraphique dans un environnement immersif constitué d’images projetées, générées et animées en direct. Un dispositif de suspensions permet aux corps de s’affranchir de leur poids. La musique originale est interprétée en direct sur scène.
 

 

Création le 7 octobre 2015 au Théâtre de L’Archipel, scène nationale de Perpignan.
Durée 1h
Spectacle frontal

 

commentaires

IT’S TIME LE "CORPS PUNK"

Publié le 2 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence, performance

IT’S TIME LE "CORPS PUNK"

IT’S TIME LE "CORPS PUNK"
Philippe Liotard + aTxE & La Pelos •
Le jeudi 4 février, à 21:00

 

Tatouages, piercings, implants… On les appelle en anglais « bodmods », comme « body modifications », ou modifications corporelles.
Le marquage des chairs à des fins esthétiques, identitaires ou politiques (tatouages, piercings, scarifications, implants, amputations, etc.), la chirurgie, le transsexualisme, les biotechnologiques, l’entraînement sportif et le dopage, constituent autant de pratiques visant à modifier un corps qu’il s’agit d’amplifier, d’embellir, de réparer ou d’altérer.
Ces effractions parfois radicales, ces blessures volontaires, ces inscriptions éphémères ou définitives, visibles ou secrètes, posent la question de l’acceptable et du respect de la norme corporelle.
Elles ouvrent la perspective concrète d’esquiver ou d’infléchir le destin biologique et social.

 

A travers une étude du corps punk, Philippe Liotard propose une réflexion collective sur ces modifications corporelles. Philippe Liotard est sociologue, un des fondateurs de la revue Quasimodo. Il enseigne à l’université Claude Bernard de Lyon. Il a publié de nombreux articles sur le corps, le sport, les rapports hommes/femmes, l’éducation et la sexualité. Ses interventions portent principalement sur les discriminations, les violences et les différents types de modifications volontaires faites au corps.

 

Cette intervention sera complétée par une performance « Analog Virus » de deux artistes berlinoises : aTxE & La Pelos.
La performance utilise les machines à tatouer comme des prothèses productrices de son. Deux machines sont reliées entre elles, l’une tatoue la peau d’une performeuse et l’autre la surface d’un disque vinyle. Tout cela produit des sons et des marques, entre douleur et plaisir.

aTxE & La Pelossont deux artistes multi disciplinaire, elles ont étudié à Barcelone dans le programme d’études indépendant (Macba). Leur milieu de recherches et d’auto-expérimentation DIY croise de nombreux médiums (film, vidéo, performance dans l’espace public, son, etc…)

 

Tarif
Sur place : 10€
Chômeurs, étudiants : 7€
Adhérents : 5€
Location Emmetrop, La Lune noire, Fnac et Placeminute.com : 7€ hors frais

 

Lieu

Le Nadir
26 route de la chapelle, 18000 Bourges

 

commentaires

CORPS ET REPRÉSENTATIONS: UNE LIAISON DANGEREUSE ?

Publié le 1 Février 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

CORPS ET REPRÉSENTATIONS: UNE LIAISON DANGEREUSE ?

Proposant un large panorama de l'état de la recherche sur les rapports complexes entre le corps et ses représentations artistiques, mentales, individuelles ou collectives, ce volume regroupe des articles issus de la recherche actuelle en histoire, en littérature et dans le domaine des arts en général. Cet ouvrage permet d'examiner les fondements des études du corps, en analysant dans le détail les articulations possibles entre des corps et des représentations, sources primordiales des investigations en sciences humaines.

 

Chapuis-Després S., Codet C., Gonod M., 2014, Corps et représentations: une liaison dangereuse, Paris, L'Harmattan: Mouvement des Savoirs, 340 pages, 35 euros.

commentaires

PERFORMANCES WEBJAYS

Publié le 31 Janvier 2016 par Anaïs BERNARD dans performance

PERFORMANCES WEBJAYS

VENDREDI 5 FÉVRIER 2016 DE 20 H À 22 H
Dans le cadre de l'exposition: « Comment bâtir un univers qui ne s’effondre deux jours plus tard 1/3 : Simulacres »


Des artistes du cycle d’expositions « Comment bâtir un univers qui ne s’effondre pas deux jours plus tard» et les participants à l’atelier WJ-S proposent une série de performances de WebJaying, des lives conçus à partir de contenus en ligne manipulés directement à partir du disque dur géant qu’est Internet. Le dispositif WEBJAYS inventé par Anne Roquigny, curatrice nouveaux médias, transforme le “surf”, une activité individuelle, en une expérience partagée et collective, où le spectateur est convié.

 

INFORMATIONS
- À la Maison populaire 
- Réservations conseillées par téléphone au 01 42 87 08 68
- Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles

commentaires

À quoi reconnaît-on un génie ?

Publié le 30 Janvier 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

À quoi reconnaît-on un génie ?

À quoi reconnaît-on un génie ? dans le cadre des Lundis du Grand Palais - Cycle Génie
01 Février 2016
À 18h30, Grand Palais, Auditorium

 

En partenariat avec les Presses universitaires de France, la Rmn-Grand Palais vous propose d’assister le lundi à des débats animés par Arnaud Laporte : des confrontations stimulantes d’opinions et d’analyses, en écho avec l’actualité culturelle du lieu ou portant sur des sujets de société.

 

Entrée par l'accès coupe-file à partir d'une heure avant le début de la manifestation. Ouverture de l'auditorium 15 minutes avant la manifestation.

 

commentaires

GLOBALE: Global Games

Publié le 29 Janvier 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit

GLOBALE: Global Games

GLOBAL: Global Games

Su 11 août 2015 au 17avril 2016

Exposition Type de: Groupe spectacle

Situation: ZKM_Lichthof 1 + 2

Coût: d'entrée du musée


Description
Avec l'exposition, le ZKM réagit aux derniers développements dans le domaine des jeux informatiques, un milieu qui a été engendrée par l'infosphère. Les effets de la mondialisation et de références dans le monde réel sont reflétées notable dans les jeux informatiques. Jeux abordent tels que le conflit syrien, l'utilisation de drones dans les zones de guerre, les interrelations économiques mondiales du marché financier mondialisé, la situation des réfugiés aux frontières de l'Europe, les maux sociaux causés par le turbo-capitalisme, le complexe militaro-divertissement-industrielle, et plus encore.

Les jeux d'ordinateur sont en aucun cas un phénomène purement occidental, mais plutôt d'être considéré comme un moyen de communication mondial. Non seulement les utilisateurs peuvent jouer en réseau à l'échelle mondiale ensemble, mais aussi partout dans le monde sont produites jeux. Voici jeter un oeil à la riche culture de jeu d'ordinateur de l'Asie ainsi que les productions de jeux informatiques en provenance de pays comme l'Iran ou la Syrie.

«Global Games» est conçu pour être interactif: Le jeu peut être joué dans l'exposition. En outre, répondant à tous les soi-disant. "Jouons" -Vidéo présenté, est montré dans le comment le jeu fonctionne respectifs.

 

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>