Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

EXPERIENCE OF IMMOBILITY - une exposition performative entre danse, performance et installation

Publié le 31 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans evenement, performance, artiste

EXPERIENCE OF IMMOBILITY - une exposition performative entre danse, performance et installation

Du 16 décembre 2015 au 9 janvier 2016, le performeur Yann Marussich fête 20 ans d'immobilité poétique, politique et esthétique avec Experience of Immobility, 20 years of Performance Acts


Une exposition-performative au cours de laquelle l'artiste genevois, lauréat du Prix Ars Electronica, catégorie Hybrid Art, invoque de nouvelles perceptions des pièces marquantes de son répertoire. Comment? En les activant une à une, pendant près d'un mois, proposant une rencontre entre différentes disciplines de l'art contemporain. Il s'agit d'un dialogue étroit entre la danse, la performance et l'installation autour du micro mouvement, du corps et de l'engagement politique de l'artiste. 


Avec cette expérience, un mouvement perpétuel, Yann Marussich active ses performances au Commun (BAC) à Genève en ouvrant un champ de travail en processus constant de transformation. Un acte qui convoque également de nouvelles temporalités puisque le public aura le loisir de découvrir les dispositifs des performances avant, pendant et après l’acte performatif. 


Un nouveau type d'exploration pour Yann Marussich qui a bifurqué au début des années 2000 de la danse contemporaine à l'art de la performance, explorant le micro mouvement et le corps dans son aspect le plus brut. Conçue comme une véritable plongée au cœur de cet art singulier, n'hésitant pas à montrer ses multiples facettes, à dévoiler l'envers de son décor, à remixer, dialoguer, hybrider au lieu de séparer, Experience of Immobility explore également les points de contact entre la pratique de Yann Marussich, celle d’autres performeurs et différentes disciplines artistiques ou critiques grâce à des installations, des expositions, des rencontres et des projections. 

 

Un événement qui permettra au public d'avoir un bel aperçu du répertoire protéiforme de l'artiste grâce à de nombreux rendez-vous : nouvelle création « La Chaise », exposition collective (photographies, installations), conférences de Bernard Andrieu, Franko B. , Giorgio Cipoletta, Jens Hauser et George Vigarello, performances d’artistes invités (notamment La Ribot, Sara Panamby et Filipe Espindola) et un 31 décembre hors-norme au Galpon.

commentaires

APPEL À CANDIDATURE – EXPERIMENTA 2016

Publié le 30 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans appel à projets, appel à candidature

APPEL À CANDIDATURE – EXPERIMENTA 2016

L’Atelier Arts Sciences lance un appel à candidature pour la 6e édition d’EXPERIMENTA, salon Arts Sciences Technologies.
Vous menez un projet innovant au croisement des arts, des sciences et des technologies ? Vous souhaitez présenter publiquement votre travail, recueillir le retour du public
et nouer de nouveaux contacts professionnels ? Le salon EXPERIMENTA vous ouvre ses portes.

 

Candidatez pour que votre projet soit retenu dans la programmation de l’édition 2016.
EXPERIMENTA 2016 se tiendra du 5 au 8 octobre 2016 à Grenoble.

 

Date limite de candidature: 29 janvier 2016.

 

commentaires

Maison de Justin, jeu vidéo interactif et immersif en 3D sensibilisant les parents aux dangers potentiels à la maison

Publié le 29 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans actualite

Maison de Justin,  jeu vidéo interactif et immersif en 3D sensibilisant les parents aux dangers potentiels à la maison

Le CHU Sainte-Justine et la Société des arts technologiques [SAT] ont créé un outil technologique et novateur, la Maison de Justin, un jeu vidéo interactif et immersif en 3D qui vise à sensibiliser les parents aux dangers potentiels qui se retrouvent à la maison afin de prévenir les blessures chez les enfants.

Plus du tiers des bébés, enfants ou adolescents hospitalisés à Sainte-Justine suite à un traumatisme le sont pour soigner des blessures qui sont survenues à la maison. « En effet, le domicile est le principal lieu où les enfants se blessent et les mécanismes qui causent ces traumatismes sont principalement les chutes, que ce soit l’enfant qui trébuche et perd l’équilibre, qu’il tombe des bras de ses parents, d’un meuble ou dans les escaliers. Ils peuvent aussi se couper ou se brûler », a mentionné la Dre Marianne Beaudin, chirurgienne pédiatrique et chef du service de traumatologie au CHU Sainte-Justine. « Pourtant, bien des blessures pourraient être évitées si les parents, les enfants eux-mêmes ou toutes personnes dans leur entourage immédiat adoptaient des comportements sécuritaires », a-t-elle conclu. Voilà pourquoi le Centre d’Excellence en Traumatologie du CHU Sainte-Justine a eu l’idée de développer, en collaboration avec la Société des arts technologiques, ce jeu vidéo qui est un moyen efficace de promouvoir les comportements sécuritaires et prévenir des traumatismes en mettant en relief des éléments qui font partie du quotidien des familles.

 

« La Maison de Justin est une structure amovible où les personnes côtoyant des enfants pourront, dans un environnement virtuel, immersif et interactif, apprendre les comportements sécuritaires à domicile », a affirmé M.Patrick Dubé, codirecteur de la recherche Living Lab SAT / Sainte-Justine. « Le joueur portera un casque de réalité virtuelle, l’Oculus Rift, qui lui permettra de se promener dans une maison virtuelle et d’observer les dangers potentiels. Il y aura aussi des effets auditifs qui capteront son attention à des moments cruciaux », a-t-il ajouté. En se plaçant dans le rôle de l’enfant, le parent pourra réaliser qu’il est important, pour la sécurité des tout-petits d’installer des barrières de protection pour le foyer ou les escaliers, de ranger les médicaments et produits ménagers dans des armoires munies de loquets, entre autres exemples. Le parent pourra ainsi réaliser, par des chroniques explicatives, l’importance de certains gestes qui permettent d’adopter des comportements sécuritaires et d’ainsi éviter des blessures à leurs enfants qui pourraient s’avérer très graves.

 

La Maison de Justin sera en tournée dans certains centres d’achats de la province.
Il sera donc possible de tester vos connaissances en matières de sécurité à la maison en vous rendant dans l’un des lieux suivants :

  • Jeudi 17 décembre
    Les Promenades Drummondville
  • Janvier 2016
    Galeries Terrebonne et Centre Valleyfield (dates à venir)
  • 7 au 10 avril 2016
    Salon maternité paternité enfants (Place Bonaventure)

Autres dates à venir, visitez la page facebook du CHU Sainte-Justine pour plus d’informations

commentaires

PARTY DU JOUR DE L'AN 2016

Publié le 26 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans evenement

PARTY DU JOUR DE L'AN 2016

Plongez en 2016 à la SAT! // Dive into 2016 at the SAT!

Retour de notre traditionnel party électro du jour de l'An sur 2 étages cette année (Satosphère + Espace SAT) avec 10 DJs et VJs! // Boosted edition this year again for our New Year’s Eve electro party with 2 rooms (Satosphère + Espace SAT) and 10 DJs and VJs!

LINE-UP : CFCF, M.Bootyspoon, Prince Club, Francis Oak, Groj, Dear Lola, Thomas White, Push 1 Stop, Sean Caruso et Melesul3

+ Toujours quelques surprises à venir...
+ Always some surprises to come...

------

31 décembre - 22h à 3h
Web ► http://sat.qc.ca/2016

Billets // Tickets : 25$ pour les 100 premiers / 30$ régulier
Achetez en ligne, ici : http://bit.ly/1ICaNo6

Billets aussi disponibles à ces points de vente :

Moog Audio - 3828, St-Laurent
La Vitrine culturelle - 2, Ste-Catherine Est
Atom Heart, musique alternative - 364, Sherbrooke Est

commentaires

What is Real?

Publié le 17 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans technologie, artiste

What is Real?

La designer de mode basée à Istanbul, Ece Özalp, présente en septembre 2015 sa dernière collection : What is Real? , une élégante rencontre entre haute couture et mapping. En 2014, la première collection de Özalp, Perception, avait retenu l'attention de Bİ’ŞEYLER, une agence turque de nouveaux médias spécialisée dans le mapping. Cette agence est convaincue que la communication est un tout avec de nouvelles plates-formes permettant de créer par coalescence différentes disciplines que ce soit le traditionnel ou les nouveaux arts médiatiques. Ainsi les plates-formes existantes peuvent être améliorées et être exploiter par la technologie.

C’est en s'inspirant des lignes et des motifs utilisés dans Perception, que l'équipe de Bİ’ŞEYLER a collaboré avec la jeune créatrice pour réaliser un deuxième défilé alliant light art et captation, dans le but de réaliser un projet entièrement nouveau : un film de mode. Tout d'abord, la conception de la robe réalisée par Ece a été obtenue et numérisé en 3D. Un contenu de fiction a été préparé en utilisant les modèles de la CEE sur le modèle solide obtenu à partir de données de numérisation 3D. Travaux de production ont été menés sur la transformation de formes, de lignes de recherche et des effets 2D de l'image. Les travaux ont été réfléchis sur la robe modélisée utilisant la projection cinématographique mapping.

Le compositeur Mehmet Ünal de musique électronique nouvellement trouvé et la société de design sonore AudioFIL utilisent une technique similaire à l’effet visuel désiré. Les sons bruts sont hachés en petits morceaux, puis filtrer permettant la création d’une composition en utilisant ces particules. Les techniques utilisées sont la modulation AM, la synthèse FM, la synthèse granulaire et la modulation en anneau. Pour embrasser le son original de la pièce, il a également écrit un patch pour M4L AbletonLive. Ainsi, la mise en miroir de la même approche et la technique exacte dans les gravures originales de collecte.

Le nom de la création de la CEE ainsi que sa vision de la nature, Perception, a gagné une autre couche de principe à ce projet. Perception a donné naissance à une autre perception et nous a fait demander ce qui est réel?

 

commentaires

Tree of Codes, ballet contemporain et concept visuel

Publié le 16 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans artiste

Tree of Codes, ballet contemporain et concept visuel

Olafur Eliasson a développé le concept visuel pour Tree of Codes, un ballet contemporain, chorégraphié par Wayne McGregor et avec de la musique composée par Jamie xx. La scénographie utilise des ensembles complexes de surfaces réfléchissantes, transparentes, et de réfraction et de la lumière de couleur pour créer un espace de couches dynamique, en constante évolution, et de façon complexe dans laquelle les danseurs sont multipliés créant des chevauchements. Des lumières panoramiques en direction du public provoquent une image spectrale qui se réfléchit par filtres colorés sur la scène, permettant d'y intégrer les spectateurs à l'action scénique. Déclenchée par Arbre de Jonathan Safran Foer de codes (une œuvre sous la forme d'un livre, qui était à son tour inspiré par la rue des Crocodiles, par Bruno Schulz), cette nouvelle, le travail le soir-longueur dispose d'une compagnie de solistes de l'Opéra de Paris et danseurs de Wayne McGregor Random Dance.

commentaires

Body painting de Natasha Farnsworth

Publié le 15 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans artiste

Body painting de Natasha Farnsworth

L’artiste de l’Arizona âgée d'une vingtaine d'années, Natasha Farnsworth, rend hommage dans une de ses récentes séries photographiques au street artist allemand 1010 qui transforme les murs de la ville en vortex bariolés qui vous emportent dans les limbes du temps. Natasha, quant à elle, s'attaque au body painting, réalisant d’étonnants trompe-l’œil 3D sur des corps nus et à  la peinture acrylique.

Ses travaux sont à découvrir sur son compte Instagram, ci-dessous.

commentaires

APPEL À PROJETS VIDEOPHONIC SAISON 2016-2017 !

Publié le 14 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

APPEL À PROJETS VIDEOPHONIC SAISON 2016-2017 !

Clôture le 11 janvier 2016 à minuit

Depuis 2008, l’AADN coordonne VIDEOPHONIC, un dispositif d’accompagnement à la création artistique numérique émergente qui se décline sous la forme d’un cycle de résidences. Construit dans une logique coopérative avec des lieux de la métropole lyonnaise, Vidéophonic a également élargi son territoire d’intervention en intégrant de nouveaux partenaires hors Région Rhône-Alpes, dans une logique de circulation inter-régionale des projets et des équipes accompagnés. Pour la saison 2016/2017, les partenaires sont : le CCO (Villeurbanne), ERAsmE (Lyon),  l’INsA (Villeurbanne), le Lab.Lab (Villeurbanne),  le Lavoir Public (Lyon), la maison pour tous-salle des Rancy (Lyon), le Planétarium (Vaulx-en-Velin), Zinc (marseille) et shadok (strasbourg).

 

A qui s’adresse Vidéophonic ?

VIDEOPHONIC fait la part belle à la scène des arts numériques : projets transdisciplinaires, nouvelles écritures numériques de toutes disciplines. à travers ce dispositif unique en Rhône-Alpes, nous sommes attentifs à soutenir des artistes qui appréhendent et détournent les nouvelles technologies comme médium au service d’un discours engagé, sensible et humain et questionnant notre relation au numérique. Tremplin pour des artistes émergents ou en devenir, VIDEOPHONIC invite des artistes nationaux, internationaux et donne la priorité aux artistes rhônalpins. Le dispositif se formalise à travers différents niveaux d’accompagnement, de l’expérimentation à la co-production d’une étape de création, déterminés en fonction des besoins du projet et des équipes artistiques.

LIEU : Le choix du lieu de résidence est déterminé par l’AADN en fonction des disponibilités des structures partenaires et des équipes artistiques. Si un seul lieu peut accueillir votre projet, merci de le préciser dans le formulaire de candidature.

 

Conditions de participation :

Pour une étape « expérimentation »

•          mise à disposition d’espace : 6 à 15 jours de résidence dans un lieu partenaire de la métropole lyonnaise

•          soutien technique et regard artistique : L’accueil technique et possibilité de mise à disposition de matériels un accompagnement et conseil artistique (à construire avec AADN)

•          Communication : une restitution publique à l’issue de la résidence, comprenant une présentation du projet par l’équipe artistique suivi d’une forme libre : performance, test du dispositif, rendu d’atelier, filage, workshop, d’un test du dispositif en cours de création ou autre... La communication publique et invitations professionnelles sur la sortie de résidence une valorisation sur le site www.aadn.org

 Pour une étape « Co-Production »

•          mise à disposition d’espace : 6 à 15 jours de résidence sur la métropole lyonnaise sous la forme d’un parcours d’accompagnement global qui peut être réparti en différentes périodes dans des lieux divers

•          soutien technique et regard artistique : L’hébergement et les transports pour les équipes hors Rhône-Alpes L’accueil technique et possibilité de mise à disposition de matériels techniques et technologiques un accompagnement et conseil artistique (à construire avec AADN)

•          Communication : une restitution publique à l’issue de la résidence, comprenant une présentation du projet par l’équipe artistique suivi d’une forme libre : performance, test du dispositif, rendu d’atelier, filage, workshop, d’un test du dispositif en cours de création ou autre... La communication publique et invitations professionnelles pour la sortie de résidence une valorisation sur le site www.aadn.org

•          Accompagnement en administration et production : une bourse de création (de 500€  à 1000€ nets par équipe - montant fixé par l’AADN en fonction de la durée et du nombre de personnes accueillies) mise en réseau professionnel Aide au montage de dossier de financement et mise en réseau.

Les repas sont à la charge des équipes artistiques pour les deux types d’étape « Expérimentation » et « Co-production ».

 

Condition d’évaluation :

•          Intérêt artistique

 •         Cohérence avec la ligne artistique de l’AADN et de ses partenaires

 •         faisabilité technique • structuration du projet et de l’équipe

•          une attention particulière sera portée aux projets qui sont construits dans une logique de « parcours » global en intégrant de manière forte la question des publics (création participative et/ou capacité à développer des actions liées à la transmission de leurs pratiques).

 

Comment candidater ?

AVANT  le 11 janvier 2016 à minuit :

• Compléter le formulaire de candidature en ligne à l’adresse suivante : https://form.jotformeu.com/53193597326363

• Joindre un budget et un calendrier prévisionnel de la création (calendrier selon modèle fourni sur le site)

• Joindre 2 Photos 300dpi (1 pour le projet / 1 du collectif ou logo) et 1 texte de présentation du projet (5-10 lignes)

• Tout autre document complémentaire : dossier artistique, note d’intention, fiche technique, schéma d’implantation, etc.

 

ATTENTION : Tout dossier incomplet ne sera pas étudié. Les équipes doivent s’appuyer sur une structure porteuse de manière obligatoire (inscription d’une entité sociale). si ce n’est pas le cas, merci de bien vouloir contacter l’AADN avant candidature pour trouver des solutions.

 

Pour toute question : vph [at] aadn [point] org

commentaires

European lab winter forum 2015

Publié le 12 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans festivals, conférence

European lab winter forum 2015

european lab winter forum 2015

du 15 au 17 Décembre 2015
European Lab est un espace réflexif, à la fois professionnel et public, avec tous ceux qui pensent et font la culture de demain.

En impliquant les nouvelles générations d’acteurs culturels européens et le grand public, European Labinterroge et imagine l’avenir de la culture dans le contexte de crise et de mutations qui traversent nos sociétés.

Ainsi, European Lab défend l’indépendance critique à l’égard des pouvoirs politiques, économiques, ou institutionnels. Dans un contexte de crise généralisée qui remet en cause le sens même de l’action publique, comme de l’engagement citoyen dans nos démocraties, le moment est venu de penser, et d’imaginer ensemble ce que peut, et ce que doit être la culture de demain.

 

Tout le programme disponible au lien ci-dessous.

commentaires

BLACKOUT

Publié le 11 Décembre 2015 par Anaïs BERNARD dans spectacle

BLACKOUT
Le vendredi 18 décembre 15
De 15h à 17h et de 18h à 21h30 / Pour un spectateur: départ toutes les 5 min. 
Tarif : Gratuit
 

Le projet Blackout part d’un postulat fictionnel : le 19 décembre 2017, une mégalopole occidentale est plongée dans un blackout total, une coupure d’énergie et de flux numériques sans précédent.

Le spectateur est invité à traverser cet événement et ses conséquences à travers le prisme de ses sensations.
Comment réagirions-nous privés totalement de flux numérique mais aussi tout simplement d’énergie électrique ? Quelles sont les tentatives, obstacles, réactions et sensations individuelles et de groupe face à une telle situation ? Que se passe-t-il lorsque tout ce qui nous semble habituel et acquis se met à dysfonctionner ?

Ce point d’entrée fictionnel donne lieu à la création d’images mentales, au sein d’un dispositif immersif pour un seul spectateur. Il conduira ce dernier au cœur d’un univers sensoriel élaboré, recourant à d’autres manières de dire, bien souvent au-delà des mots.

Il n’est pas question de discours didactique ou rhétorique, mais plutôt d’une expérience sensible, à partir de laquelle des émotions et une pensée peuvent être élaborées. Si nous sommes chacun pourvus d’un système sensoriel, il existe autant d’expériences subjectives que de spectateurs. Le spectateur est invité à traverser le dispositif seul, muni d’un casque. Il évolue dans un espace architecturé, inspiré des bunkers de survivaliste. Traversant plusieurs cellules immersives, il plonge dans l’univers sensoriel de Blackout.

 

Production : INVIVO - collectif d’exploration scénique.
Aide à la production : ARCADI art numérique - Île-de-France.
Aide au développement : DICRéAM – CNC.
Soutiens : Le Cube, Le Château Éphémère (Carrière-sur-Poissy)ENSATT (Lyon).

commentaires
1 2 > >>