Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Articles avec #conference catégorie

Colloque Robotique et Santé mentale

Publié le 23 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Colloque Robotique et Santé mentale

Colloque Robotique et Santé mentale
Samedi 7 octobre 2017, de 8h30 à 18h45
à l'Institut pour l'Etude des Relations Hommes Robots - IERHR

Comme l’avait déjà indiqué Norbert Wiener il y a plus de 50 ans, un robot est une machine associant trois composantes en interaction. La première est « perceptive » : le robot possède des capteurs qui lui donnent des informations sur son environnement. La seconde est son programme qui lui permet le stockage et surtout le traitement des informations. Enfin, le robot possède des effecteurs grâce auxquels il agit sur son environnement, ce qui le distingue d’une simple intelligence artificielle. Selon les auteurs, cette action sur l’environnement peut prendre plusieurs aspects : une action physique, une action informatique via un réseau (comme c’est le cas des robots traders intervenant sur les cours de la bourse), ou encore une action sur le monde affectif de ceux qui en sont proches, avec des conséquences possibles sur leurs capacités d’apprentissage et leur sociabilité. Ce sont évidemment ces dernières possibilités qui sont au cœur des utilisations possibles des robots en santé mentale, notamment dans les pathologies liées à l’autisme et au vieillissement. 
Mais en même temps, il serait dangereux de nous cacher que les robots ne sont pas des machines comme les autres. En interagissant avec nous, elles peuvent créer l’illusion qu’elles se soucient de nous ! Certains y réagissent par le rejet, d’autres par une confiance excessive. C’est pourquoi, s’il est essentiel d’explorer les usages possibles des robots comme auxiliaires thérapeutiques, il est tout aussi important de réfléchir aux risques suscités par une appréciation erronée de leurs possibilités. Cette question-là aussi concerne la santé mentale.


Programme :
Matinée
Introduction de la journée
8h30-9h00 : accueil des participants
9h-9h30 : Serge Tisseron, « L’homme face au robot : machines de compagnie et médiations robotiques en psychothérapie »
1ère table ronde : Le robot social et la santé psychique
Président de séance : Alain Vanier
9h30 – 9h55 : Pr. Philippe Coiffet, « Robots et robotisation de l’humain »
9h55 – 10h20 : Pr. Alain Berthoz, « Des robots ou des avatars virtuels pour le diagnostic et la remédiation ? »
10h20 – 10h45 : Gérard Sabah, « L'intelligence artificielle peut-elle aider la santé mentale ? »
10h45 – 11h00 : Discussion
11h00 – 11h30 : Pause café
2eme table ronde : Robots, autisme et psychose infantile
Président de séance : Frédéric Tordo 
11h30 – 11h55 : Adriana Tapus, « Adaptation du comportement du robot et interaction de longue durée avec des personnes atteintes d'un déficit cognitif »
11h55 – 12h20 : Thierry Chaltiel et Laura Sarfaty, « Un robot en institution pour adolescents autistes, une aventure collective »
12h20 – 12h45 : Olivier Duris et Marie-Noëlle Clément, « Une thérapie groupale à médiation robotique en Hôpital de Jour pour enfants »
12h45 – 13h00 : Discussion
13H-14H : Pause déjeuner sur place : repas offert
Après-midi
3eme table ronde : Robots, autisme et psychose infantile (suite)
Président de séance : Olivier Douville
14h00 – 14h25 : Pr. David Cohen, « Autisme, jeux sérieux et robotique : réalité tangible ou abus de langage ? »
14h25 – 14h50 : Ritta Baddoura, « Potentiel thérapeutique de l'interaction homme-robot: Focus sur le mouvement »
14H50 – 15H15 : Pr. Stéphane Raffard, « Etude de l’apport des indices sociaux non verbaux et de la synchronie motrice pour favoriser la coopération homme-robot chez des individus souffrant de schizophrénie »
15h15 – 15h40 : Frédéric Tordo : « Robothérapie : fonctions thérapeutiques des médiations robotiques avec l’enfant autiste »
15h40 – 16h00 : Discussion
16h00 – 16h30 : Pause café
4eme table ronde : Robots et personnes âgées
Président de séance : Louis Dubertret
16h30 – 16h55 : Pr. Anne Sophie Rigaud, « Le senior et le robot : bénéfices et limites »
16h55 – 17h20 : Laurence Devillers, « Robot compagnon affectif, assistant de santé » 
17H20-17H45 : Cécile Dolbeau Blandin, « Thérapie assistée par robot en unité hospitalière : l’exemple de Paro »
17h45 – 18h10 : Pr. André Thépaut, « Rééducation fonctionnelle assistée par robot humanoïde »
18H10-18H25 : Discussion
18h25 – 18h45 : Conclusions de la journée


Intervenants

  • Ritta BADDOURA, PhD, Psychologue et Chercheuse en Interaction Homme-Robot et Technologies Numériques, associée à l'équipe ETHOS "Ethique, Technologies, Humains, Organisations, Société", Institut Mines-Télécom. 
  • Alain BERTHOZ, Neurophysiologiste, Professeur au Collège de France, Membre de l’Académie des Sciences, Membre de l’Académie des technologies. 
  • Thierry CHALTIEL, Praticien hospitalier, Service de pédopsychiatrie 2 du CHU de Nantes.
  • Marie-Noëlle CLÉMENT, Pédopsychiatre, Directrice de l'Hopital de jour André Boulloche, Paris (Cerep-Phymentin)
  • David COHEN, MD, PhD, Professeur, Université Pierre & Marie Curie, Chef du Service de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, chercheur à l’Institut des Systèmes Intelligents et de Robotiques (ISIR, CNRS UMR 7222), Paris, France. 
  • Philippe COIFFET, Docteur d’Etat es sciences (physique), directeur de recherche honoraire au CNRS, membre de l’Académie des technologies, engelberger Award (Distinction de la Robotics Industry of America (USA), docteur Honoris Causa de l’Université Transylvania de Brasov (Roumanie), créateur du laboratoire franco-japonais JRL à Tsukuba (Japon), unité mixte de recherche internationale, dédiée aux robots humanoids.
  • Laurence DEVILLERS, Professeur en Informatique et Intelligence Artificielle à Paris-Sorbonne 4, Membre de la commission d'éthique sur le numérique CERNA-Allistène, anime une équipe sur "Dimensions affectives et sociales dans les interactions parlées Homme-Machine" au LIMSI-CNRS.
  • Cécile DOLBEAU-BANDIN, Enseignante-chercheure à l’Université de Caen, Docteure en Sciences de l’information et de la communication, Chercheure au CERReV, membre de l’Institut pour l’Étude des Relations Homme Robots (IERHR).
  • Olivier DURIS, Psychologue Clinicien, Doctorant à l'UFR d'Etudes Psychanalytiques (Université Paris Denis Diderot), Co-Créateur de la chaîne YouTube Psycho-Quoique et Co-Réalisateur du MOOC Pluridisciplinaire sur la relation homme-robot (IERHR).
  • Stéphane RAFFARD, PhD, Professeur des Universités en psychologie clinique, Laboratoire Epsylon, EA 4556, Structure Fédérative de recherche IMHC (Institut du Mouvement Humain et Cybernétique), & Service Universitaire de Psychiatrie Adulte, CHU Montpellier, Montpellier, France. 
  • Anne-Sophie RIGAUD, Professeur de médecine gériatrique et directrice de l’unité de recherche EA 4468 dédiée à la maladie d’Alzheimer (Université Paris-Descartes), Chef de service et chef du pôle de gériatrie (Hôpital Broca-Assistance Publique-Hôpitaux de Paris), Coordinatrice du Centre Mémoire de Ressources et de Recherches Ile de France Sud, Présidente du Centre d’Expertise National sur les Aides Techniques en stimulation cognitive (CEN STIMCO).
  • Gérard SABAH, Directeur de recherche honoraire CNRS, Membre de l’Académie des technologies, Membre d’honneur de l’AFIA (Association française pour l'intelligence artificielle), EurAI Fellow (European Association for Artificial Intelligence).
  • Laura SARFATY, Praticien hospitalier, Service de pédopsychiatrie 2 du CHU de Nantes.
  • Adriana TAPUS, Professeur à l'ENSTA ParisTech, PhD en informatique, Directeur de l'Ecole Doctorale Interfaces Université Paris Saclay, Membre du Laboratoire des Systemes Autonomes et Robotique de l'Unité de l'Informatique et de l'Ingénierie des Systèmes (U2IS), ENSTA ParisTech
  • André THEPAUT, PhD en informatique, Directeur d'études à l'Institut Mines Télécom Atlantique (anciennement Télécom Bretagne), responsable de l'équipe IHSEV de Télécom Bretagne et coordinateur du programme transverse HAAL (Human Ambient Assisted Living) du LAb-STICC (CNRS, UMR 6265). 
  • Serge TISSERON, Psychiatre, Membre de l’Académie des technologies, Docteur en psychologie HDR, Chercheur associé CRPMS (Université Paris Denis Diderot), Président fondateur de l’Institut pour l’Étude des Relations Homme Robots (IERHR).
  • Frédéric TORDO, Psychologue clinicien, Psychanalyste, Docteur en psychologie clinique, Chercheur associé CRPMS (Université Paris Denis Diderot), Membre fondateur de l’Institut pour l’Étude des Relations Homme Robots (IERHR).
  •  

Inscription (au lien ci-dessous)

Tarif public : 40€
Demi-tarif (étudiant, demandeur d’emploi) : 20€ sur justificatif
Étudiant Paris Diderot : gratuit sur justificatif
Merci de remplir le Bulletin d’inscription et de le retourner à :

Mme Françoise Moutardier
22 rue des Fontenelles 92310 Sèvres
01 74 71 71 66   –    rf.eerf@reidratuom.esiocnarf

commentaires

Recherches à découvert #1: Louise Drulhe

Publié le 22 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Recherches à découvert #1:  Louise Drulhe

jeudi 28 septembre 2017 à 19h

Pour son premier rendez-vous, le cycle « Recherches à découvert » invite Louise Drulhe à présenter son travail autour d’Internet, un espace qu’elle cherche à penser visuellement et dont elle explore l’architecture et les aspects les plus cachés.

Louise Drulhe
Diplômée de l’Ensad (École Nationale Supérieur des Arts Décoratifs) Louise Drulhe (1990) vit et travaille à Paris. Elle construit une recherche théorique et plastique sur la cartographie et la représentation de l'espace d’Internet. Elle envisage la spatialisation comme un outil de compréhension socio-politique de cet espace. Son travail a été exposé récemment à la biennale internationale de design de Saint-Etienne, à la biennale internationale d’art contemporain de Moscou, dans des galeries (Drugo More en Croatie, La Couleuvre à Paris) et des centres d’art (iMAL à Bruxelles).

Recherches à découvert
Le cycle s’intéresse aux directions que prend la recherche aujourd’hui et met ses processus à découvert. Il invite régulièrement des artistes, des laboratoires et des écoles à partager leurs travaux entre les disciplines, la théorie et la pratique. À partir des croisements singuliers entre recherche et création, « Recherches à découvert » rend compte de la capacité des artistes-chercheurs à inventer des formes, à renouveler les protocoles d’exploration et à relier les savoirs pour appréhender la complexité du monde contemporain.

commentaires

Le futur du sexe

Publié le 20 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Le futur du sexe

« Le Monde » organise le dimanche 24 septembre 2017 à l’Opéra Bastille un débat sur le futur du sexe et la place du corps face à la déferlante technologique, animé par Maïa Mazaurette, chroniqueuse de la Matinale du Monde. Avec Agnès Giard, Catherine Dufour et Yann Minh.

Places limitées - Réservez vos places.


« Le Monde » organise le dimanche 24 septembre 2017 un débat sur le futur du sexe et la place du corps face à la déferlante technologique, de 17 h 30 à 19 heures à l’Opéra Bastille (Studio).
Avec Agnès Giard, anthropologue et journaliste, Catherine Dufour, écrivaine de science-fiction et Yann Minh, artiste multimédia. Une séance animée par Maïa Mazaurette, chroniqueuse de la Matinale du Monde.
La sexualité passe-t-elle forcément par le corps ? De l’invention du fantasme à l’explosion des sex-toys, le désir a toujours su se désincarner pour rebondir. La déferlante technologique actuelle passe cependant un cap supplémentaire, polémique, subversif, quand elle propose une reformulation du rapport sexuel – de soi à l’autre, de soi à soi-même. Robots qui « respirent », poupées ultraréalistes, sensualité haptique, sexe quantifié : nos partenaires ne sont plus forcément humains, quand l’humanité elle-même se fait cyborg (piercings, prothèses, implants contraceptifs, transhumanisme sexuel). Dans ce contexte mouvant, la place du corps est-elle réduite ou augmentée… voire sublimée ?

 


La saison 4 du Monde Festival vous invite à rêver

La quatrième édition du Monde Festival aura lieu du 22 au 25 septembre sur le thème: «Rêver». Rêver le monde, l’imaginer, le changer, le rendre plus vivable collectivement, plus équitable, plus juste, plus audacieux...
Une quarantaine de débats sont proposés sur les mutations qui dessinent le monde qui vient, parmi lesquels : Peut-on réguler Internet ? Ville vivable, ville durable, Faut-il rêver la fin du travail ? Va-t-on décrypter la mécanique des rêves ? L’homme a-t-il atteint ses limites ? Peut-on apprendre à devenir créatif ? Quels territoires pour l’aventure aujourd’hui ? Créer un nouveau goût pour faire rêver...
Ces rencontres réuniront des personnalités de toutes disciplines : Juliette Binoche, l’avocate des droits de l’homme Shirin Ebadi, Marjane Satrapi, Yann LeCun, la rédactrice en chef du « Guardian » Katharine Viner, Aurélie Dupont, les écrivains Leïla Slimani, Catherine Millet et Marc Dugain, Lawrence Lessig...
Dans la nuit de samedi à dimanche, la nuit de rêves et des idées verra philosophes, musiciens, scientifiques, historiens et comédiens croiser leurs savoirs et leurs regards sur le monde.

Le programme complet se trouve au second lien ci-dessous.

commentaires

Esthétique de l'homme dans les futures technologies

Publié le 7 Août 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement, conférence

Esthétique de l'homme dans les futures technologies

Le 14 septembre 2017 - Esthétique de l' homme dans les futures technologies - ntica # 2 @ contemporain Istanbul 2017 

Ce panel examinera comment l' esthétique humaine que nous reconnaissons aujourd'hui, éprouve un changement avec le développement de logiciels, la robotique et l' intelligence artificielle. 

L'esthétique a toujours été liée à la capacité de l' être humain de ressentir des émotions. Ainsi, peut - on considérer l' esthétique comme quelque chose qui est uniquement liée à la « sphère humaine »? Sinon, comment pouvons-nous encadrons dans une société post-humaine, hyper-technicisé? 

Dans le contexte de l' art contemporain, nous allons discuter de la possibilité d' une esthétique en dehors d'un discours orienté objet. Et considérer l'existence d'une esthétique immatériellement des données de Fering un nouveau format pour travailler avec la réalité. Nous essayons aussi de comprendre dans quelle mesure les robots, les logiciels AI, et algorithmes seront en mesure de créer quelque chose qui est tout à fait nouveau. Par conséquent, demander s'il est possible de considérer la technologie comme dissociées de l'être humaine,  ou de l'agriculture biologique? Panéliste Alain Servais (modérateur) est parmi les premiers collectionneurs d'art numérique, Alain Servais a construit un très polyvalent et avant-gardiste collection d'art contemporain. Ahmed Elgammal fondateur et directeur de l'art et de laboratoire d' intelligence artificielle à l' Université Rutgers, New Jersey. Le laboratoire a été créé il y a cinq ans et travaille sur les aspects de la perception et de la cognition liée à la créativité humaine afin de développer l'intelligence artificielle. Jussi Parikka Nouveau, Jussi Parikka est également docent de la théorie de la culture numérique et théoricien des médias Professeur technologique Culture & Esthétique à Winchester School of Art (Université de Southampton) à l'Université de Turku en Finlande. Els Vermang - LAb [au] Els IRL Vermang (1981) est un artiste et commissaire d' exposition basé à Bruxelles questionnement esthétique contemporaine et sémiologie, bien que la pensée algorithmique et conceptuelle. Cette conférence fait partie contemporaine Istanbul 2017 et est coordonné avec l'aide de: >> Vincent Matthu , co-fondateurs de RLTY. RLTY est un outil de ressources et de la communication en ligne pour le développement de nouvelles technologies dans le marché de l' art. >>> Jacques Urbanska, co-fondateurs de RLTY. Chef de projet d' art numérique (s) à Transcultures - Arts Media Center , Média Artiste, commissaire d' exposition d'art et fouder d'un grand réseau Web d'information sur «Art (s) + Science (s)» thématique.

commentaires

Décloisonner l'avenir

Publié le 6 Juillet 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Décloisonner l'avenir
Semaine de l'école de la terre sur la Science-Fiction, intitulée « Décloisonner l'avenir », à Tarnac du 8 au 14 juillet. Plusieurs événements publics vont ponctuer cette nouvelle semaine de rencontres :

- Samedi 8 juillet à 15h: conférence de Alain Damasio (auteur de « La horde du contre-vent ») et Catherine Dufour (auteure de « Le Goût de l'immortalité ») suivie des légendaires pizzas de la Malabronzatta... Ce sera à la salle des fêtes de Tarnac.

- Lundi 10 juillet à 21h: projection de « Bonheur Académie » (docu-fiction chez les raëliens) en présence des réalisateurs Alain Della Negra et Kaori Kinoshita. À la salle des fêtes de Tarnac.
https://www.youtube.com/watch?v=8Io5WjBOBEU

- Mardi 11 juillet: veillée Zombie dans un lieu-mystère. RDV à 18h30 précises au Magasin Général pour un départ collectif. Conférence de Pierre Magne, co-auteur de « The Walking Dead, guide de survie conceptuel », suivie d'un jeu collectif nocturne en grandeur nature. Venez avec vos lampes frontales, vêtements couvrants et pic-nic !

- Mercredi 12 juillet à 21h: projection du film sur et avec Donna Harraway: « Story telling for earthly survival » de Fabrizio Terranova. À la salle des fêtes de Tarnac.
https://www.youtube.com/watch?v=zFGXTQnJETg

- Vendredi 14 juillet dans l'après-midi, action très secrète et très mystérieuse, pour s'opposer collectivement à un événement politique "qui n'a pas encore eu lieu..." (d'autres infos à venir plus tard)
commentaires

Transition récréa-sportive et innovation e-communicationnelle en nature

Publié le 21 Juin 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Transition récréa-sportive et innovation e-communicationnelle en nature

LE CAMP D’ÉTÉ DU PRADEL (ARDÈCHE)
5, 6 et 7 juillet 2017

Aujourd’hui, avec l’émergence de la révolution numérique, une nouvelle ère communicationelle est en train de se développer et d’irradier l’ensemble des espaces et des lieux de pratiques récréatives en nature. Si sur un plan technologique, les matériaux continuent à modifier les activités sportives (Wingsuit, Speed riding, Slackline...), c’est surtout au niveau des technologies numériques qu’une transition est en chemin qui modifie en profondeur l’univers des pratiques.
Internet révolutionne les communications informationnelles ; les applications numériques activent d’autres services à la personne et médiations culturelles à la nature ; enfin pour prendre un autre exemple, les jeux vidéos ouvrent tout un pan de nouvelles formes
d’investigation ludique. Il semble ainsi important d’observer ce phénomène de le qualifier et de
comprendre les transformations en cours. Celles-ci interfèrent sur le système des pratiques et les formes de communication avec la nature, avec soi et les autres, mais aussi dans la production de cultures récréatives d’un nouveau genre.
Nous proposons aux professionnels des pratiques récréatives en nature (prestataires, offices du tourisme, réseaux sociaux, concepteurs de jeux numériques en nature ou d’applications virtuelles, ...) et aux chercheurs de venir échanger avec nous durant ce camp d’été. Il s’agira d’observer ce phénomène et de comprendre la manière dont les professionnels investissent cet univers et participent à façonner les médiations e-communicationnelles des pratiques récréatives en nature. Des temps d’échange seront proposés à partir de la présentation des actions numériques que les acteurs développent pour élaborer ensemble une analyse et une compréhension de ce nouveau monde communicationnel en gestation.
 

Programme complet et inscription en ligne au lien ci-dessous.

commentaires

Body Week 2 - APPRENDRE DE SON CORPS

Publié le 12 Juin 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement, conférence

Body Week 2 - APPRENDRE DE SON CORPS

 Congrès Deuxième Semaine Internationale du corps,
Organisé par l'EA 3625 TEC "Techniques & Enjeux du corps" & le GDRI 836 CNRS "Body Ecology, Physical Adapted Actvities"

26-30 JUIN 2017

UFR STAPS Paris Descartes 
1 rue de Lacretelle 75015 Paris

 

Les techniques du corps sont le résultat de mécanismes interactifs entre le corps et le monde : prélèvement de l’information environnementale, sélection du programme moteur, ajustement de cette réponse, lancement de l’exécution motrice (Durand, 2015). Ces techniques viennent nous interroger sur les conditions de l’apprentissage par les activités physiques, sportives et adaptées dans le corps vivant et dans le corps vécu.

Au cours de cette 2ème Semaine Internationale du Corps, nous explorerons les origines des techniques d’apprentissages, au cours des deux premières journées (26 et 27 juin 2017) dans la méthode naturelle de Georges Hébert, dans les travaux de chronophotographie de Marey et Demeny et la Naturphilosophie, le renouveau pédagogique des Lebensreform.

Les trois autres journées, qui reprennent la structuration en trois axes de notre laboratoire TEC (EA 3625), développe trois modes d’apprentissage par corps de ces techniques : Apprendre du Jeu Vidéo et du Sport (28 juin), Apprendre de son corps et de son genre (29 juin), Mouvement, Perception et Cognition : expériences motrices pour le bien-être et l’adaptation (30 juin).

Programme:

Lundi 26 juin 2017
Monte Verita : Communautés d’expériences du corps et de retours à la Nature
(org. Olivier Sirost & Marc Cluet)

Mardi 27 juin 2017
Demenÿ - Hébert : La nature en mouvement
(org. Pierre Philippe-Meden)

Mercredi 28 juin 2017
Sport & Jeu Video : Relations, usages et pratiques
(org. Nicolas Besombes & Antoine Lech)

Jeudi 29 juin 2017
Faire (ou ne pas faire) corps avec son identité sportive et sociale
(org. Hélène Joncheray, Franck Dolif-Perros & Maxime Gillet)

Vendredi 30 juin 2017
Mouvement, Perception et Cognition : expériences motrices pour le bien-être et l’adaptation
(org. Pauline Maillot & Sylvain Hanneton)

Programme complet de chacune des journée au lien ci-dessous. 

commentaires

Penser et étudier les objets numériques.

Publié le 3 Juin 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Penser et étudier les objets numériques.

Journée doctorale internationale OMNSH #2. Penser et étudier les objets numériques.
Organisateur.ices : Noémie Couillard, Sarah Meunier, Charles Meyer et Maude Bonenfant.
Samedi 3 juin 2017
9h – 18h (Paris) / 9h – 12h (Montréal)

PARIS (France) :
Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
Maison de la Recherche  4, rue des Irlandais 75005
Salle « Athéna »
MONTRÉAL (Québec) : Université du Québec A Montréal (UQAM) Salle J-2625

Inscription gratuite et informations :
ATTENTION ! En raison d'un nombre de places limitées à la Maison de la Recherche de Paris 3, l'inscription est gratuite mais obligatoire pour Paris !
secretariat@omnsh.org

Depuis sa création, l’OMNSH accorde une place importante aux jeunes chercheur.e.s et leur offre le soutien et l’espace nécessaire pour développer leurs premières recherches. Cette journée est dédiée à la présentation des travaux des doctorant.e.s. Elle a pour but de favoriser les échanges entre des  chercheur.e.s aux expériences variées et d’initier une réflexion sur les méthodes, outils et compétences qui font la richesse de l’association. La journée doctorale réunit des communications dans diverses disciplines représentées au sein de l’OMNSH, explorant des travaux dans le domaine du numérique et de ses technologies, et notamment sur leurs enjeux humains et sociaux.

L’OMNSH est une association francophone. Elle est présente grâce à ses membres en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Afin de valoriser ce  réseau international, l’association propose cette année un temps de présentations et d’échanges avec de jeunes chercheur.es montréalais de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), en partenariat avec Homo Ludens. En ayant recours à l’utilisation d’outils numériques de communication que les membres étudient habituellement, l’association permettra ainsi à l’ensemble des participant.es et du public de profiter d’une discussion générale entre deux continents.

Programme
(le programme indiqué ici correspond à l’heure GTM de Paris)

9h – 9h30 : Accueil (café, thé, croissants)

9h30 - 9h45 : Présentation de la journée doctorale à Paris (Marion Coville, Noémie Couillard et Charles Meyer)
9h45 - 10h50 : Session 1 – Pratiques et objets culturels numériques

Stratégies des institutions culturelles face aux enjeux de la transition numérique dans le lien avec les publics. Étude de cas du projet transmédia mis en œuvre par le Théâtre des Champs Élysée à partir de la création de l’opéra : Le retour d’Ulysse dans sa patrie de Monteverdi.
Monica Paredes, doctorante en études théâtrales, ALL, ALC, Université Rennes 2.

La médiation culturelle numérique, vers une transformation des musées ?
Nicolas Doduik, doctorant en sociologie, LAMES, Aix Marseille Université, Maison Méditerranéenne des Sciences Humaines (MMSH), Aix-en-Provence.

Les dispositifs interactifs, entre jeu vidéo et art numérique.
Nathalie Guimbretière, doctorante en arts, laboratoire RIRRA 21, GoD|Art ENSAD, Université Paul Valéry Montpellier 3.

La lyric video dans la série culturelle des chansons écrites projetées : l’émergence d’un sous-genre du vidéoclip à l’ère de Youtube.
Robin Cauche, doctorant en études cinématographiques et visuelles, Université Lyon 2.

Discutante : Marion Coville, sociologue, chercheuse associée à l'institut ACTE (Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne présidente de l’OMNSH.

10h50– 11h : Pause

11h – 12h15 : Session 2 – Enjeux de conception d’objets numériques

Les « petits gestes » : la normalisation du « swipe » et des gestes qui l’accompagnent dans les dispositifs de communications informatisés et sa valeur sociale.
Inès Garmon, doctorante en sciences de l’information et de la communication, GRIPIC, Celsa, Université Paris Sorbonne.

Etudier l'histoire du jeu vidéo en France via la constitution de ses réseaux de distribution : enjeux, sources et méthodes.
Colin Sidre, doctorant en sciences de l’information et de la communication, LabSIC, Université Paris 13.
De l’autorité au contrôle : les enjeux de la gestion du code source chez les programmeurs du noyau Linux (1995-2005).
Gabriel Alcaras, doctorant en sociologie, Telecom Paris Tech, EHESS.

Le jeu vidéo éducatif ou serious game, vecteur de savoir du XXIe siècle : processus de conception, ingénierie didactique et approche pédagogique.
Meriem El Mansouri, doctorante en sciences de l’éducation, I3DL EA 6308, Université Nice Sophia Antipolis.

Discutante : Edwige Lelièvre, maîtresse de conférences à l'UVSQ. Game studies et arts numériques pour la valorisation du patrimoine.

12h15 – 13h : Pause déjeuner – buffet offert

13h – 14h45 : Session 3 – Prescriptions et appropriations ?

Analyse et impact des expériences de dispositif interactif auprès de publics empêchés
Thomas Audissergues, doctorant en arts plastiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Aînés et jeux vidéo : aux limites de la productivité. La rencontre des discours normatifs sur les jeux vidéo et sur le vieillissement.
Gabrielle Lavenir, doctorante en sociologie, TAG, Université de Concordia (Montréal, Québec).

Penser le game design comme une approche pédagogique.
Esteban Giner, doctorant en sciences de l'information et de la communication, Laboratoire CREM, équipe PIXEL, Université de Lorraine.

L’expérience des biens culturels en régime d’abondance.
Quentin Gilliotte, doctorant en sociologie, Télécom Paris Tech.

Discutant : Bruno Vétel, sociologue, Telecom Paris Tech, trésorier de l’OMNSH.

14h45 – 15h : Pause

15h-15h10: présentation de la journée doctorale à Montréal (Sarah Meunier) et du groupe Homo Ludens (Maude Bonenfant)
15h10 – 17h : Session 4 – Les données du numérique

Un observatoire du spectateur pour étudier l’impact de la recommandation algorithmique sur les individus : une méthodologie pour la collecte et le stockage de
l’information culturelle.
Eloi Flesch, doctorant en sciences de l’information et de la communication, FR Agorantic – Université d’Avignon et des pays du Vaucluse (UAPV).

Data Haven en Islande? Repenser les droits humains dans le numérique.
Anne-Sophie Letellier, doctorante en communication, Université du Québec à Montréal (UQAM).

Le projet sémiotique de Félix Guattari à l’ère du sémiocapitalisme.
Fabien Richert, doctorant en sémiologie, Université du Québec à Montréal (UQAM).

Les représentations de la Première Guerre mondiale dans les espaces vidéoludiques : étude comparative entre les jeux Soldats inconnus et Battlefield 1.
Alexane Couturier, étudiante à la maîtrise en communication (concentration jeux vidéo et ludification), Université du Québec à Montréal (UQAM).

Discutant : Etienne Armand Amato, Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris Est Marne-la-Vallée.

16h40 – 18h : Discussion générale

commentaires

Techno-sexualité, du sexe avec les machines ?

Publié le 1 Juin 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Techno-sexualité, du sexe avec les machines ?

Conférence le samedi 10 juin, de 14h à 17h, sur le thème : "Techno-sexualité, du sexe avec les machines ?"


Intervention de Yann Minh : "Avatars, memes, et cyber sexualité". Puis intervention de Frédéric Tordo : "Présentation d'un cas clinique, un fétichisme d'un nouveau genre". Avec Serge Tisseron et Alain Vanier
Organisé conjointement par le Centre de Recherche Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS, Université Paris 7 Diderot) et par l'Institut des Relations Homme-Robots (IERHR, Paris), le séminaire "Numériques et Robots" vise à comprendre, dans une transdiciplinarité, les relations que les sujets établissent avec les technologies numériques, robotiques et hybrides.

 

Lieu:
Université Paris 7,
Halle aux farines, salle 125C,
2 rue Marguerite Duras,
75013 Paris

commentaires

Interaction Homme-Machine, Musique et Transhumanisme

Publié le 28 Mai 2017 par Anaïs BERNARD dans conférence

Interaction Homme-Machine, Musique et Transhumanisme

Conférence le dimanche 4 juin, de 14h à 18h, au TCRM-Blida à Metz. 

L'interaction Homme-Machine, ou IHM, est un parfait playground pour le Maker technologique - notamment dans le domaine des arts numériques. 
Cette présentation décrira les concepts et les avancées dans les IHM, de manière générale (vie quotidienne, industrie, jeux vidéos...), pour ensuite se focaliser sur les solutions à disposition du musicien technophile Do-It-Yourself souhaitant améliorer son expérience avec ses outils numériques. 
Un second domaine de haute intégration des IHM, poussée ici à son paroxysme, sera également abordé : le Transhumanisme. Cette philosophie de la fusion entre l'humain et la machine, s'appuyant sur l'innovation, la science, la technologie et la spiritualité, sera présentée en illustrant ses concepts, ses retombées actuelles et futures, et les dangers qu'elle porte en son sein.
Au terme de la présentation, le public pourra s'essayer à une interface neuronale : bouger un cube sur un écran d'ordinateur par la seule force de son esprit...
__________________
Intervention dans le cadre des conférences du Festival des Makers 2 à Blida (03/04 juin) à Metz.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>