Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

APPEL AUX "POSTER SESSIONS"

Publié le 31 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans appel a communications

APPEL AUX "POSTER SESSIONS"

IX 2015 invite les participants à soumette des communications courtes (poster sessions) en lien avec ses thématiques. La date limite de soumission est le 1er avril 2015.

Les présentations courtes sous forme d’affiches feront l’objet d’une exposition pendant toute la durée du symposium. Des plages horaires réservées à chaque jour permettront aux participants de rencontrer les auteurs et d’échanger. Un salon de présentation équipé d’un projecteur sera également mis à la disposition des auteurs pour des présentations plus formelles de leurs travaux.

 

INFORMATIONS REQUISES (2 PAGES MAX) :

  • Thématique de référence : Expansion, Hybridation, Émergence ou Transcalarité ;
  • Auteur(s) et affiliation (organisation, entreprise...) ;
  • Titre du sujet de travail présenté ;
  • Illustration(s) ;
  • Descriptif sommaire ;
  • Crédits et contact

Date limite de soumission : 1er avril 2015

Confirmation d’acceptation : Avant le 15 avril 2015

 

Envoyer les documents électroniques en format PDF à : ix@sat.qc.ca

commentaires

Un terrain de basket entièrement en LEDs

Publié le 30 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans technologie

Un terrain de basket entièrement en LEDs

La Chine a une passion inégalée pour le basket. Nike a décidé de créer des chances et faire tomber les barrières à inspirer la prochaine vague de joueurs à s’élever vers de nouveaux sommets.

Le projet de NIKE à Shanghai nommé The House of Mamba est un terrain de basket entièrement revêtu de LEDs. Plus de projections, ici les impressionnantes animations viennent directement du sol et intègrent un système de motion-tracking qui permet le suivi d'un joueur. L'intérêt n'est pas seulement de ne plus se poser la question de "qui est le joueur avec le ballon ?", mais aussi d'ajouter de nombreuses datas qui peuvent servir autant aux joueurs qu'au public.

Imaginée – entre autre – par Kobe Bryant lui même dans le cadre de son documentaire/camp d'entrainement RISE, The House of Mamba devrait aider les joueurs dans leurs entrainements et Nike dans ses ventes. L’avenir du basket-ball se trouve ici !

commentaires

Rouge Mékong

Publié le 29 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans film, evenement

Rouge Mékong

Originalement présenté en 2013 dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma, la SAT et le collectif Lebovitz sont fiers d'annoncer une série de supplémentaires pour le spectacle Rouge Mékong. À mi-chemin entre le cinéma immersif, la performance, la poésie et la musique, les artistes y dévoilent une intrigue qui navigue entre la réalité et la fiction, l'amour et la sensualité, le présent et le passé de Sarah Lebovitz.

Véritable voyage immersif, l'oeuvre raconte l’histoire de Sarah alors qu’elle quitte ses amours et l’Amérique pour se rendre en Asie. Photographe, écrivaine, indépendante, mais surtout complexe, elle se questionne sur son incapacité à s’engager dans un monde fragile où l’éphémère règne sans partage.

Dès son entrée dans la Satosphère, le visiteur se retrouve dans sa chambre où plane une atmosphère feutrée et onirique. Dès lors, on devient voyeur : on fouille les lieux, on découvre ses écrits, ses photographies, sa musique, ses amours, ses souvenirs. Puis, l’univers de la chambre se métamorphose, en entraînant les personnages et les histoires au coeur du vrai, du brut de Sarah Lebovitz...

 

Du 2 au 16 avril
Mardi au vendredi - Satosphère (3ème étage)

Film immersif (19h et 20h15) : 23$ - frais inclus
Durée : 50 min

commentaires

Un dimanche, une pin-up #120

Publié le 29 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Cassandra (série Soul Calibur)

Cassandra (série Soul Calibur)

commentaires

Bouillants #07

Publié le 28 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans festivals, evenement

Bouillants #07

Bouillants est une manifestation bretonne dédiée aux expressions contemporaines et innovantes que sont l’art numérique et le multimédia. Bouillants s’appuie sur les usages, les enjeux et les créations qui découlent des technologies pour offrir au public un espace libre, critique et citoyen.

Piloté par l’association Le Milieu et appuyé par la société SAGA, Bouillants est l’expression d’une réalité économique et culturelle : la nécessité de faire collaborer association et société pour faire exister une action culturelle, citoyenne et numérique sur le long terme. De ce croisement de compétences et d’intérêts est né Bouillants. La première édition eut lieu en 2009.

Avec pour cœur d’ouvrage l’ancienne laiterie Les Bouillants de Vern-sur-Seiche (Rennes Métropole), la manifestation investit plusieurs villes de Bretagne. Les œuvres et propos numériques se déplacent et vont au-devant des publics sans limite géographique avec un levier citoyen non des moindres : la gratuité d’accès.

Ses actions et sa réflexion se développant et se démultipliant au fil des éditions, Bouillants maintient son premier objectif : celui de rendre pérenne le site de la laiterie Les Bouillants en faisant émerger sur la métropole un pôle artistique citoyen utilisant les médiums technologiques pour inciter les publics à se confronter physiquement et intellectuellement aux perspectives qui en résultent.

Il s’agit pour nous d’une mission d’intérêt général.

 

Bouillants#7 se déroulera du 04 avril au 31 mai 2015 et aura pour thématique : Le Genre.

Bouillants #07
commentaires

Icare

Publié le 27 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans théâtre

Icare

Véritables magiciens du théâtre multimédia, les Québécois Michel Lemieux et Victor Pilon hybrident depuis trente ans le réel et le virtuel, fusionnant arts de la scène et nouvelles technologies. Avec cette version contemporaine du mythe d’Icare, ils nous offrent un enchantement poétique et époustouflant visuellement.

 

L’histoire d’Icare, mort pour être tombé du ciel en brûlant les ailes que son père Dédale avait conçues, plonge ses racines dans les origines de notre civilisation. Dans cette réinterprétation futuriste du mythe fondateur, Dédale est un grand architecte au faîte de sa carrière. Icare l’amène à s’interroger sur ses ambitions, ses choix, sa vie. Effrayé par la vérité, le père préfère se réfugier dans le confort de ses chimères. Dès lors, les deux hommes s'affrontent. Sur fond de drame relationnel, de détresse d'un père accablé par la perte du fils, la magie du virtuel opère. Dans une scénographie fourmillant  d'illusions et d'effets spéciaux, tout l’espace est occupé par une superposition renversante d’imaginaire et de réalité. Le décor se transforme sous nos yeux, personnages et lieux apparaissent ou disparaissent. Telle une vision surgie du passé, la mezzo-soprano Noëlla Huet chante divinement d'antiques poèmes grecs qu'elle fait renaître.  Ornée d'une superbe trame musicale, cette pièce multimédia agit comme un puissant sortilège.

 

A découvrir le vendredi 3 avril, à 20h00, à La Mals (Sochaux, France).

commentaires

Home Cinéma (Festival Exit)

Publié le 26 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans festivals, exposit

Home Cinéma (Festival Exit)
+ de 30 installations à découvrir... Vernissage jeudi 26 mars à 18h30
Exposition du 26 mars au 5 avril.

La pratique cinématographique s’immisce aujourd’hui à chaque recoin du domicile à et chaque instant de la vie publique comme privée. Cette évolution a troublé le statut de spectateur en le transformant en producteur-diffuseur (et même pirate) potentiel. Le téléphone cellulaire en absorbant en lui tous les outils de communications (ordinateur, internet, caméra et apllications connectées) a fait de chaque abonné un hyper spectateur – producteur – diffuseur ... Ces “mini studios” transportables modifient radicalement notre façon de consommer et produire les images
et augmentent la société de nouvelles facultés tout en la bouleversant profondément.. L’exposition HOME CINEMA interroge ces nouvelles pratiques à travers un parcours d’installations d’artistes internationaux.

 

Tarifs

3 € tarif unique 
1€ en groupe 
5 € la famille = des + vieux aux + jeunes mais ensemble !

 

commentaires

ELECTRE ET MAGNETE : L’ART NUMÉRIQUE DANS LES RÉSEAUX

Publié le 25 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans conférence

ELECTRE ET MAGNETE : L’ART NUMÉRIQUE DANS LES RÉSEAUX

Intervenante : Anne-Marie Morice Electre et magnete : L’art numérique dans les réseaux

 

Un pan de la création du XXe siècle s’est orienté sur la dématérialisation de l’oeuvre d’art et sa faculté de reproduction. En 1922, Moholy Nagy commandait 5 peintures sur porcelaine par téléphone. Dans les années 70 Fred Forest créait une réflexion critique sur les médias de masse. En 1982, Orlan avec l’écrivain Frédéric Develay, et le soutien de France Télécom, créait une revue télématique, baptisée « Art Accès », la seule à avoir jamais existé sur la ligne téléphonique. Cette tendance a préfiguré la grande révolution du numérique. Inscrire l’art dans des réseaux de diffusion c’est une certaine façon de l’émanciper de son rapport à un marché fétichiste. C’est aussi le moyen d’impliquer le public jusqu’au coeur de l’oeuvre. Après le net art des débuts, le web 2.0, les applications téléchargées sur les smartphones et les tablettes, les QR codes et la réalité augmentée mêlent de façon inextricable le réel et le virtuel pour créer une nouvelle façon d’être au monde. On évolue maintenant dans un environnement dit « global » constitué de données physiques, objectives, mais aussi immatérielles, imaginaires avec lesquelles tout un chacun performe.

 

 

le01AVRI2015

18h30

7. ELECTRE ET MAGNETE : L’ART NUMÉRIQUE DANS LES RÉSEAUX

 

ECM Le Chaplin Place Mendès France - Rue Mermoz - T01.30.63.78.03 Mantes la Jolie (78)

commentaires

Exposition et rencontre avec Nancy Boehm

Publié le 24 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans exposit, conférence

Exposition et rencontre avec Nancy Boehm

Exposition de NANCY BOEHM

Du mardi 31 mars 15 au samedi 11 avril 15,

Tarif : Entrée libre

 

Les projets présentés dans l’Espace Partagé du Cube sont des prototypes résultant avant tout d’un travail de recherche et d’expérimentation. Passionnée à la fois par le textile, la mode et l’innovation, l’envie de la jeune artiste Nancy Boehm est de créer de nouvelles surfaces étonnantes, et d’enrichir les propriétés du textile ou du vêtement par l’apport d’électronique afin de les rendre plus merveilleux. Cette démarche vise à faire se rencontrer les techniques traditionnelles textiles avec les procédés d’interaction permis par l’électronique.

Au départ destinées à être des pièces uniques pour le costume ou l’événementiel, tout en restant dans le domaine du vêtement interactif, ses travaux s’orientent peu à peu vers le design de produit : une proposition qui peut être reproduite à plus grande échelle, destinée à un usage dans la vie de tous les jours pour un public plus large. Elle souhaite que ses propositions les plus récentes puissent être développées dans des programmes de recherches avec des industries. Ces projets ont été exposés pour la première fois en septembre 2014 lors de la première Fashion and Technology Week à Numa (Paris).

 

 

RENCONTRE AVEC NANCY BOEHM

JEUDI 2 AVRIL 19H30 ET VENDREDI 10 AVRIL 19H30

 

Nancy Boehm a 21 ans et est originaire de Paris. Elle a commencé ses études en 2007 à l’Ecole Estienne en Design et Arts Appliqués. Attirée par la mise en forme de la matière et l’innovation textile, elle s’est ensuite dirigée vers une formation en design textile à l’ENSAAMA Olivier de Serres. En parallèle, en 2011, elle a commencé à effectuer des projets de textiles interactifs avec l’aide d’un hacker. Elle a continué de développer ce type de recherches au sein d’un hackerspace pendant trois ans. Après un BTS de Design Textile et une première expérience en chapellerie, elle a eu envie de se spécialiser dans les métiers d’art de la Haute Couture avec une formation d’un an en école spécialisée. Le projet validant ce diplôme était à la croisée de savoir-faire traditionnels et de l’électronique. C’est à ce moment qu’elle a décidé de réorienter son cursus pour pouvoir étudier le design d’interaction à plein temps, en intégrant la spécialisation en 4e année à Strate - Ecole de design. Elle vient de terminer un mémoire qui validera cette formation, qui a pour sujet La maîtrise de l’onde à l’heure des sociétés de l’information.

 

Le Cube - 20, Cours Saint Vincent 92130 Issy-les-Moulineaux

Tél. 01 58 88 3000 Fax. 01 58 88 3010

commentaires

Des robes au design portable interactif

Publié le 23 Mars 2015 par Anaïs BERNARD dans artiste

Des robes au design portable interactif

Auparavant Amy Konstanze Mercedes arc Winters a travaillé dans l'industrie des textiles intelligents sur des projets de recherche et de développement qui collaborent avec les scientifiques à créer de nouveaux tissus pour l'industrie de la mode. Elle a remporté de nombreux prix et bourses pour son travail et a été reconnu par les goûts de Channel 4, HSBC, le Science Museum de Londres, Science Gallery Dublin, BST, CSM Centre d'innovation et en lice pour le Prix Samuel Beckett Theatre Trust 2012.

Son expérience dans le théâtre lui a donné un fort esprit d'observation et de compréhension du comportement humain et de son environnement. C’est le fondement derrière son obsession avec les environnements artificiels et le rôle de l'homme dans cet environnement.

Le thème central dans son travail explore les notions de réaction et d’interaction, à travers la réponse et le processus. Cette obsession pour le design portable interactif puise son inspiration dans les parcs à thème, les mondes imaginaires. Création d'une expérience multi-sensorielle, faisant appel au  tactile, à l’ouïe et à la vue. Rainbow Winters a une approche radicalement différente fusionnant technologie de pointe, science et monde de la mode pour créer des pièces visuellement superbes. L’artiste cherche à exprimer les capacités émotives et esthétiques des technologies émergentes à travers textiles illuminés, les capteurs, les encres et les nanotechnologies à couleurs changeantes.

Amy est une artiste des nouveaux médias et de la mode designer dont le travail se trouve à l'intersection de la mode, des arts visuels, de la musique, du cinéma, de la danse et du théâtre. Basée à Londres (Royaume-Uni), l'artiste irlandaise / suisse est diplômée du Central Saint Martin.

C’est ainsi qu’il serait possible d’évoquer sa robe Orange Butterfly dont les couleurs changent en fonction de l’eau, ainsi que la robe Rainforest qui change de couleurs en réaction à la pluie et au rayons solaires, véritable morphing d’un monde en noir et blanc à la couleur vivante.

commentaires
1 2 3 4 > >>