Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Skea

Publié le 14 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans technologie

Skea

Imaginez jouer à un jeu vidéo, mais pas avec les doigts, mais avec des muscles du plancher pelvien! Le but est d’aider les femmes à surmonter le dysfonctionnement des muscles du plancher pelvien, qui est une maladie gynécologique relativement fréquente. Skea apparait être comme une solution qui ne se veut pas ennuyeuse, mais au contraire amusante! Bye-bye, l'incontinence urinaire et bienvenue, au SEXE!

 

La dure vérité: > 50% des femmes souffrent d’un dysfonctionnement des muscles du plancher pelvien dans le courant de leur vie , indépendamment des origines, des religions ou des signes du zodiaque. Cette maladie affaiblit les muscles du plancher pelvien, qui détiennent nos organes dans notre ventre et aussi contrôlent notre vessie. Les hommes ont généralement peu de problèmes avec elle, mais la plupart des femmes sont concernées. 

 

Pour remédier à ce problème le Dr. Arnold Kegel a inventé le fameux exercice de Kegel, alias la formation des muscles du plancher pelvien. Malheureusement, cet entrainement est ennuyeux, et qui dit ennuie signifie ne pas aller au bout des exercices sur la période donnée. Vous devez presser vos muscles pelviens stupidement pendant 20 minutes chaque jour, faites-le pendant 3 mois sans escale!

 

Skea devient une aide à l’exercice de Kegel, de manière plus attentionnée et humaine! La solution est un jeu vidéo qui combine l’exercice de Kegel dans son ensemble. Vous jouez à un jeu sur votre Smartphone en portant Skea, sauf que le pad ou joystick se trouve à l'intérieur de votre corps. Dans ce jeu, vous jouez le rôle d'Alice au pays des Continents. Alice a besoin de sauter constamment autour de chasseurs, fuir Dodge Lava, et de recueillir des Elixirs collagène. Comment contrôlez-vous l'action de saut? Non en touchant l'écran, mais en utilisant vos muscles pelviens de presser sur Skea!

 

Skea peut être confortablement positionné à l'intérieur le corps comme un tampon. Son capteur de pression intégré détecte les contractions et synchs des muscles pelviens sans fil au Smartphone. Pressez sur Skea, votre avatar Alice saute; presser à nouveau, sauter à nouveau! Skea vibre chaque fois qu'il est pressé, délivrant une impulsion apaisante lorsque vous contractez vos muscles pelviens correctement. Ce biofeedback en temps réel améliore non seulement le plaisir, mais est également cliniquement prouvé pour améliorer les résultats de formation. 

commentaires

Le geste

Publié le 13 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

Le geste

omaines artistiques : danse - chorégraphie - performance

Thématique : Le geste

La résidence devra interroger comment le geste s’inscrit dans le circuit d’apprentissage en tant que pratique, en tant que savoir-faire. A ce titre, la recherche artistique questionnera sa transmission, son apprentissage, sa reproduction, sa technicité.

L’approche artistique pourra comprendre une recherche autour du geste comme mouvement du corps et action, contenant une intentionnalité qu’il conviendra d’interroger.

En fonction de la discipline choisie par l’artiste, le mode d’emploi des objets pourra être questionné. Chaque objet recèle en quelque sorte la façon dont l’être humain doit l’appréhender pour s’en servir. Autrement dit, les objets induisent des gestes, au point qu’ils peuvent donner lieu à des verbes d’action spécifiques à l’utilisation d’un type d’objet ou d’un objet en particulier.

La multiplicité des disciplines de l’UM constitue un terreau très fertile, elles permettent de décliner la thématique en l’articulant à des problématiques très différentes.

La réussite du geste sportif place son exécution sous le signe de la performance, il est jugé selon des grilles d’évaluation objectives et numériques. Dans le cadre médical, le geste professionnel révèle également la question de l’altérité : en effet, le geste implique nécessairement une relation à autrui, le geste est soin. Dans les laboratoires, cette dimension est doublée par les protocoles qui définissent strictement l’ordre et la manière dont les objets doivent être manipulés. Sans oublier la transmission des gestes professionnels des enseignants : actes de langage, actions gestuelles, ou combinaison des deux, ils sont menés par l’enseignant au cours de sa séance de formation. La technicité peut se poser en différents termes : dans sa répétition ou dans sa spécificité (comment une procédure chirurgicale apprise doit être adaptée à des cas particuliers ?).

Le geste pourra également être interrogé à l’aune de l’expérience des personnels et/ou étudiants en situation de handicap, dont la liberté du geste peut être empêchée.

C’est dire à quel point l’exploration du geste en milieu universitaire est riche.

L’artiste accueilli s’immerge dans la(les) discipline(s) de son choix et s’imprègne des échanges avec les étudiants, enseignants, enseignants-chercheurs et personnels administratifs et techniques.

L’artiste capitalise des connaissances qui viendront nourrir la phase de production artistique.

 

Déroulement

1ere étape : exploration et recherche // automne 2015 (en fonction du calendrier universitaire)

 

Prise de contact avec les partenaires, les étudiants et immersion dans les enseignements pour concevoir un travail artistique

- Exploration des domaines de recherche

- Immersion dans les problématiques à l’œuvre et les espaces pour concevoir le travail artistique. 

 

2ème étape : création // printemps 2016 (entre février et début avril 2016)

 

- Travail de conception et de réalisation de l’œuvre - Installation, représentation ou restitution du travail

- Rencontres et actions de médiation en direction de la communauté universitaire et de la population de Montpellier

- Animation d’un atelier de pratique artistique sur la démarche de l’artiste, voire son projet spécifique pour l’Université.

 

Modalités pratiques

Un lieu de travail adapté sera mis à disposition selon les besoins du projet.

I.C.I-centre chorégraphique national de Montpellier / Languedoc-Roussillon pourra accompagner l’artiste tout au long de la résidence.

 

Conditions financières

Une enveloppe globale de 8.000 euros* est prévue pour rémunérer le travail de recherche, de création et de médiation, l’encadrement d’un atelier de 20h, et prendre en charge les frais de déplacement et d’hébergement de l’artiste.

*Ce montant s’entend sous réserve de l’octroi des crédits des différents partenaires.

 

Procédure de recrutement

Candidature à transmettre avant le vendredi 28 Août 2015

 

A adresser par courrier:

Université de Montpellier

Service art & culture

Place Eugène Bataillon, cc 438

34095 Montpellier cedex 5

 

 ou par courriel au format PDF :

 à Éléonore Szturemski / Marta Cases Bobadilla

 culture@umontpellier.fr

 

 Joindre à la candidature : un curriculum vitae, des visuels d’œuvres, une note sur la démarche artistique, une note d’intention expliquant en quoi le projet de résidence croise les enjeux liés à votre pratique et éventuellement un pré-projet.

 

Les candidatures seront examinées le mardi 8 septembre 2015 par un comité de sélection constitué des membres du service art & culture, d’acteurs de la vie culturelle de l’Université de Montpellier, de I.C.I-centre chorégraphique national de Montpellier / Languedoc-Roussillon et des représentants de la DRAC Languedoc-Roussillon. Les candidats seront tenus informés dès la prise de décision du comité.

commentaires

Appel à candidature : Résidence-mission pour des artistes des arts numériques et vidéo

Publié le 12 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans appel à candidature, appel à résidence

Appel à candidature : Résidence-mission pour des artistes des arts numériques et vidéo

Appel à candidature lancé en direction des artistes des arts numériques et vidéo en vue d'une résidence-mission sur le territoire de la Communauté de communes Bassée Montois (Seine-etMarne). La Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France en partenariat avec les collectivités territoriales propose au territoire francilien d’accueillir des artistes en résidence dans le cadre d’une « résidence mission ». Ces résidences s’inscrivent dans divers champs artistiques (musique, cinéma, danse, écriture, etc). Dans le cadre de ce présent appel à projet, il est recherché un artiste dans le domaine des arts numériques et vidéo, français ou étranger, résidant en France, dont la recherche et la production s'inscrivent dans le champ de la création contemporaine.

 

Déroulement

Le principe de thèmes donné à la résidence-mission est retenu pour favoriser une meilleure appropriation des publics et une identité propre à cet espace géographique : La Communauté de communes Bassée Montois a retenu 2 thèmes propres à l’identité de son territoire, sur lesquels l’artiste - résident pourra appuyer son projet : - l’eau, élément commun au territoire, à son histoire et à son développement ; - la terre, à travers l’agriculture et l’industrie gravière. Au cours des toutes premières semaines de résidence, l’artiste - résident rencontre les différents acteurs de la Communauté de communes Bassée Montois qui le souhaitent. Il peut s'agir aussi de professionnels de l’action sociale, de la culture, des collectivités ayant aussi une action en direction de l'enfance, la jeunesse mais aussi du public relevant du champ social. Ceci afin de permettre à ces équipes d'appréhender au mieux la démarche artistique de l'artiste - résident. Ces rencontres peuvent revêtir des formes extrêmement variées afin d'éviter tout caractère répétitif. Elles peuvent également être très collectives, en croisant différents types de professionnels (enseignants, animateurs de centres de loisirs, responsables d'associations d'un même quartier, par exemple). Ces professionnels sont également invités à évoquer avec l'artiste la manière dont ils aimeraient faire percevoir sa présence, ainsi que celle de son œuvre, aux habitants jeunes et moins jeunes, dont ils ont la responsabilité. Il s'agit alors d'évoquer de simples pistes pouvant être empruntées pour ce faire. Au cours du reste du séjour se construisent entre l'artiste - résident et les différentes équipes de professionnels désireuses de s'impliquer définitivement, toutes sortes d'actions à mener en direction des enfants et des jeunes. Il s'agit de ces « gestes artistiques » évoqués précédemment et qui se conçoivent le plus souvent possible en prenant l'établissement scolaire, le regroupement d'établissements scolaires, la structure de loisirs ou à vocation sociale pour unité de référence, et non la seule classe ou le seul groupe. Ces « gestes artistiques » sont également conçus en tenant particulièrement compte des contextes d'exercice des différents professionnels concernés, de leurs différents degrés d'implication possibles ainsi que de ceux des enfants ou des jeunes dont il a la responsabilité. Tout au long de ces quatre mois de résidence-mission, cela a déjà été précisé, l'œuvre déjà accomplie de l'artiste et disponible à la diffusion est largement présentée en lieux culturels spécialisés mais aussi en lieux qui ne le sont pas. Les modes d'exposition comme de médiation de ces productions sont aussi variés et renouvelés que possible, ils tendent également à l'innovation.

 
L'artiste retenu doit être autonome dans ses déplacements et disposer impérativement d’un véhicule personnel. Conditions financières: L'artiste sélectionné bénéficie d'une allocation de résidence d'un montant de 15 000 € net, pour la période des 16 semaines. De plus, un budget maximum de 15 000 € net sera consacré aux actions de la résidence comme: - la prise en charge des frais de déplacement sur le territoire (transports en commun et/ou carburant). - la prise en charge des frais liés à l’achat de matériel pédagogique et à la diffusion de ses œuvres (transports, accrochage, assurances). Moyens mis à dispositions: - Un lieu d’hébergement sera mis à sa disposition par la Communauté de communes Bassée Montois sur le territoire. Frais non pris en charge: - les frais de déplacement du domicile personnel de l'artiste au territoire de la résidence-mission. - les repas durant la résidence-mission.
 
Les éléments à fournir sont:
- une note d’intention relative au projet développé sur la Communauté de communes, accompagnée d'un budget prévisionnel;
- une note faisant état d’une expérience similaire qui explicitera les liens créés entre l’artiste et une population ou des publics;
- un dossier artistique (présentant notamment un ensemble d’œuvres représentatif de la démarche de l'artiste-candidat) ;
- un curriculum vitae ;
- une liste des œuvres disponibles à des fins d’expositions pendant ou après le temps de résidence avec les contraintes techniques et financières, afférentes à leur présentations : stockage, engagements techniques, assurances ...
- un planning de disponibilité entre janvier et juin 2016.
 
Le dossier artistique doit être envoyé en un seul fichier PDF sur support Cd et un exemplaire papier. Merci d’indiquer votre nom sur ces fichiers. L'artiste peut, s’il le souhaite, enrichir cet envoi d'un Dvd ou d'un Cd pour les œuvres vidéos et /ou œuvres sonores. Après sélection, les dossiers de candidatures ne seront pas retournés à leurs auteurs. L’ensemble du dossier est à adresser avant le 14 septembre 2015 à :
 
Act’art
Monsieur le Directeur
Résidence-mission
Impasse du château
77 000 LA ROCHETTE
commentaires

Une montre connectée avec affichage en Braille

Publié le 11 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans technologie

Une montre connectée avec affichage en Braille

La DOT Smartwatch est une montre connectée particulière puisqu’elle est conçue spécialement pour les malvoyants. Cette montre d’un nouveau genre  permet un affichage spécifique sur son écran grâce à des caractères en Braille. Les personnes aveugles pourront avoir accès à différentes données de texte comme l’heure évidement, mais également des messages, des tweets, des livres grâce à sa connexion Bluetooth 4.0. Cette montre connectée à tout de ces congénères proposant également une navigation internet et un GPS. La montre est capable d’afficher 4 caractères à la fois, et jusqu’à 100 caractères par seconde. La DOT Smartwatch sera proposée en précommande dès cette année pour moins de 300$.

commentaires

Hologrammes en 3D sur votre smartphone

Publié le 10 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans actualite, technologie

Hologrammes en 3D sur votre smartphone

Il est désormais possible de générer des hologrammes 3D via nos Smartphones, un projet original sur le marché des accessoires. Ce concept vient de la plate-forme de financement participatif Kickstarter, le Holho, qui est un générateur d’hologrammes en 3D à poser sur l'écran de votre iPhone ou iPad.

Le Holho est un support réfléchissant permettant à des vidéos d'être transformées en hologrammes. Il se présente comme une pyramide et intègre quatre miroirs afin que les images se reflètent sur les 4 faces pour projeter une image holographique à 360°. Il pourra être placé au-dessus ou en-dessous de l'écran de l'iPhone ou de l'iPad pour un résultat surprenant. De plus, l'équipe continue de concevoir de nouvelles vidéos qui seront intégrées dans l'application dédiée à installer sur l'iPhone.

Le projet est financé et les pré-commandes sont ouvertes au prix d'appel de $27 pour l'iPhone, de $42 pour l'iPad mini (ou tablette 7 pouces) et de $55 pour l'iPad (ou tablette 10 pouces).

 

Mais si vous le souhaitez voici une vidéo ci-dessous qui vous montrera comment fabriquer simplement une pyramide en plastique à partir d’un vieux boitier de CD, que vous poserez ensuite sur votre écran pour transformer les vidéos juste en dessous en hologramme 3D !

 

commentaires

Vers l'infini et au-delà

Publié le 9 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans artiste

Vers l'infini et au-delà

Les œuvres de Guillaume Lachapelle basé à Montréal, mettent en scène un univers ludique peuplé d'objets aux fonctions incertaines où les codes du réel sont réinterprétés. L'architecture des maquettes présente des motifs empruntés au paysage quotidien et constitue le décor d'un récit implicite où les accessoires et les personnages interagissent et s'expriment par des métaphores. À la rencontre de deux mondes, les façades et les seuils établissent le point de convergence où se développe le dialogue. Des objets sont présentés sous forme d'installation. Ils s'inscrivent entre l'étrangeté et le familier dans une théâtralité improbable où leur nature est détournée. Leurs semblants de mécanismes donnent l'impression d'une fonction que rien ne révèle et qui demeure indicible. Malgré leur apparence séduisante, ils révèlent plutôt l'envers d'un monde idyllique et pointent vers des univers dystopiques.

 

La série Visions, datant de 2014 imagine des sculptures infinies, jouant avec la lumière et les reflets pour créer cet étonnant effet de profondeur. L’architecture de ses maquettes utilise des motifs empruntés au paysage quotidien, créant des couloirs, des parkings, des souterrains ou des paysages sans fin dans lesquels plonge notre regard…

commentaires

Un dimanche, une pin-up #140

Publié le 9 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans un dimanche une pin-up

Chell (Portal)

Chell (Portal)

commentaires

VIVID SYDNEY 2016

Publié le 8 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans appel à participation, festivals

VIVID SYDNEY 2016

Vivid Sydney est un festival annuel de Light Art proposant des installations et des projections lumineuses immersives à Sydney. Le cadre de ce festival lumineux comprend également des performances de musiciens locaux et internationaux et un forum d'échange d'idées, avec des discussions et des débats publics des grands penseurs créatifs d’aujourd’hui.

L'événement est organisé pendant l'hiver dans le centre de Sydney sur trois semaines en mai et juin. L’objectif de Vivid Sydney est de présenter des sculptures de lumière, des travaux et des projections multimédias interactives qui modifient divers bâtiments et monuments tels que l'Opéra de Sydney et le Harbour Bridge de Sydney dans et autour du centre de Sydney. La ville devient une toile en plein air qui se révèle dès la tombée de la nuit pour présenter à son public de l'art.

 

Vous avez jusqu’à minuit GMT le mercredi 23 Septembre 2015 pour participer à cette expression d'intérêt 2016 Vivid Ideas et ainsi avoir peut être la chance de faire partie du programme. Vivid Ideas rassemble les conversations, les conventions et les grandes annonces pour le secteur de la création en un seul endroit et de l'heure: il se développe à un rythme exponentiel, et a le potentiel d'être bientôt le festival des industries créatives les plus importantes du monde.

 

Bulletin de participation et informations sur le lien ci-dessous

commentaires

Dancing Spheres

Publié le 7 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans technologie

Dancing Spheres

Le projet Dancing Spheres est une installation du studio Harvey & John où le son se voit visualiser par des sphères en lévitation. Défier la gravité, voici un beau projet ! Une performance technique et esthétique pour accompagner un live. Les sphères gravitent dans les airs suivant une chorégraphie serpentine répondant à la musique jouée. L’installation se veut simple, mais le résultat est magique ! Le public se trouve de suite captiver par l’hybridation du son, du mouvement, du graphisme et de ce  « jeu de boules ».

 

Les sphères en métal flottent sur des colonnes d’air qui se modulent en fonction de la musique. Le live du DJ se voit dynamiser par l’ascension ou la chute de ces sphères sur le rythme qu’il impose. Les couleurs, la luminosité et l’intensité sont directement contrôlable via un logiciel sur tablette, permettant de créer des ambiances.

 

commentaires

Corps recomposés : Greffe et art contemporain

Publié le 6 Août 2015 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Corps recomposés : Greffe et art contemporain

La greffe est une révolution médicale qui a pris son essor au tout début du XXe siècle. Depuis les succès des premières transplantations dans les années 1960, les progrès ont été fulgurants. Cette révolution fascine face à l’étendue des possibilités de rénovation qu’elle implique pour le corps humain. Or ce corps a toujours été au centre des préoccupations des artistes. Ce livre entend donc faire dialoguer la réalité médicale d’une innovation thérapeutique sans précédent avec les échos qu’elle peut rencontrer chez les artistes. Plusieurs auteurs analysent ainsi les divers aspects que peut recouvrir cette notion de greffe en art contemporain. Hybridation, recomposition, mutation, la greffe est multiple et renvoie à une aspiration fondamentale : modifier son corps en toute liberté.

 

Barbara Denis-Morel, 2015, Corps recomposés: Greffe et Art ContemporainPublications de l'Université de Provence: Arts, 160 pages, 18.00 euros.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 > >>