Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

ECLATS D'une poétique du devenir posthumain Livre II (2000-2007)

Publié le 16 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

ECLATS D'une poétique du devenir posthumain Livre II (2000-2007)

Ce volume d'Eclats (2000-2007) est le deuxième volet de la poétique du devenir. Plus radical encore que le premier volume, plus polémique, foisonnant d'une vraie hargne littéraire, et à la fois plus civique, il prolonge un long questionnement entamé en 1976. Dans ce deuxième volume, l'auteur étend son questionnement au-delà de ce que les hommes sont ou croient être, vers ce qu'ils ne sont pas encore ou vers ce qu'ils peuvent, un jour, peut-être devenir. Chacun d'entre eux, à l'interieur, au plus profond d'eux-mêmes.

 

Serge Venturini, 2007, ECLATS, D'une poétique du devenir posthumain Livre II (2000-2007), 166 pages, 14,50 euros.
commentaires

Virtuality

Publié le 15 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

Virtuality
Tout comme l'arrivée des smartphones il y a quelques années, la réalité virtuelle promet de bouleverser nos modes de vie et de s'intégrer dans notre quotidien d'ici à 2020: éducation, santé, culture, loisirs, commerce, industrie...
La réalité virtuelle offre de nouvelles oppportunités que ce soit d'un point de vue grand public ou professionnel. Le marché devrait atteindre 1 milliard de dollars d'ici la fin de l'année et la France est un acteur très dynamique en termes de création de contenus.

Pour comprendre ce que cela va changer et quelles peuvent en être les applications, la première édition du Salon Virtualiy Paris présente le meilleur de la VR pour tous les secteurs et sous toutes les formes.

Que ce soit pour s'amuser, découvrir, ou bien encore rencontrer, travailler, développer, Virtuality propose 3 jours de partage, de démonstrations, de tests et d'échanges. Contenus, technologies, usages, Virtuality vous permet de voir le monde sous un nouvel angle: celui du virtuel!
 
Un salon ouvert à tous!
Pendant 3 jours,  Le CENTQUATRE-PARIS, lieu de création et d'innovation, accueille, la première édition du Salon Virtuality Paris, en partenariat avec 104factory, l'incubateur du CENTQUATRE-PARIS.
Plus de 1000 exposants, spécialistes de la réalité virtuelle, réalité augmentée ou encore réalité mixte seront présents!
Si le premier jour du salon sera dédié aux professionnels, il ouvrira ses portes au grand public durant le week-end du 25 et 26 février 2017.
commentaires

Les robots font-ils l'amour ? : le transhumanisme en 12 questions

Publié le 14 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Les robots font-ils l'amour ? : le transhumanisme en 12 questions

Une synthèse sur le transhumanisme, à travers douze questions. Ce mouvement intellectuel international prône l'usage des sciences et des techniques pour améliorer les caractéristiques physiques et mentales de l'être humain. 

Les robots font-ils l'amour ? Le transhumanisme en 12 questions La technique peut-elle et doit-elle améliorer l'espèce humaine ? Est-il désirable de vivre des siècles ? L'intelligence artificielle va-t-elle tuer l'homme ? Aujourd'hui vous pouvez déjà faire sequencer votre ADN en une journée pour, peut-être un jour, le réparer, tandis qu'Internet bouleverse nos modes d'apprentissage et nos relations sociales. Demain, l'intelligence artificielle aura-t-elle encore besoin de l'intelligence humaine et ferons-nous l'amour avec des robots ? Laurent Alexandre, médecin et entrepreneur, et Jean-Michel Besnier, philosophe spécialiste des nouvelles technologies, confrontent leurs arguments et vous donnent les clés pour comprendre ce qui se joue à coups de milliards dans les labos des sociétés high-tech californiennes.

 

Jean-Michel Besnier, Laurent Alexandre, 2016, Les robots font-ils l'amour ? : le transhumanisme en 12 questions, Dunod, 143 pages, 12,90 euros.

commentaires

Robots

Publié le 14 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

Robots

L'exposition Robots est ouverte du 8 février au 3 septembre 2017 au Science Museum à Londres et vous transporte dans un incroyable voyage couvrant cinq siècles, illustré avec des objets robotiques du monde entier d'un moine mécanisé du 16ème siècle à certains des plus emblématiques créations robotiques de cinéma et les plus récentes humanoids.

Depuis l'aube des formes humaines mécanisées à la technologie de pointe frais du laboratoire, Robots révèle l'étonnante de 500 ans quête pour faire des machines humaines.

En se concentrant sur la raison pour laquelle ils existent plutôt que sur la façon dont ils travaillent, notre exposition blockbuster explore les façons que les robots reflètent l'humanité ainsi que les perspectives qu'ils offrent à nos ambitions, désirs et la position qu'ils occupent dans un monde en mutation rapide.

commentaires

La beauté connectée, HiMirror

Publié le 13 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans actualite, technologie

La beauté connectée, HiMirror

HiMirror reconnaît rapidement et identifie les problèmes, afin que vous puissiez réagir rapidement avec nos solutions suggérées.

HiMirror vous fournit des plans de soins efficaces fondées sur les résultats de la peau parfaite Indice de synthèse, une évaluation combinée de votre Salubrité, la clarté, la fermeté, la texture et la luminosité. L'analyse complète de votre peau vous aide à comprendre où sont les besoins.
HiMirror vous fournit une analyse précise comme vous obtiendrez d'un service professionnel. Ici vous pouvez voir les résultats d'analyse de la peau de la même personne à la fois HiMirror et un dispositif d'analyse de la peau clinique.
 
Afin d'évaluer correctement l'état de votre peau et de vos progrès, il est important que les lectures sont prises dans un environnement stable et cohérente. Votre HiMirror dispose de plusieurs fonctions spéciales qui permettent ceci:
 
  • La caméra de HiMirror détecte automatiquement les niveaux de lumière ambiante et ajuste la balance des blancs, la température de couleur, et le flash en conséquence pour garantir des conditions cohérentes jour ou de nuit.
  • Lle matériel et le logiciel HiMirror sont spécialement conçus pour satisfaire les besoins de l'analyse de la peau et d'obtenir des résultats fiables.
  • Peu importe où vous avez installé HiMirror, la position fixe et l'environnement signifie que l'éclairage et la distance que vous tenez de la caméra ont tendance à être stable.
commentaires

Des corps : entre corps et psyché, penser ce qui les agite

Publié le 12 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Des corps : entre corps et psyché, penser ce qui les agite

Actes des journées de formation et d'étude, Besançon, les 2, 3 et 4 décembre 2015- Le corps, lieu premier de l'identité, lieu où la pensée va naître en relation avec l'environnement, participe à ce que l'on nomme le processus de psychisation du corps. Le corps vient dire la vie mais aussi le malaise, la souffrance, le défaut de pensée. Le soin va nécessairement passer par ce corps. À l'ITEP, lors de la rencontre, l'enfant, l'adolescent, montre dans et avec son corps le rapport qu'il entretient avec lui-même et avec son environnement. Les différents registres d'expression agis par le corps semblent peu accessibles au langage verbal. C'est pourtant souvent le biais par lequel chaque professionnel essaie d'accueillir ce qui est exprimé par l'enfant, afin de l'accompagner dans un travail de compréhension, et de repérage de ce qui l'agite. Que devient le corps, de quel corps disposent les enfants d'ITEP pour construire leur pensée ? Le réel revient en force sous la forme du recours au médicament, à la génétique, aux neurosciences. Les éléments fondamentaux de la construction psychique, l'espace et le temps, subissent une mutation radicale sous l'impulsion de la science et des technologies. Quel impact sur nos pratiques thérapeutiques, éducatives et pédagogiques? Quelle place désormais pour nous adultes auprès des enfants et des adolescents ? L'Association des ITEP et de leurs Réseaux (AIRe) regroupe les Instituts Thérapeutiques Éducatifs et Pédagogiques. Elle met en place, avec eux, des rencontres départementales, régionales et nationales. Elle organise des journées d'étude, de formation et de recherche traitant des difficultés psychologiques de l'enfant et de l'adolescent, qui perturbent leur potentiel de participation sociale. Elle engage la réflexion sur la qualité et la promotion des modalités d'intervention les plus pertinentes. Elle oeuvre en lien étroit avec les parents à la prise en compte des besoins des enfants et des adolescents. Elle est l'interlocuteur.

 

De recherche et de formation des instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques Journées d'étude, 2017, Des corps : entre corps et psyché, penser ce qui les agite : Besançon 2015, Micropolis 2-3-4 décembre, Ed. Champ Social: Collection AIRe, La Recherche En ITEP, 417 pages, 28,00 euros.

 
commentaires

DiMoDA 2.0: Morphe Presence

Publié le 11 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans lieux & festivals, exposit

DiMoDA 2.0: Morphe Presence

Du 6 janvier au 15 mai 2017, une première exposition de réalité virtuelle est présentée au Musée RISD de Providence par le Musée d’art numérique numérique (Dimoda). L’occasion pour les visiteurs du musée de tester une expérience de réalité virtuelle en explorant 4 oeuvres numériques conservées par un musée virtuel.

Dimoda 2.0: Morphe Présence
Dimoda, ou le Musée numérique Art numérique, est une collection, exposition, et le projet de conservation interactif permanent fondé et dirigé par des artistes William Robertson et Alfredo Salazar-Caro. Cette exposition a été organisée par les conservateurs invités Eileen Isagon Skyers et Helena Acosta. Dimoda 2.0: Morphe Présence , présente les œuvres récentes de Miyo Van Stenis, Theoklitos Triantafyllidis, Brenna Murphy, et Rosa Menkman-quatre jeunes artistes explorant la forme émergente de la réalité virtuelle.

War Room de Miyo de Miyo Van Stenis examine comment les jeux contemporains vidéo, réseaux sociaux, et de la culture internet sexualiser les femmes et les filles et les hommes de pression et les garçons dans des rôles agressifs. Vectoral ~ Sentience_Stack de Brenna Murphy offre une expérience visuelle optiquement difficile et méditative, dans lequel le spectateur semble flotter dans une illusion d'optique vibrante. humoristique Self Portrait de Theoklitos Triantafyllidis (intérieur) devient un tour claustrophobe du fonctionnement interne du corps humain. DCT siphonnage Le 64e Intervalle Rosa Menkman est une topographie statique noir et blanc vibrant qui représente une image telle qu'elle est rendue grâce à la technologie d'encodage. Bien que nettement différentes dans leurs manifestations visuelles et objectifs conceptuels, chacune de ces œuvres entrelace approches formelles et conceptuelles avec des technologies émergentes, l'équilibre délicatement criticité, l'humour et l'expérimentation.

En savoir plus sur Dimoda artistes ont longtemps été des contributeurs culturels novateurs, et Dimoda présente des artistes en tant que producteurs multiples et critiques, et les participants à, visuel, populaire et culture technologique. Fondée par des artistes William Robertson et Alfredo Salazar-Caro en 2015, Dimoda a débuté comme une itération éponyme comme une partie de la Biennale erronées sur la base en ligne, et comme une exposition personnelle à la galerie de transfert à Brooklyn, New York. Cette exposition, Dimoda 2.0: Morphe Présence , marque la première fois qu'un musée numérique du projet Art numérique a été montré dans un musée aux États-Unis.

William Robertson est un artiste des nouveaux médias et de musée vivant professionnel et travaillant à Chicago. Il a participé à pépin et des nouveaux médias des scènes de Chicago en tant que membre actif la création en direct A / V performances et installations en direct, un Tritriangle co-organisateur fondateur en 2012, et un collaborateur avec des artistes à Chicago et à New York. Son travail explore les relations physiques et psychologiques entre les humains et les machines dans des environnements construits. Robertson travaille actuellement pour la technologie Art Institute of Chicago gestion des ministères et des expositions de conservation.

Alfredo Salazar-Caro est un artiste, conservateur et producteur. Son travail existe à l'intersection du portrait et de l' autoportrait, l' installation, la réalité virtuelle, la vidéo et la sculpture, et a récemment mis l' accent sur l' exploration de la façon dont la simulation virtuelle peut affecter la réalité perçue. Son travail a été exposé à New York, Chicago, Los Angeles, Miami, Londres, Berlin, Amsterdam, Caracas, Shiraz (Iran), Mexico City, et d' autres endroits, et a été présenté dans les publications , y compris Leonardo, New City, Art F Ville et Creators Project. Il vit et travaille à Mexico, New York et Chicago.

Cette exposition est soutenue en partie par une subvention du Conseil d'Etat de Rhode Island sur les arts, à travers une appropriation par l'Assemblée générale du Rhode Island et une subvention de la National Endowment for the Arts, et par Seth Stolbun et The Collection Stolbun.

Bien que nettement différentes dans leurs manifestations visuelles et objectifs conceptuels, chacune de ces œuvres entrelace approches formelles et conceptuelles avec des technologies émergentes, et donne un équilibre fragile entre critique, humour et expérimentation...

Dimoda

commentaires

Festival Les Chambres Numériques 2017 - 2ème édition

Publié le 10 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans festivals

Festival Les Chambres Numériques  2017 - 2ème édition

L’édition 2017 du festival organisé par les étudiants de l’ICART se tient le 10 février prochain. Un festival tourné autour d’artistes numériques émergents et majeurs réunis pour offrir une véritable expérience immersive au spectateur.


Une scénographie irrévérencieuse et novatrice. Des artistes adoptants un parti pris politiquement incorrect dans leurs œuvres.

Les locaux de l’ICART, école dirigée par Nicolas Laugero Lasserre, accueilleront entre leurs murs un vrai lieu d’exposition destiné à chacun qui souhaitera pénétrer dans ces chambres.
L’art numérique se positionne aujourd’hui comme un outil innovant qui tend à redéfinir les codes de l’art. Provocateur, il pousse le public à s’interroger sur ce qu’il voit et ressent. Utilisant parfois les moyens d’aujourd’hui pour faire vivre une expérience sensorielle au participant, l’art numérique se veut nouveau et représentatif d’une société en constante agitation.

Jouissant d’une renommée grandissante et d’une place désormais légitime dans l’univers artistique, il est difficile à cerner car rentrant difficilement dans des cases préétablies. L’ICART met donc à l’honneur des créateurs participant à ce nouveau mo(n)de de pensée. Depuis plusieurs années, l’école met en scène ses créateurs aux outils et à la pensée peu orthodoxe et tend à faire découvrir au grand public toute la richesse de cette nouvelle scène artistique.

Situé sur les Champs-Elysées, entouré des plus beaux musées parisiens, le lieu se veut ouvert à l’échange, l’interaction entre le public et les artistes. Un échange essentiel dans une société où l’ultra-connectivité est devenue la nouvelle doctrine. Un atelier de rencontre sera donc organisé entre visiteurs et artistes encadrés par les étudiants de l’ICART. Derrière chaque porte un artiste surprendra le visiteur grâce à son œuvre originale, avant-gardiste. Le spectateur pourra alors s’abandonner dans les couloirs du festival et se perdre dans ses chambres expérimentales...
Il suffit de pousser la porte...

 

Premiers artistes annoncés 

Christian Delécluse
 Artiste, architecte et enseignant à l’Ecole Spéciale d’Architecture à Paris. Il développe depuis 2005 un travail d’installations artistiques et de dispositifs scéniques, seul ou en collaboration avec d’autres artistes, notamment au sein du collectif digital flesh qu’il a co-fondé en 2007 avec Armando Menicacci. Son travail cherche à renouveler notre regard, en partant d’une approche sensible et sensorielle, tout en révélant les logiques à l’oeuvre dans le fonctionnement de nos perceptions. Les décalages perceptuels, le hasard et la com- plexité, la confrontation des subjectivités et des désirs des individus sont les matières premières de ses oeuvres. 

Jean-Benoît Lallemant 
Artiste reconnu de la scène contemporaine numérique, Jean Benoit Lallemant utilise du vieux pour illustrer le nouveau. Comment dessiner le monde actuel avec les moyens d’hier ? Un re- tour à un minimalisme d’apparence puisque ses œuvres sont des travaux d’orfèvres et visent à rendre un simplicité à un monde aussi complexe que celui dans lequel nous évoluons. 

Cyril Hatt 
Presque 20 ans que l’artiste se joue de la réalité et de ses symboles. Utilisant la photographie comme matériau premier, il vide de sens les objets du quotidien. Recréant des paysages d’images, il dessine une illusion de vérité qui pourra en surprendre plus d’un quand la porte de sa chambre s’ouvrira.


D’autres artistes et personnalités seront présents à l’événements : 
ZIRKONN - SIYI LI - BRICE ROY - FRANCK SENAUD - FRANÇOIS-XAVIER ANTOLINI - BARBARA MONROSE VALÉRIE - HASSON-BENILLOUCHE - MARIE-JULIE BOURGEOIS

commentaires

ECLATS D'une poétique du devenir humain (1976-1999)

Publié le 9 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

ECLATS D'une poétique du devenir humain (1976-1999)

C'est de la fournaise poétique que sont tirées ces notes de travail, d'un démiurge et d'un thaumaturge, près de son athanor. Le regard tendu sans relâche vers le devenir des hommes. Un devenir moins cruel et barbare, peut-être plus humain donc... de Paris à la Toscane, par la Corse, du Liban au Maroc, en passant par le Sénégal, de l'Arménie à la Pologne, via la Russie, ces Éclats (1976-1999) demeurent comme les traces d'une expérience de la poésie vécue jusqu'au bout.

Serge Venturini, 2000, ECLATS, D'une poétique du devenir humain (1976-1999), 236 pages, 19,30 euros.

commentaires

CITY ZEN PRIZE : BIG BENCH THEORY

Publié le 8 Février 2017 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

CITY ZEN PRIZE : BIG BENCH THEORY

Afin de promouvoir son identité à l’international et ouvrir ses activités sur la ville, TCRM-BLIDA lance son prix dédié à la création et à l’innovation : City Zen Prize.
TCRM-BLIDA est un espace de création et d’innovation situé à Metz, un Tiers-Lieu où des résidents travaillent en repensant les moyens de produire, de consommer, d’habiter, de vivre.
Les Tiers-Lieux résument ainsi une façon de repenser le monde moderne : non pas seulement trouver de nouvelles solutions, mais poser aussi de nouveaux problèmes, inventer de nouvelles manières de faire, de partager, d’innover, de responsabiliser, de prendre en charge le quotidien.
Les Tiers-Lieux expérimentent ainsi de nouvelles pratiques, de nouveaux rapports entre le savoir et sa mise en œuvre, mais aussi de nouvelles manières de tenter de vivre ensemble dans le monde d’aujourd’hui et de demain.

City Zen Prize - Appel à projets

 

BIG BENCH THEORY (FR)
TCRM-BLIDA est un espace de création et d’innovation situé à Metz, un Tiers-Lieu où des résidents travaillent en repensant les moyens de produire, de consommer, d’habiter, de vivre. Afin de promouvoir son identité à l’international et ouvrir ses activités sur la ville, TCRM-BLIDA lance son prix dédié à la création et à l’innovation : CITY ZEN PRIZE

Occuper l’espace de façon intelligente c’est proposer des solutions mobiles, itinérantes qui peuvent animer l’espace public, provoquer des rencontres, investir les espaces inoccupés et s’installer facilement sur les places existantes. A l’image des Tiers-Lieux le mobilier urbain doit être un moyen de ne plus diviser et séparer le temps et l’espace en un temps de travail d’un côté, un temps de loisirs de l’autre, l’espace de la maison ou celui du bureau en incitant les passants à développer de nouveaux usages de jeux, de discussions, de témoignages, de repos, de travail, de sport...

Ce premier appel à projet intitulé BIG BENCH THEORY cherche donc à mettre en avant une approche de la ville agile et résiliente qui invite ses habitants à l’explorer et à l’occuper grâce à des nouveaux modules d’occupation de la place publique. Face à la sécurisation des espaces publics et à la banalisation des mobiliers anti-incivilités, TCRM-BLIDA souhaite faire évoluer la vision et l’usage du mobilier vers de nouvelles pratiques permettant aux citoyens d’investir la ville avec les nouveaux modes de vie et en redonnant la priorité à la création de lien social.

 

ÉLIGIBILITÉ :

Sont éligibles des artistes, auteurs ou créateurs, graphistes, collectifs, structures associatives ou entreprises, des secteurs créatifs ou numériques et sans limite géographique. Aucun medium n’est imposé et les approches transdisciplinaires peuvent être expérimentées tant qu’elles s’insèrent dans une démarche de création contemporaine. Les candidats devront pouvoir justifier leur statut fiscal : no Siret, statut fiscal (Maison des Artistes, Agessa, Entreprise, Association).

 

MODALITES:

La/le/les lauréat(es) bénéficiera(ont) :

  • d’un espace d’expérimentation et de création de 50m2 pendant un mois à TCRM-BLIDA (un espace de création et/ou un espace d’expérimentation).
  • d’un appartement à TCRM-BLIDA pendant toute la durée de la résidence pouvant héberger jusqu’à 4 personnes
  • de 10 000 euros TTC destinés à la réalisation du projet et correspondant aux frais de production, sur présentation des devis et justificatifs de dépenses (une première partie pourra être reversée au début de la création sur demande écrite et justification du montant demandé). 
  • d’une bourse à hauteur de 5 000 euros TTC, versée par l’association TCRM-BLIDA avec le concours de la Caisse des Dépôts et Consignations et de Demathieu Bard Initiatives et correspondant aux honoraires, rémunération des intervenants et aux droits d’auteurs pour l’ensemble du temps de création.

Les frais de nourriture et déplacement sont à la charge du candidat.

 

JURY

Le jury de sélection sera composé :

- des représentants des collèges artistiques et numériques de TCRM-BLIDA,

- de membres de l’équipe administrative de TCRM-BLIDA,

- de membres du bureau de l’association TCRM-BLIDA,

- d’un représentant de la Caisse des Dépôts et Consignations,

- d’un représentant de Demathieu Bard Initiatives,

- d'un représentant de la Ville de Metz, 

- d'un représentant de Metz Métropole

 

PLANNING PREVISIONNEL:

10 Janvier : Lancement de l’appel à projet
2 Mars : Clôture des candidatures
Courant Mars : Jury de sélection avec entretien des candidats et choix du lauréat
1er Avril-30 Avril : Résidence de création à TCRM-BLIDA
2 Mai : Rendu du projet
Courant Mai : Restitution à TCRM-BLIDA
Courant Juin : Restitution publique en centre-ville
 

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>