Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

LA NORME DU CORPS HYBRIDE

Publié le 24 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

LA NORME DU CORPS HYBRIDE

Aujourd'hui, techniques et technologies interagissent avec le corps humain et donnent aux personnes la possibilité de reconstruire leur corps, mais aussi de l'améliorer et de l'augmenter. L'hybridation est un processus technologique visant à compenser les défaillances humaines. L'augmentation de la puissance d'être est exaltée (santé, sexualité, performance, jeunesse), pourtant son accès n'est pas pour tous. Ce livre propose de démêler les différentes représentations du corps hybride et les projets qui les sous-tendent.

 

Judith Nicogossian, 2016, La norme du corps hybride - Une éthique de la reconstruction et de l'amélioration du corps humain en chirurgie, Paris, L'Harmattan, 278 pages, 29 euros.

 

commentaires

LE JEU DE LA MISE EN TERRE

Publié le 22 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans spectacle

LE JEU DE LA MISE EN TERRE

LE JEU DE LA MISE EN TERRE / COMPAGNIE DU QUART DE SIÈCLE

Sortie de résidence / Spectacle multimédia
Le vendredi 29 avril 16
20h30 - Réservation en ligne
Tarif : Gratuit

 

Pièce née de réflexions à la fois techniques et littéraires sur le développement et les possibilités des mondes numériques, Le jeu de la mise en terre se veut une interrogation sur notre rapport au sacré et à ce qui fait l’identité personnelle dans une époque marquée par les technologies numériques. La pièce est écrite pour deux types de scènes et sépare, plus qu’elle n’unit, les moments de jeu physique et de jeu numérique. Ce jeu numérique ne permet pas seulement « d’augmenter » une scène, il permet de développer une théâtralité propre. Cela passe principalement par le déploiement d’un véritable « théâtre de manette », puisque les parties numériques voient des avatars être dirigés par des acteurs à l’aide de contrôleurs habituellement réservés aux jeux vidéo. 

 

Philosophe de formation, Thomas Morisset prépare actuellement une thèse sur l’esthétique des jeux vidéo et présente régulièrement ses travaux en France et à l’étranger. Désireux de concilier ses recherches théoriques et ses aspirations artistiques, il intègre en 2013 le cycle de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, au sein duquel il étudie l’usage d’avatars dans le théâtre et prépare un projet de pièce originale pour personnages physiques et numériques. 

 

Ingénieur en réalité virtuelle/réalité augmentée, diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’Arts et Métiers, Dimitrios Batras rédige une thèse à l’Université Paris 8 sous la direction d’Alain Lioret et de Simon Richir (ENSAM ParisTech). Celle-ci porte sur la relation entre systèmes autonomes en réalité virtuelle et les arts interactifs. Dans le cadre du laboratoire INReV, il participe au développement du projet CIGALE, dispositif d’interaction entre un humain et un avatar spécialement pensé pour la pratique artistique. 

 

La compagnie du Quart de Siècle a été fondée en 2012 par Thomas Morisset avec Javiera Quiroga et Antonio Tules.
http://t-morisset.net/quart-de-siecle/

 

Crédits :
Texte, Mise en scène & scripting : Thomas Morisset
Assistanat à la mise en scène : David Suzanne
Ingénierie en réalité virtuelle : Dimitrios Batras
Environnement 3D & conception des avatars : Donatien Aubert
Scénographie : Marion de Villechabrolle
Lumières & régie : Éric Schoenzetter
Musique : Antonio Tules
Distribution : Juliette de Laroque, Éva-Léa Le Roux, Benjamin Lhommas, Laurie-Anne Macé, Félix Roulière, Samantha Wrona
Coproduction : Compagnie du Quart de Siècle, Le Cube
Avec le soutien de : EndadLab, le laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs; Université Paris-8.
Collaboration artistique : ChaloChalo, un jeu de Richard Boeser & Tomasz Kaye

 

commentaires

Conférence "ORLAN par ORLAN"

Publié le 21 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Conférence "ORLAN par ORLAN"

Dans le cadre de sa double exposition «ORLAN Today», qui aura lieu au Frac Normandie Caen (23 avril au 20 août) ainsi qu’à l’Église Saint-Sauveur (25 juin au 20 août) ORLAN donnera une conférence.

Retrouvez l’artiste, aujourd'hui même, jeudi 21 avril à 18h30 à l’auditorium de l’ésam Caen/Cherbourg (site de Caen). Elle sera accompagnée de Camille PRUNET, historienne de l’art.
Cette conférence se déroule dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste et est en partenariat avec l’ésam Caen/Cherbourg.

commentaires

Questions de communication

Publié le 20 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Questions de communication
Revue semestrielle, avec comité de lecture, Questions de communication favorise l'approfondissement ou le renouvellement des approches sur un thème – objet d'un dossier – grâce au croisement de contributions faisant référence à différentes traditions scientifiques. Fondée sur le pluralisme, elle suscite des débats sur des concepts ou des méthodes utilisés dans les travaux traitant de l'information-communication (Échanges, Notes de recherche). Enfin, par l'attention à une dimension internationale, elle vise un accroissement de la circulation des connaissances et de la dynamique comparative, notamment par les recensions d'ouvrages français et étrangers. Des colloques sont publiés dans la collection Questions de communication.
 
Dès parution, les introductions des dossiers thématiques et des échanges ainsi que les notes de lecture sont librement accessibles en texte intégral.
 
Questions de communication, 2015/2 (n° 28), Plasticité des dispositifs numériques, PUN - Editions universitaires de Lorraine, 404 pages.
 
Vous y découvrirez tout un article sur mon ouvrage Immersité de l'art - Interactions, Imsertions, hybridations ( L'Harmattan, 2015):
Hélène Crombet
Anaïs BERNARD, Immersivité de l’art. Interactions, imsertions, hybridations [Texte intégral - lien ci-dessous]
Paris, Éd. L’Harmattan, coll. Mouvement des savoirs, 2015, 270 pages

 
 
 
commentaires

Digital Stories - Arts, design et cultures transmédia

Publié le 19 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

Digital Stories - Arts, design et cultures transmédia

En une décennie, le monde des médias et de l’image a été profondément bouleversé sous le double effet d’Internet et des nouvelles ergonomies visuelles/numériques. En passant de deux (cinéma et télévision) à cinq écrans (ordinateur, téléphone portable et console de jeu), les arts et cultures médiatiques connaissent une série de ruptures. Un nombre croissant de dispositifs transmédia et d’œuvres de création proposent de réinventer les mises en scène et les modes de relations aux images et aux récits à l’interface des arts numériques, du cinéma interactif, des jeux vidéos et de l’Internet. Depuis quelques années, les web-documentaires, fictions, clips et jeux interactifs ou serious games fleurissent en effet sur le Web, ce qui apporte à la fois de nouvelles possibilités artistiques aux créateurs et place le public dans une situation nouvelle.
 
L’hypothèse retenue est que ces Digital Stories se trouvent désormais placées au cœur d’une négociation entre divers enjeux et finalités d’invention technologique et de création artistique. En prenant ces « récits transmédia » comme objet d’étude privilégié, il s’agit de documenter les transactions et les conventions singulières qui se stabilisent au cours de leur réalisation en interactivité avec le public, et au cours de leur attribution et valorisation entre art, science et technologie.

 

FOURMENTRAUX Jean-Paul (dir.), 2016, Digital Stories - Arts, design et cultures transmédia, Hermann, 214 pages,  24 euros.

 

commentaires

ART ET NUMÉRIQUE EN RÉSONANCE

Publié le 18 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

ART ET NUMÉRIQUE EN RÉSONANCE
L'art et le numérique se confondent pour «résonner» ensemble. Aujourd'hui, nombreuses sont les œuvres initiées grâce à un moteur de recherche ou un appareil mobile. Les pratiques artistiques et usages amateurs, en réseau, s'entremêlent. Pour faire œuvre, des artistes détournent les médias sociaux que tous nous nous approprions. Car les cultures du numérique sont aujourd'hui très largement partagées.
 
Dominique Moulon, à l'issue d'une série de trois expositions présentées en 2015 au Centre d'art de la Maison populaire de Montreuil, poursuit dans ce livre sa réflexion sur l'évolution la plus récente du phénomène numérique dans l'art.
 
À travers les œuvres de 27 artistes et 12 entretiens avec des personnalités internationales (critiques, responsables d'institutions, galeristes), il propose trois mouvements (convergence, ré-émergence, conséquences) comme autant de clés de lecture possibles de la fusion de l'art et du numérique.
 
Une coédition avec la Maison populaire de Montreuil
 
Dominique Moulon, 2015, Art et numérique en résonnance, Paris, éditions Scala, 160 pages, 19 euros.
commentaires

Séminaire "Le corps" : Art et émotions

Publié le 17 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Séminaire "Le corps" : Art et émotions

Vendredi 20 avril 2016 - MMSH (Aix) - salle Temime
9h30 - 12h

Organisation : Anne Carol | Isabelle Renaudet 
Le Corps : expériences, identités, culture du Moyen Âge à nos jours 


Annonce    
A partir de deux arts visuels, la peinture et le cinéma, cette séance explorera la question des relations entre l’art et les émotions. Dans le cadre de la présentation de l’exposition Visages de l’effroi. Violence et fantastique de David à Delacroix, nous reviendrons sur l’évolution des représentations des afflictions entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle. Cette restitution se proposera de confronter les évolutions stylistiques et iconographiques sensibles dans la peinture de cette période charnière aux textes fondateurs du néo-classicisme et du romantisme.
Peur, larmes et rire : le cinéma est considéré comme le médium des émotions, et de nombreux auteurs ont questionné la manière dont les films produisent de l'émotion. Les découvertes récentes des neurones miroir par les neurosciences ont intrigué des théoriciens du cinéma et elles invitent à de nouvelles analyses. Mais quel rôle jouent vraiment les neurones miroir ? La recherche sur les aspects les plus élémentaires de la manière dont le processus neuronal affecte le cerveau du spectateur face aux images en mouvement suggère que nous éprouvons de l'empathie tactile.  La présentation explorera à partir des exemples cinématographiques ce que la théorie de embodiment apporte aux historiens.


Programme    
Anne Carol, UMR Telemme (AMU - CNRS) 
Introduction

Ozvan Bottois, AMU 
Raison et passion dans l’affliction : à propos de l’exposition Visages de l’effroi. Violence et fantastique de David à Delacroix

Claudia Wassmann (Imera - AMU) : 
Cinéma et émotion: Les neurones miroirs expliquent-ils tout?

 

commentaires

GHOST IN THE SHELL

Publié le 16 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans film

GHOST IN THE SHELL

Date de sortie: 29 mars 2017 (France), 31 mars 2017 (Etats-Unis)

De Rupert Sanders, Neil Smith

Avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk, Michael Pitt plus

Genres: Action, Science fiction, Thriller

Nationalité: Américain

 

L'adaptation live du célèbre manga japonais, Ghost in the Shell de Masamune Shirow,édité par Kodansha dès la fin des années 1980.

Le tournage a débuté le 1er février 2016 à Wellington en Nouvelle-Zélande.

La suite au prochaine épisode...

commentaires

PRIX CUBE 2016 / JEUNE CRÉATION INTERNATIONALE EN ART NUMÉRIQUE

Publié le 6 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans evenement

PRIX CUBE 2016 / JEUNE CRÉATION INTERNATIONALE EN ART NUMÉRIQUE

PRIX CUBE 2016 / JEUNE CRÉATION INTERNATIONALE EN ART NUMÉRIQUE

Expositions / Rencontres / Ateliers à l’Espace Saint-Sauveur – Issy-les-Moulineaux (M° Corentin Celton)
Du mercredi 13 avril 16
Au dimanche 17 avril 16

De 12h à 20h
Tarif : Entrée libre
Public : Tout public
      

Fort du succès de ses deux premières éditions, qui ont vu récompenser l’artiste russe ::vtol :: et le néerlandais Matthijs Munnik, Le Cube organise la 3e édition du Prix Cube. Ce prix international pour la jeune création en art numérique met en lumière des démarches emblématiques de l’art le plus actuel.

Les œuvres des 6 artistes en lice pour le Prix Cube 2016 seront exposées au public dans le cadre exceptionnel de l’Espace Saint-Sauveur à Issy-les-Moulineaux, un plateau de 600 m2 situé dans une ancienne chapelle du XIXème siècle.

Un jury composé de personnalités du monde culturel et artistique désignera le lauréat de cette édition lors de la soirée officielle de remise de prix qui aura lieu mardi 12 avril à partir de 19h (sur invitation).

Il se passera toujours quelque chose au Prix Cube : visites guidées, ateliers, rencontres et le “Rendez-vous du Futur Festival” qui vous proposera 2 jours d’émissions interactives avec de nombreux invités ! 

 

Artistes nominés :

« Big Dipper » de Michael Candy, sculpture cinétique lumineuse / Australie.
« Déjà entendu I An opera automaton » de Lukas Truniger, installation générative / Suisse.
« Ljós » de Barthélémy Antoine-Lœff, installation audiovisuelle générative / France.
« Myconnect » de Saša Spačal, Mirjan Švagelj et Anil Podgornik, installation interactive / Slovénie.
« Surveillance » de I & C (Cedar and Iris), installation / Chine .
« The Long now » de Verena Friedrich, installation / Allemagne.

commentaires

Qu’est-ce que la réalité ?

Publié le 3 Avril 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Qu’est-ce que la réalité ?

Rencontre: Qu’est-ce que la réalité ?

L’université de Capitaine futur
Dimanche 10 Avril 2016 à 15h30
Par Roland Lehoucq, astrophysicien

 

Dans le film Matrix (1999), Morpheus répond ainsi à cette question « C’est ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ce ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau. » Mais nos sens sont-ils vraiment fiables ? Pouvons-nous être abusés par eux ? Ne faut-il pas s’en méfier ? Faut-il croire tout ce que nous voyons ? Un scientifique vous embarque dans une rêverie sur les mécanismes de la perception du cerveau humain, véritable machine à produire des simulacres. Mais attention, le monde pourrait aussi nous tromper !

 

l'université capitaine futur 
A partir de 9 ans

Comment l’invisible et la science peuvent-ils changer notre vision du monde ?

À l’heure avancée de la dématérialisation et des inventions techniques irrationnelles qui repoussent chaque fois les limites des capacités humaines, Capitaine futur se fraie un chemin dans un monde faits d’informations, de flux, de signes et de chiffres. Dans l’histoire de ces découvertes, il s’interroge sur les pouvoirs surnaturels de la technologie, sur les fantômes qui la hantent et sur les nouvelles croyances qu’elle engendre.
 

Une série de 4 conférences, entre science, magie et imaginaire

 

Lieu:
La Gaîté lyrique
3 bis rue Papin
75003 PARIS

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 100 > >>