Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

IN SITU - Situations, interactions et récits d'enquête

Publié le 17 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

IN SITU - Situations, interactions et récits d'enquête

Dans ce livre, nous avons invité des chercheurs familiers de la démarche ethnographique à présenter leurs façons de s'immerger « in situ », à décrire quelques-unes des situations problématiques auxquelles ils ont été confrontés et à rendre compte des questions qu'ils se sont posées de l'entrée à la sortie du terrain, et même après. Il ne s'agit pas ici de présenter un manuel supplémentaire sur l'approche ethnographique mais de démontrer qu'il ne peut régner une seule et bonne méthode, mais plutôt autant de méthodes que de terrains enquêtés.

 

Perera E. et Beldame Y., 2016, IN SITU, Situations, interactions et récits d'enquête, Paris, L'Harmattan: Sociologie, 302 pages, 31 euros.

 

commentaires

APPEL A PROJETS VIDEO : PRIX VIDEOFORMES 2017

Publié le 16 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans appel à projets

APPEL A PROJETS VIDEO : PRIX VIDEOFORMES 2017

APPEL A PROJETS VIDEO : PRIX VIDEOFORMES 2017
Festival international d’arts numériques : du 15 au 18 mars, 2017

 

Prix VIDEOFORMES 2017 :
• Grand Prix VIDEOFORMES de la Ville de Clermont-Ferrand
• Prix VIDEOFORMES du Conseil Départemental du Puy de Dôme

 

Concours international ouvert à tous. Les œuvres présentées doivent témoigner d’une écriture originale innovante où la recherche artistique prime sur les moyens techniques utilisés.

Le formulaire permettant de s'inscrire pour le Prix VIDEOFORMES 2017 se trouve au lien ci-dessous.

 

DATE LIMITE D’INSCRIPTION : 15 octobre 2016

commentaires

RENCONTRES DAV 2016

Publié le 15 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans evenement

RENCONTRES DAV 2016

Les 22 et 23 juin 2016 à Cosne-d’Allier et au Cube-Studio théâtre d’Hérisson (Allier)

Massif central et arts-vivants : des richesses culturelles à l’épreuve de géographies territoriales modifiées ?

Temps fort du projet DAV, les Rencontres, ce sont 2 jours pour traverser un panorama « Massif central » centré sur les arts vivants ! Cette année sont au programme : 3 spectacles, 6 projets de création, 7 lieux culturels du Massif central, 13 thématiques de discussions en ateliers et d’autres propositions à découvrir sur place.

Le principe est simple : se réunir pour (re)découvrir des équipes artistiques et leurs œuvres actuelles, des lieux culturels et leurs démarches en Massif central, pour échanger sur des thématiques communes et sur les pratiques professionnelles, et se rencontrer.

Loin, très loin d’être exhaustives de l’ensemble des propositions portées par les acteurs du spectacle vivant et des diversités culturelles présentes en Massif central, les Rencontres DAV proposent un temps pour croiser différentes initiatives « d’ici et d’ailleurs » en arts vivants : du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à l’Auvergne-Rhône-Alpes avec le Limousin et la Bourgogne.

2016 inaugure en effet un contexte de transformations territoriales avec le Massif central au cœur des nouvelles cartes régionales. Pour cette première année du projet DAV, les Rencontres proposent ainsi de questionner et d’observer ces « changements de terrain » : quels périmètres se modifient et comment les échelles d’action se réorganisent ? Si les rôles et les façons d’agir ne peuvent plus nécessairement se percevoir comme des évidences, comment participer à construire et articuler ces rapports : de proximités, de voisinages, ou de visions élargies des territoires ? 
En bref, ces journées sont l’occasion de porter attention à la façon dont se composent ou se recomposent les activités et les lieux, les ensembles, les façons de vivre en Massif central, et de s’y relier.

Et qu(o)i de mieux que le spectacle vivant et l’action culturelle pour travailler le sens de ces « compositions » ?

Pour cette année de lancement du projet DAV, l’objectif sera de rappeler quelques jalons communs et d’améliorer les pistes de parcours afin d’encourager les dynamiques d’échanges et de réseaux en Massif central.

Les Rencontres invitent ainsi les professionnels des arts vivants et de l’action culturelle « en première ligne » sur ces questions dans les territoires, à confronter leurs expériences et partager leurs savoirs pour soutenir différentes trajectoires artistiques et travailler les correspondances en matière de développement culturel.

Inscriptions ouvertes aux professionnels jusqu’au 12 juin
Frais d’inscription de 20€ pour participer aux frais de restauration et d’hébergement.

DÉROULÉ PRÉVISIONNEL

MERCREDI 22 JUIN

  • 9H30 : Accueil et enregistrement au Centre culturel - Cosne-d’Allier
  • 10H : Plénière - Ouverture des Rencontres
  • 11H : Présentation de projets culturels de création et mapping de lieux culturels
  • 12H45 – 14H : Repas
  • 14H – 15H : Visionnage du spectacle Titre définitif (*Titre provisoire) / Cie Raoul Lambert (Gard)
  • 15H15 - 16H45 : Ateliers
    • 1# Changements d’échelles territoriales / Agir en Massif central : comment avancer dans un contexte de transformations ? [ COMPLET ]
    • 2# Innovation sociale / Quels outils et compétences pour soutenir les initiatives culturelles locales et consolider les emplois ?
    • 3# Pratiques de mutualisation / Partager des ressources : du pourquoi au comment… [ COMPLET ]
    • 4# Numérique en Scène n°1 / Comment intégrer des dispositifs numériques et interactifs dans la création scénique ? (atelier dédié aux acteurs non-initiés)
    • 5# Point métier : Et si on parlait programmation ? (réservé aux programmateurs)
    • 6# Transversalité : croisement de pratiques entre domaines / arts - urbanisme - tourisme
    • 7# Atelier mystère !
  • 17H - 18H : Goûter - Marché DAV et Magazine Radio au Trimardeur

Soirée au Cube, studio théâtre d’Hérisson

  • 19H : Présentation du lieu d’accueil, le Cube
    Visionnage du spectacle Boire - Les Trois Huit (Rhône)
  • 20H30 – 22H : Repas
  • 22h30 - minuit : After what else !?... à Cosne d’Allier

JEUDI 23 JUIN

  • 9H : Accueil au Centre Culturel
  • 9H30 : Présentation de projets de création et mapping de lieux culturels
  • 11H : Présentation du lieu d’accueil, Le P’tit Bastringue 
    Visionnage du spectacle Les Raisons de la Colère / Cie du chat perplexe (Creuse)
  • 12H30 - 14H : Repas
  • 14H - 15H30 : Ateliers
    • 8# Droits culturels et processus de création / Constats, partages et retours d’expériences sur ce « chantier » amorcé en 2016
    • 9# Politiques culturelles en débat / Et si on reliait nos vies culturelles et l’action publique ?
    • 10# Lieux intermédiaires : « Lieux de fabrique : Tiers-lieux » / Des espaces ressource qui redonnent confiance ?
    • 11# Inclusion sociale / Accueil de nouvelles populations, migrations et arts vivants : quels liens et avancées ?
    • 12# Transversalité : croisement de pratiques entre domaines / arts - santé – agriculture [ COMPLET ]
    • 13# Exercice de style : pitch de projet / Pratiquez… pour s’améliorer !
    • 14# Numérique en Scène #2 / Comment intégrer des dispositifs numériques et interactifs dans la création scénique ? (atelier dédié aux acteurs plus aguerris)
  • 15H30 : Goûter et Marché DAV au Trimardeur
  • 16H30 - 17h : Clôture des Rencontres

Inscriptions ouvertes aux professionnels jusqu’au 12 juin (lien ci-dessous)
Frais d’inscription de 20€ pour participer aux frais de restauration et d’hébergement.
Pour plus d’infos > 
rencontres@dav-massifcentral.fr

 

commentaires

L'art du mime adapté à la psychomotricité : Du corps oublié au corps créateur

Publié le 14 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

L'art du mime adapté à la psychomotricité : Du corps oublié au corps créateur

Extrait


Une petite histoire

Projetons-nous dans un lieu spacieux, calme, aéré, où des personnes allongées au sol s'étirent, se contorsionnent silencieusement sur un parquet brillant, avant de continuer leurs gesticulations collectives et apparemment synchronisées... debout !
C'est ce qu'un oeil non initié peut sembler voir en regardant à travers la vitre de cette salle de danse. Mais que font-ils ? Leur agitation n'a d'égale que leur concentration. Rien ne vient perturber leur tâche ! Ils poussent, ils tirent avec une telle ardeur, proche du désespoir. S'ils ne luttent pas contre les éléments, c'est tout un fatras d'objets invisibles qui viennent les harceler et personne pour leur dire qu'il n'en est rien, qu'ils se calment. Que tout va bien !
Toujours derrière la vitre, c'est ce qu'il nous semblerait comprendre.
Où le drame atteint son paroxysme, c'est lorsqu'ils osent nier leur visage en l'immolant d'un masque aussi froid qu'immobile, pour semble-t-il agiter autrement un corps porteur de ce gros point blanc.
Ou bien à ce moment, on prend peur et on fuit.
Ou bien la fascination s'exerce et reprenant nos esprits, on s'interroge : qu'est-ce ?
Mais, c'est un cours de mime !


De l'autre côté du «miroir»

Passons maintenant de l'autre côté de la vitre.

Dans toutes les écoles traditionnelles de mime théâtral, c'est en principe un enseignement muet, où la technique se transmet par l'imitation.
Ici, il en est autrement.
Par la parole, j'insiste sur les points d'éveil tel que la perception des sensations kinesthésiques produites par les mouvements, la respiration consciente, l'écoute de soi, de l'autre. Puis surtout, sur le fait qu'aucun geste, aucun mouvement ne doit tomber dans le piège d'un automatisme purement et seulement technique.
L'objectif est de prendre conscience de soi dans la dynamique du mouvement, comme dans sa passivité apparente. Puis chercher à ce que l'expression créatrice, aussi petite soit-elle, soit présente à chaque instant.
Mais, dès que l'on aborde le corps, et a fortiori, l'expression à travers lui, on touche à ce qu'il y a de plus secret, sensible, profond en soi.
Cette approche, de découverte ou redécouverte, suscite auprès des personnes concernées des verbalisations formulées en questions ou simplement en affirmations.
Les questions, formulées ou non, sont bien sûr en rapport avec leurs découvertes.
D'abord, dans cette approche sur le travail du corps, le but n'est pas seulement son acceptation, car nous pouvons dans certains cas extrêmes accepter son corps mais ne pas l'aimer ; mais surtout acquérir une harmonie psychocorporelle constante et définitive.


Présentation de l'éditeur
Le mime est l'expression totale de soi à travers le corps tout entier, sans la parole. C'est la représentation de tous les états d'âme et situations de l'Être Humain. C'est imiter et s'identifier à autrui, à l'espace, à l'objet, ainsi qu'à la nature toute entière.

La psychomotricité est l'éducation du geste au service de la pensée. C'est un des moyens qui permettent de restaurer l'adaptation de l'individu au milieu par le biais d'apprentissages psycho-perceptivo-moteurs. Elle s'adresse à tous, de l'enfant à la personne âgée. La psychomotricité a une spécificité qui vient bien entendu de son approche corporelle qui permet, à travers l'exercice physique et la communication du corps, d'améliorer le psychisme.

Simone Conein-Gaillard est la première et la seule à avoir adapté l'art du mine à la psychomotricité, poursuivant deux objectifs : l'éveil et la découverte de soi dans une optique de développement personnel et l'application thérapeutique. Elle se sert du corps pour ouvrir à l'éveil de la conscience d'être.

L'auteur utilise le Mime corporel (écoles Etienne Decroux et Wolfram Mehring), la Pantomime (école Marcel Marceau), le port du Masque neutre (école Jacques Lecoq), la fabrication de masque (Stefano Perroco - disciple de Sartori), et le travail sur la respiration. Ce faisant, elle s'appuie sur quatre principes fondamentaux de travail : l'observation, la concentration, l'écoute et la disponibilité.

Un livre technique et pratique à la portée de tous les curieux du développement personnel via le corporel.

Née au Brésil, professeur de mime, mimographe, Simone Conein-Gaillard se forme en Psychomotricité-D.E. à la Pitié-Salpêtrière après avoir été la partenaire de Marcel Marceau à Paris. Elle enseigne depuis 1973 l'application du mime adapté à la thérapie, pour la Faculté de Médecine Paris VI -Pierre et Marie Curie - Pitié-Salpêtrière, ainsi qu'à l'Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice, dans le cadre de la formation des futurs psychomotriciens. 

 

Conein-Gaillard S., 2011, L'art du mime adapté à la psychomotricité : Du corps oublié au corps créateur, Le Souffle d'Or: Chrysalide, 258 pages, 16.23 euros.

commentaires

Rendez-vous Place Stanislas 2016

Publié le 13 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans son et lumière

Rendez-vous Place Stanislas 2016

Bonne nouvelle : le fameux spectacle Rendez-vous Place Stanislas sera bien de retour en 2016 ! Avec une grande nouvelle : le son et lumière illuminera la place classée au patrimoine mondial de l'UNESCO été… et hiver. A découvrir du 18 juin au 18 septembre 2016 !

 

Depuis 2007, les façades de la Place Stanislas s'illuminent tous les étés – ou presque : cela ne vous aura pas échappé, il n'y a pas eu de spectacle Son et Lumière en 2015, pour cause de travaux sur la place. Une absence programmée, et heureusement de courte durée : la ville de Nancy va bien proposer un tout nouveau spectacle pour l'été 2016, avec en prime une nouvelle inattendue : une autre illumination en hiver dès 2017, en marge des festivités de la Saint Nicolas !

 

Ville d'art et de culture, Nancy va donc de nouveau mettre en scène son patrimoine architectural avec un show inédit, transformant chaque soir la Place Stanislas, 4ème plus belle place du monde et plus belle place de France, en une gigantesque scène ouverte… Des images monumentales projetées sur cinq façades - Hôtel de ville, Opéra, musée des Beaux-Arts, Hôtel de la Reine et Pavillon Jacquet – grâce à un dispositif technologique hors normes.

 

Soyez donc rassurés, Rendez-vous Place Stanislas reviendra bien à l'été 2016, avec un show inédit, qui devrait logiquement toujours être lié au patrimoine architectural, aux personnalités à et l'histoire de l'art de la ville. Et comme l'idée est toujours de faire rêver les Lorrains et les touristes d'ici et d'ailleurs grâce à un voyage incroyable, fantastique et historique, la ville de Nancy va offrir un autre spectacle entièrement gratuit, également inédit, à l'hiver 2017, avec deux à trois projections par jour de fin novembre à début janvier, là aussi dans un format tout à fait inédit saupoudré de neige et de magie de Noël. Autant vous dire que ça va guincher sévère du côté de la cité ducale ! 

 

commentaires

Histoires de fantômes

Publié le 12 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Histoires de fantômes

Rencontre: Histoires de fantômes

L’université de Capitaine futur
Dimanche 19 Juin 2016 à 15h30
Une lecture conférence de Marie Comète (comédienne) & Viviane Hélary (musicienne)

 

Attention, un fantôme se balade peut-être tout près de nous…

Maisons et bateaux hantés, visions d'horreur dans le métro, revenants antiquaires ou balayeurs de feuilles mortes. Cherchons le grand frisson dans ces histoires insaisissables, minutieusement sélectionnées par l’écrivain britannique Roald Dahl et lues par Marie Comète, accompagnée par Viviane Hélary, au thérémine, le plus fantomatique des instruments de musique.

 

l'université capitaine futur 
A partir de 9 ans

Comment l’invisible et la science peuvent-ils changer notre vision du monde ?

À l’heure avancée de la dématérialisation et des inventions techniques irrationnelles qui repoussent chaque fois les limites des capacités humaines, Capitaine futur se fraie un chemin dans un monde faits d’informations, de flux, de signes et de chiffres. Dans l’histoire de ces découvertes, il s’interroge sur les pouvoirs surnaturels de la technologie, sur les fantômes qui la hantent et sur les nouvelles croyances qu’elle engendre.
 

Une série de 4 conférences, entre science, magie et imaginaire

 

Lieu:

La Gaîté lyrique 

3 bis rue Papin 
75003 PARIS

 

commentaires

GÉNÉRATIONS CONNECTÉES #8 / L'INNOVATION POUR TOUS!

Publié le 11 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans festivals, evenement

GÉNÉRATIONS CONNECTÉES #8 / L'INNOVATION POUR TOUS!

GÉNÉRATIONS CONNECTÉES #8 / L'INNOVATION POUR TOUS!

Dans le cadre du festival Futur en Seine 2016
Le samedi 18 juin 16
14h-18h
Tarif : Entrée libre
Public : Tout public


Parce que l’intergénérationnel est un véritable enjeu d’avenir face aux évolutions et aux pratiques numériques, l’événement «Générations Connectées », initié en 2009 par Le Cube, fait se rencontrer toutes les générations autour des nouvelles technologies, à travers des ateliers, des rencontres, des démo-conférences, des présentations pratiques ou encore des jeux numériques ouverts aux parents, grands-parents et aux enfants.

Depuis 2013, « Générations Connectées » s’inscrit dans Futur en Seine, festival international du numérique, qui pour sa 6e édition présente au cœur de Paris, et dans toute l’Île-de-France du 9 au 19 juin 2016, les dernières innovations numériques françaises et internationales aux professionnels ainsi qu’au grand public.

 

Cette journée au Cube clôture ainsi le Festival Futur en Seine à Issy-les-Moulineaux avec une grande journée portes ouvertes mettant à la portée de tous, les dernières innovations et les nouveaux usages numériques qui bouleversent notre quotidien... Un programme riche, ludique et gratuit qui connecte toutes les générations !

 

FESTIVAL FUTUR EN SEINE DU 9 AU 19 JUIN EN ÎLE-DE-FRANCE
Créé en 2009 par Cap Digital, Futur en Seine est un festival international qui présente chaque année les dernières innovations numériques françaises et internationales aux professionnels et au grand public. Lors de ces 10 jours de festival, de nombreux dispositifs innovants sont présentés par leurs concepteurs. Futur en Seine est un événement organisé par Cap Digital, le pôle de compétitivité de la filière des contenus et services numériques.

 

Retrouvez tous les événements « Générations Connectées » et Futur en Seine 2016 à Issy-les-Moulineaux et dans Grand Paris Seine Ouest sur : www.seineouestdigital.fr et www.issy.com

 

commentaires

Capturez le monde qui vous entoure !

Publié le 10 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans conférence

Capturez le monde qui vous entoure !

Capturez le monde qui vous entoure !
Quand la réalité se fond dans la création numérique

Vendredi 17 Juin 2016 à 18h


De San Francisco à Paris - Laissez-vous surprendre par la première Design Night d'Autodesk en Europe et plongez au cœur d’un univers fascinant : la réalité virtuelle !

Les technologies d’aujourd’hui nous permettent de capturer les informations du monde réel et de les utiliser pour de nouvelles créations. Partout dans le monde, la capture de la réalité aide à concevoir des projets très variés comme des robots créés à partir d’ADN pour lutter contre le cancer ou encore des ponts imprimés en 3D.

Venez écouter la start-up française Iconem (qui met les technologies numériques au service du patrimoine mondial en péril) faire le point sur la reconstitution numérique en 3D des sites archéologiques.

Et bien plus encore lors de la soirée ! 

 

La Gaîté lyrique - 3 bis rue Papin 75003 PARIS

commentaires

DES FLAMMES... À LA LUMIÈRE

Publié le 9 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans son et lumière

DES FLAMMES... À LA LUMIÈRE

Le spectacle son et lumière "Des flammes…à la lumière" est une évocation historique particulièrement émouvante de la bataille de Verdun.
Un hommage poignant à ces centaines de milliers de combattants dont plus de 300.000 périrent dans un face-à-face tragique en cette terre de Meuse.
Une grande page de notre Histoire se déroule sous vos yeux en un son et lumière grandiose qui s’achève sur une note d’espérance : l’Armistice, la réconciliation et enfin la paix.
 
Spectacle débutant à la tombée de la nuit
Il est conseillé de bien se couvrir
Durée 1 heure et trente environ
Places numérotées individuellement en tribune centrale - En tribune normale seuls seront indiqués le nom du secteur et le numéro de la rangée.
Tribunes non couverte - parapluies interdits
Grand parking gratuit
POUR LE CENTENAIRE : Un spectacle renouvelé

 

Des nouvelles scènes :
- la vie dans les tranchées
- les pompiers dans Verdun incendié
- une fête foraine dans une ville d’arrière-front
- des scènes de bataille renforcées
- la première bataille aérienne de l’histoire
- des correspondances poignantes entre l’arrière et le front

 

Des nouveautés :
- une nouvelle bande son avec des voix de comédiens professionnels
- des nouvelles projections d’images géantes
- de nouveaux décors impressionnants
- des effets spéciaux encore plus spectaculaires


Uniquement les vendredis soirs et samedis soirs entre le 17 juin et le 30 juillet 2016 (dates du spectacle : 17 - 18 - 24 juin 2016, 1 - 8 - 9 - 15 - 16 - 22 - 23 - 29 et 30 juillet 2016)


TARIFS VENTE 2016 
Tribune centrale :
Adulte : 28 €
Jeune ( 7-15 ans) : 16 €
Etudiant*/Chômeur* : 20 €
Enfant - de 7 ans : 5 €
Forfait famille ( 2 Ad + 2 Enf) = 73 €

Tribune normale :
Adulte : 20 €
Jeune ( 7-15 ans) : 12 €
Etudiant*/Chômeur* : 15 €
Enfant - de 7 ans : gratuit
Forfait famille ( 2 Ad + 2 Enf) : 53 €
Pass Lorraine Adulte* : 17€
Pass lorraine Enfant* : 11 €

 

OFFRE SPÉCIAL MEUSIEN : 50 % DE RÉDUCTION SUR L'ACHAT DE 2 PLACES ADULTES ( SOIT 20 € POUR 2 PLACES EN TRIBUNE NORMALE AU LIEU DE 40 ET 28 € POUR 2 PLACES EN TRIBUNE CENTRALE AU LIEU DE 56€) - VOUS DEVEZ AVOIR UNE ADRESSE MEUSIENNE POUR POUVOIR BÉNÉFISIER DE CETTE PROMOTION.
(préciser lors de la réservation offre meuse 55 en appelant le 03 29 84 14 18)


*Pour les étudiants et chômeur, détenteurs de la carte Pass Lorraine, un justificatif papier est demandé à la réservation pour pouvoir bénéficier de la réduction. Aucune réservation et aucun paiement ne seront validés sans justificatif, merci de bien vouloir l' envoyer par mail ou par courrier.

Restauration sur place (dîner sous chapiteau) à réserver directement auprès de Connaissance de la Meuse en appelant le 03 29 84 50 00
Menu Belle Epoque (menu adulte) : 17 €
Menu du poilu (jusque 15 ans) : 10 €
Menu Prestige (menu adulte) : 35 €

 

commentaires

Anarchronisme

Publié le 8 Juin 2016 par Anaïs BERNARD dans exposit

Anarchronisme

Du 30 avril au 9 juillet
Vernissage 30 avril à 17h

 

Cette exposition propose d'approcher la création contemporaine à travers un mot-valise "Anarchronisme", compression des mots anarchie et anachronisme. Cette compréhension permet d'appréhender des oeuvres elles-mêmes issues de compressions temporelles et technologiques.

 

De cette tension résultent des propositions qui décâblent et recâblent sauvagement le srelations entre numériques et analogique, entre vernaculaire et rétro, entre innovation et obsolescence, entre médias de masse et matériels, logiciels et protocoles "faits maison".


Certaines oeuvres présentées dans l'exposition modifient, à leurs façons, le smodes opératoires propres au numérique ou à l'analogique: invention de supports matériels de stockage, retour à des usages moins usuels d'objets anciens de consommation, telle la K7 audio utilisée ici pour stocker du code...


D'autres proposent un changement de perspective: la transformation de déchets d'équipements électroniques en armes rudimentaires ou l'apparition de signes liés aux technologies contemporaines sur des pierres...

La première version d'anarchronisme a eu lieu à IMaL, Bruxelles en mai 2015, sous le commissariat d'Yves Bernard et Anne Laforet.

commentaires
<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 60 70 80 90 100 > >>