Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Nantes Digital Week #4

Publié le 13 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

Nantes Digital Week #4

LA SEMAINE DE TOUTES LES CULTURES NUMÉRIQUES

Depuis 2014, Nantes Digital Week propose à toutes et tous 10 jours événements en septembre autour des cultures numériques.

Porté par Nantes Métropole et produit par la Cité des Congrès de Nantes, Nantes Digital Week vous invite à partager des moments de rencontres, d’expérimentation, de formation, de création, de réflexion sur les enjeux liés au numérique.

Au fil des éditions, Nantes Digital Week vous plonge dans une programmation toujours plus riche, exigeante, foisonnante et surprenante. Les formats sont multiples, et les croisements parfois inattendus, incarnant pleinement le bouillonnement et la diversité du numérique nantais et de son goût pour l’hybridation.

Du Château des ducs de Bretagne au lieu unique, en passant par la médiathèque de Saint-Herblain ou le CCO, Nantes Digital Week investit chaque année de multiples lieux, faisant de la métropole nantaise un véritable terrain de jeu dédié aux cultures numériques.

NANTES DIGITAL WEEK, 4E ÉDITION.

La semaine de toutes les cultures numérique vous donne rendez-vous pour sa 4e édition du 14 au 24 septembre 2017. Plus de 100 rendez-vous sur 10 jours : des concerts, des expositions, des ateliers, des rencontres professionnelles, des débats…

Que vous soyez habitants de la métropole ou d’ailleurs, étudiants ou professionnels, collectifs ou individus, Nantes Digital Week vous promet encore une fois de belles découvertes et vous invite à vivre le numérique en mode positif !

Découvrez le programme 2017 !

L’ÉCO-CONCEPTION DE NANTES DIGITAL WEEK

Cette année, Nantes Métropole et la Cité des Congrès s’engagent à mettre en place de nouvelles actions pour rendre la production de l’événement Nantes Digital Week plus éco-responsable.

Nous avons pour cela choisi d’être accompagné par le Réseaux éco-événement (REEVE) ainsi que par les acteurs du territoire œuvrant à leur côté.

 Des mesures concrètes !

Trois actions majeurs mises en place cette année :

La sensibilisation du public au « zéro déchet » les 16 & 17 septembre sur le parvis de la Cité des Congrès, avec un dispositif inédit et original : la Careevane ! Des jeux, des animations, des explications, on y apprend tout en s’amusant !
Les contributeurs volontaires sont mobilisés et sensibilisés au « zéro gaspillage alimentaire » et à la récolte des biodéchets sur leurs événements. Un coaching en situation réelle pour éviter que les denrées servies lors de leurs événements finissent à la poubelle !
La création d’une équipe de médiateurs bénévoles, pour faire le lien entre événements, publics et territoire. Repérables facilement sur certains événements, ils participent à la qualité de l’expérience des participants de Nantes Digital Week.
Encore plus…

Un parcours « Transitions » vous plonge dans la version sociétale de Nantes Digital Week : des événements qui traitent de RSE, d’économie sociale et solidaire ou de cleantech.

Enfin le REEVE réalisera une page sous forme de blog, dédiée à l’éco-responsabilité de Nantes Digital Week, qui sera mis à jour régulièrement. 

commentaires

Mission hackeo

Publié le 12 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans application, jeu, evenement

Mission hackeo

Venez découvrir une chasse au trésor en réalité augmentée!
Du 23 septembre au 04 novembre 2017.


Le lancement de ce parcours/jeux vidéo se fera dans le cadre de l’événement Happy cube day 2017, de 14h à 22h.
Nous sommes en 3022, l’Homme a colonisé la planète Mars. Parmi les nouvelles technologies existantes, des machines sont capables d’extraire certains bâtiments des villes terriennes, de les transporter à travers l’espace et de les implanter directement sur la planète rouge. Le Cube a été sélectionné pour être transplanté dans la cité martienne 1551-L32-WLNX.

Avant son départ pour Mars, téléchargez l’application Hackeo et venez découvrir les 10 « capsules-temps » cachées dans Le Cube à travers un jeu de piste en réalité augmentée. Laissez votre empreinte pour les générations futures et repartez avec votre ticket pour Mars !

Hackeo est un jeu de piste numérique imaginé par Charlotte Landry et Quentin Warnant, deux spécialistes de la réalité augmentée qui ont fondé le studio créatif Augmenteo, basé à Tourcoing. Ils conçoivent et développent des animations ludiques et innovantes permettant aux visiteurs d’expérimenter un parcours de visite inédit et immersif.

Hackeo est une application gratuite disponible sur AppStore et PlayStore.

commentaires

APÉRO SAISON NUMÉRIQUE AU PERISCOPE

Publié le 11 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

APÉRO SAISON NUMÉRIQUE AU PERISCOPE

A vos agenda ! 18 septembre : apéro de lancement de la Saison Numérique.
Pour cette nouvelle rentrée, l’AADN, CrossedLab, le Mirage Festival et Maxence Grugier vous invitent à l’Apéro Saison Numérique !

C’est rassemblé autour d’un verre que l’ensemble de l’écosystème de la création numérique actif sur le territoire lyonnais vous attendra pour un moment privilégié d’échanges entre différents acteurs pour mettre en valeur leurs activités respectives : artistes, codeurs créatifs, fab – bio et hack lab, structures d’accompagnement, de production et de diffusion seront là.
Nous vous attendons très nombreux le lundi 18 septembre à partir de 18h au Periscope !

PERISCOPE :
13, rue Delandine - 69002 Lyon

commentaires

De l’autre côté du portail

Publié le 10 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

De l’autre côté du portail

A travers l’œil unique de son appareil photo, Mononoeil vous immerge dans son univers original et décalé où les figurines Lego évoluent dans la nature. Jouant avec la lumière et les décors naturels, il vous transporte dans l’image pour vous mettre à hauteur de ses modèles… aux mensurations ridicules !
Vous serez tour à tour amusés, surpris, curieux ou nostalgiques…

 

Cette exposition est à découvrir jusqu'au 29 Octobre 2017, à Pixel Museum, à Schiltigheim.

commentaires

GOLEM AUX JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

Publié le 9 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans evenement

GOLEM AUX JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

Étranges, presque inquiétantes, les sculptures augmentées d’Arnaud Pottier seront présentées les samedi 16 et dimanche 17 septembre au Musée du Prieuré de Villefranche-sur-Sâone dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine. Pour cette occasion, la Ville de Villefranche réalise des actions autour du thème de l’innovation et du numérique, en partenariat avec Mirage festival.

Golem est un projet de sculptures augmentées au sein duquel des bustes d’œuvres classiques revêtent une certaine réalité du vivant grâce aux médiums que sont le vidéo-mapping, la 3D et les animations 2D. Surcouche agissant comme une update moderne de l’œuvre, les projections de flux vidéo viennent donner vie à la Vénus Italica, Silène portant Dyonisos ou encore Apollon du Belvédère. Aux travers des installations Golem, ce sont les thèmes de l’inquiétante étrangeté et de la vallée dérangeante qui sont ici recherchés dans des jeux de masques numériques.

commentaires

Le festival biennal les jours de lumière #10

Publié le 8 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans festivals

Le festival biennal les jours de lumière #10

Les Jours de Lumière à Saint-Saturnin  … une expérience à vivre du 22 au 24 septembre 2017!
Un événement culturel unique de la métropole de Clermont-Ferrand


C’est tout un village qui s’ouvre à vous … en proposant plus de 500 oeuvres d’art réparties dans les maisons du village, des spectacles, des conférences et des surprises musicales au croisement des rues.
Un lieu médiéval et contemporain : Saint-Saturnin, village au patrimoine historique et de charme, avec pendant trois jours la présence d’artistes de renommée nationale ou internationale.
Un festival biennal reconnu par son originalité et sa recherche artistique : créé en 1999 en Auvergne par l’association AMOS, « Les Jours de Lumière » est le premier festival dédié aux arts contemporains et à la spiritualité.
Une invitation à une rencontre personnelle avec les artistes, à une célébration de la beauté dans les arts, à un regard sur soi-même, sur les autres, sur la nature et le monde. C’est une ouverture moderne à ce qu’il y a de spirituel au cœur de l’existence.


Une édition 2017 avec pour thème « Transparences » : les artistes vous invitent à découvrir des « passages » entre divers matériaux tels que la terre, la pierre et le verre, entre des disciplines artistiques parfois distantes, telles que la peinture, la musique et la danse, entre l’ombre et la lumière, entre des couleurs fortement contrastées, ou même entre des réalités du temps et de l’espace.


Le catalogue du festival présente chaque artiste et son inspiration créatrice.
7000 festivaliers sur trois jours pour un programme tout public et un accueil avec restauration et musique en plein-air, des animations ludiques pour les enfants et tout ce qui simplifie la vie des Festivaliers : hébergement, réservation anticipée, parking et navettes ...


Tarif des expositions et conférences : 12€ par jour
Demi-tarif : étudiants, chercheurs d’emploi, groupes, habitants de Saint- Saturnin
Gratuité pour les moins de 16 ans
Tarif des spectacles – à l’église : 15€, au chapiteau : 20€/25€ 

commentaires

RÉSIDENCES D’ARTISTES ARTS VISUELS ET NUMÉRIQUES

Publié le 7 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans appel à résidence

RÉSIDENCES D’ARTISTES ARTS VISUELS ET NUMÉRIQUES

APPEL À CANDIDATURES
RÉSIDENCES D’ARTISTES ARTS VISUELS ET NUMÉRIQUES

Saison 2017-2018

LE LIEU : DES ATELIERS MUTUALISÉS AU CŒUR DE PARIS
Première Fabrique de Culture de Paris, le 100ecs apporte une réponse originale et pertinente au manque d’ateliers, d’espaces de travail et d’outils modernes pour les artistes et créateurs parisiens.
Parmi nos espaces de fabrication (dédiés aux arts plastiques, numériques et vivants, à l’écriture, au design, à la couture, l’impression 3D et 2D), notre atelier d’arts plastiques mutualisé est un lieu de création et de production de 800 m² en open space situé au pied du marché d’Aligre (75012).
Au coeur de Paris, ses espaces sans cloisonnement d’une utilisation facile ponctuelle ou régulière, créent une dynamique d’émulation et de liberté créative. Chacun peut créer, entreposer son petit matériel de travail et profiter d’un espace mutualisé permettant de stocker ses travaux en cours de fabrication (acrylique, huile, céramique…). Facile d’accès (M° Gare de Lyon, Ledru-Rollin), le 100ecs est ouvert six jours sur sept, près de douze heures par jour, à des tarifs extrêmement compétitifs, pensés pour être accessibles à tous, y compris les étudiants ou jeunes diplômés bénéficiant de ressources limitées.

LES RÉSIDENCES : CRÉER DANS UN ENVIRONNEMENT STIMULANT
Pour cet appel à candidatures, le 100ecs propose deux types d’espaces de travail en open-space :
– Des tables de travail de résidence avec une cimaise sur un espace « privatif » d’environ 10 m2, permettant à l’artiste d’y laisser en permanence son matériel et son travail pendant cette période
– Des tables de travail en coworking, chaque artiste s’installant selon les disponibilités et rangeant en fin de session son matériel dans un casier pour laisser place à une autre personne
Les places, à pourvoir tout au long de la saison et dès le 28 août 2017, sont les suivantes :
– 10 places de résidence, correspondant à 10 tables individuelles de travail de résidence
– 50 places en coworking (pas de place fixe attribuée)

DURÉE
– 3 mois (renouvelables en fonction du projet accueilli) pour les résidences
– Pas de limite de durée pour le co-working
3 www.100ecs.paris

TARIFS
Les candidats sélectionnés bénéficieront des tarifs mensuels suivants :
– Pour les tables de résidences : 130 à 200 euros, selon le quotient familial
– Pour les tables en co-working : 50 à 70 euros, selon le quotient familial
Ces tarifs comprennent :
– un accès illimité aux ateliers pendant les horaires d’ouverture
– une table dédiée pour les candidats aux tables de résidence
– un casier pour ranger le matériel
– un accès aux espaces de stockage des oeuvres (dans la limite du nombre autorisé)
– un accès aux ordinateurs équipés des logiciels PAO selon disponibilité
Ces tarifs ne comprennent pas :
– l’adhésion annuelle (20€)
– les fournitures et consommables de création (toiles, papiers, matériels techniques, …)

CONDITIONS DE SÉLECTION
Les projets proposés seront évalués en fonction de l’intérêt, l’originalité et la qualité artistique.

CANDIDATER
Le dossier :
Pour être recevable, le dossier de candidature doit comprendre :
• un curriculum vitae ;
• un dossier illustré et/ou sonore et/ou vidéo du travail récent de l’artiste ;
• des articles de presse, textes et critiques (facultatif)
Le dossier de candidature doit être transmis sous format électronique, PDF et/ou Powerpoint, à l’adresse suivante : appelaprojet@100ecs.fr avec le titre Candidature Résidence ou Candidature Coworking et vos coordonnées dans le corps du mail.
Les pièces complémentaires (son, vidéo, image fixe) doivent être transmises sous forme de fichier mp3, mp4 ou jpg.
Les candidats pourront être contactés par l’équipe du 100ecs afin de leur demander de détailler leurs propositions.
Le calendrier :
Entrées en résidences possibles chaque mois selon disponibilités, à compter du 28 août 2017.

CONTACTS
Le 100 Etablissement Culturel Solidaire (Le 100ecs)
01 46 28 80 94 ou 01 55 78 05 5 / accueil@100ecs.fr / www.100ecs.paris

commentaires

Thêta Fantômes

Publié le 6 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans artiste, expériences

Thêta Fantômes

Thêta Fantômes est un nouveau type de croisement multimédia entre le jeu (vidéo), la création artistique et la recherche scientifique dans le domaine de la neuroscience. Depuis plusieurs années, les artistes Jenny Pickett et Julien Ottavi du collectif nantais Apo33, sont impliqués dans une recherche artistique qui permet de développer de nouvelles écritures numériques à la pointe des recherches les plus actuelles du genre (Robotique, réseau, transmission web, création interactive et immersive…), Thêta Fantômes est une création artistique qui résulte de ces recherches et notamment sur ces questions d’interdisciplinarités et de recherche multimédia. Nous proposons avec Thêta Fantômes de faire disparaître le performeur de la situation de jeu “physique” avec la matière et d’utiliser les ondes cérébrales pour produire du son et manipuler du visuel. Thêta Fantômes demande au performeur ( le joueur), qui peut-être une personne du public, un certain niveau de concentration pour maîtriser la composition sonore et visuelle de Thêta Fantômes.


Floss+Art+Game – Ondes cérébrales et bataille de fréquences


Le projet
Les ondes cérébrales et la recherche en neuroscience font l’objet depuis plusieurs décennies d’un fantasme qui dépasse son champ réel d’exploration sur la nature humaine. Nous avons pu découvrir les fréquences émises par notre cerveau (générateur électrique de faible puissance) et les transformer en informations numériques quantifiables pour tenter d’expliquer son fonctionnement. Si cela fonctionne d’un point de vue mécanique, électrique, il en est tout autre chose du point de vue du fonctionnement de la conscience et de l’inconscient de l’humain. Dans le projet Thêta (type d’ondes produites par le cerveau), il ne s’agit pas d’expliquer le fonctionnement du cerveau mais plutôt de détourner les outils utilisés dans ce domaine pour initier de nouvelles conceptions artistiques utilisant les signaux électriques du cerveau pour créer des croisements entre les domaines du jeu et de mix-média regroupés au sein d’une performance. Comme dans la pièce d’Alvin Lucier “Music for solo performer” – pour ensemble de percussions joué en temps réel par l’activation de modules électromécaniques reliés aux modulations des activités cérébrales de l’interprète, le collectif Apo33 propose avec Thêta Fantômes de retirer le performeur de la situation de jeu “physique” avec la matière mais d’utiliser les ondes de son cerveau pour produire du son et manipuler du visuel. Thêta Fantômes demande au performeur, qui peut être aussi une personne du public, un certain niveau de concentration pour maîtriser la composition sonore et visuelle mise en place.


La notion de Jeu
Thêta fantômes intègre une partie “gaming” (jeu) qui permet à des participants du public d’interagir avec l’oeuvre. Le jeu n’est pas conçu comme un espace de défoulement ou de loisirs mais plutôt comme une possibilité de construire une composition en forme d’étapes à atteindre. Il s’agit pour le joueur (participant) d’arriver à atteindre un état de plénitude et d’entretenir les ondes thêta de son cerveau. Celles-ci font parties des ondes produites par le cerveau quand nous sommes endormis ou en état de méditation. Quand l’un des joueurs (la partie / composition devrait pouvoir fonctionner de 2 à 4 joueurs) atteint l’un de ces niveaux : le son et le visuel changent et complexifient les strates sonores tout en créant une cartographie visuel de possibles connections neuronales. Cette visualisation n’est pas formelle mais plutôt une suggestion, créé à base de connection 3D, elle se construits comme un métabolisme cellulaire esthétique et non pas comme une modélisation. Dans le pré-projet nous avons pour l’instant pensé à 4 étapes (niveaux), cette partie pourra être modifié dans les étapes de résidences-recherche, elle se constitue comme des paliers :
- Palier 1 : État chaotique (pensée dispersée, sonorité et visuel confus)
- Palier 2 : État transitoire (un état plus calme, les fréquences sont plus douces, le visuel ralenti)
- Palier 3 : État stable (tout devient plus droit, les sons se stabilisent, moins de mouvement)
- Palier 4 : État d’extase (Les ondes thêta viennent d’être atteintes, semi-somnolence, calme, état second, léger battement, transcendance et extase)


Dans Thêta Fantômes, il n’y a pas de gagnant ou de perdant, car ce qui prime est d’arriver à la fois au dernier palier tout en prenant en compte la composition sonore et le changement dans le visuel. Ce qui commence à se dessiner pour nous, c’est aussi cette notion d’atteindre ces paliers de façon collective, les deux ou quatre joueurs doivent tous atteindre ces étapes pour avancer dans les niveaux supérieurs et transformer le visuel et le sonore issue de ces paliers. Les règles du jeu de Thêta Fantômes ne doivent pas non plus être trop complexes, en ce sens qu’elles ne doivent pas être en contradiction avec la stabilisation d’un état chaotique vers un état de calme et d’extase. Nous sommes dans un jeu qui se doit d’être aussi une expérience esthétique, où le son n’est pas seulement démonstratif d’un phénomène mais atteint le musical, la sculpture et où le visuel n’est pas une visualisation de donnée ou une modélisation mais bien une expérience presque cinématographique sans narration, un film en mouvement, synthétique et basé sur l’expérimentation de matière numérique.


Avec le soutien du DICAM – Drac Pays de La Loire

commentaires

PIXEL FANTASY

Publié le 5 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit

PIXEL FANTASY

Final Fantasy (ファイナルファンタジー, Fainaru Fantajī) est une série de jeux vidéo de rôle produite par Square Enix (originellement Square Soft) initiée en 1987 par Hironobu Sakaguchi sur FAMICOM. Avec 15 épisodes principaux, suites et préquelles, spin-off et filiation (Dissidia, Theatrhythm, Final Fantasy Legend, Mystic Quest, Chocobo, Kingdom Hearts, Crystal Chronicles), Films, séries TV, concert et littérature composent une oeuvre colossale, riche et fondatrice.
Pour les 30 ans de la saga, le Pixel Museum accueille une partie de la collection privée d’Alex Ocampo pour un hommage particulier aux personnages de la série.

 

Exposition temporaire à découvrir du 5 Septembre 2017 au 27 Octobre 2017, au Pixel Museum, à Schiltigheim.

 

Tarifs 
Adulte: 9€
Jeune de 3 à 16 ans : 7€
Moins de 3 ans : Gratuit
Tarif spécial famille
25€ pour 2 adultes et 2 enfants
5€ par enfant supplémentaire
Groupe à partir de 15 personnes
6€ par personne

commentaires

LAMPARIUM

Publié le 4 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD dans exposit, evenement

LAMPARIUM

Lamparium est une expérience visuelle et musicale immersive vous projetant dans l’univers sensoriel et émotionnel de la lumière. Basée sur un scénario théâtralisé, l’œuvre 360° invite à la rencontre d’un monde composé de multiples lampes anthropomorphes qui évoluent dans un espace réel et imaginaire.

Par leur présence en situations quotidiennes et leur évolution dans des environnements universels, les lampes animées prennent vie et deviennent, le temps d’une représentation, le reflet des spectateurs...

Mardi 5 au samedi 30 septembre - 19h
Durée : 45 minutes
1201 St-Laurent

commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>