Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Le body painting vu par Filippo Ioco

Publié le 29 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans artiste

 

 
It isnʼt always clear what purpose challenges in life play. So it must have seemed for a young Italian school boy challenged by his inability to use language to communicate with his North American surroundings. Decades later that boy is Filippo Ioco, one of the most talented artists communicating to people around the world with the language of color. For all the people who have been spoken to by his art, that challenge was the catalyst of creation that has been returned in worth a hundredfold. His paintings are now requested internationally and speak to thousands.
After exploring various traditions of expressive art, Filippo discovered his personal style of painting when he created  ʻmovement of colorʼ. This is a distinctive style of painting that is made up of large sections of carefully chosen expressive colors that relate directly to an emotional state. The colors are composed in block fields or splashed spontaneously together. The final compositions hold a delicate balance between light, weight, color and movement.
ʻColor is such a basic and constant element in our world that we sometimes forget its depth, as if we lived in black and white. Stop for a moment and look around you. Look at the myriad of colors that surround you. Rarely does one stop to examine one particular color or colors in all their infinite qualities, and experience color as an entity.ʼ
In most psychology and spiritual philosophy, color is recognised as having a direct relation to the human experience of emotion. In the every day visual world that people live in color can be easily overlooked. Filippo carefully selects colors that relate to a particular emotional experience and by presenting them in large fields, expresses his emotional state.
ʻIf you gave your imagination complete freedom to explore color, you could lose yourself in all of its possibilities.ʼ
The effect on the viewer is powerful. When standing directly in front of a painting by Filippo Ioco the viewer is overwhelmed by the emotional state created by the work. His paintings should be viewed closely, filling the whole field of vision. The intense red and peach colors of ʻpunch bowlʼ draw the viewer into a mulled wine slumber or romantic passion. The vibrant blue and greens with splashes of yellow in ʻspring fallsʼ can awaken the fresh feelings of early rain on new grass. The moody terracotta disturbed by a shot of blue and orange in ʻstarburstʼare like an awakening from contemplation that has lasted too long.
One of the most powerful aspects of Filippoʼs work is its ability to speak without imagery. The intense journey of the artist and his passion for living a positive and brilliant life are reflected in the energy of his paintings. This energy can be transmitted without words, without sound or pictures. In this way Filippo has had an effect on people around the world, communicating with the language of their souls. 
Le body painting vu par Filippo Ioco
Le body painting vu par Filippo Ioco
Le body painting vu par Filippo Ioco
Le body painting vu par Filippo Ioco
commentaires

S.F. [ART, SCIENCE & FICTION] à GRAND-HORNU

Publié le 28 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans exposit

S.F. [ART, SCIENCE & FICTION] à GRAND-HORNU

Au MAC's - Musée des Arts Contemporains, Fédération Wallonie Bruxelles,
Du 18 novembre 2012 au 17 février 2013.

 

 

A L’OCCASION DE SON DIXIÈME ANNIVERSAIRE, LE MAC’S CONSACRE SON EXPOSITION D’AUTOMNE À LA SCIENCE-FICTION. LA MANIFESTATION, INTITULÉE S.F [ART, SCIENCE & FICTION] EST UNE EXPOSITION COLLECTIVE QUI EMBRASSE DE NOMBREUSES DISCIPLINES DE L’ART D’AUJOURD’HUI.

 

L’exposition a l’ambition d’explorer les liens entre les beaux-arts et la science-fiction. Elle présentera dès lors des œuvres et des documents relevant  de courants esthétiques et de mouvements culturels divers : le visiteur y trouvera, par exemple, aussi bien des artistes modernes qui ont spéculé sur des concepts scientifiques comme la quatrième dimension, que des artistes postmodernes ou contemporains qui revisitent des mythes populaires comme Superman.

Avec des pièces de Lewis Baltz, Larry Bell, Fred Biesmans, Jacques Charlier, Anton Corbijn, Edith Dekyndt, Thomas Feuerstein, Lucio Fontana, Dora Garcia, Bruno Gironcoli, Dominique Gonzalez-Foerster, João Maria Gusmão & Pedro Paiva, Pascal Haüsermann, Peter Hutchinson, Ann Veronica Janssens, On Kawara, Mike Kelley, Tetsumi Kudo, Kazimir Malevitch, Chris Marker, Anthony McCall, John McCracken, Gianni Motti, Tony Oursler, Panamarenko, Jean Perdrizet, Frédéric Platéus, Robert Smithson, Ionel Talpazan, Gavin Turk, Marie Velardi, Karl Waldmann.

Le commissariat de l’exposition est assuré par Denis Gielen. Un ouvrage consacré à la thématique de l’art et de la science-fiction sera réalisé par le commissaire à l’occasion de cette manifestation.

L’EXPOSITION EST PLACÉE SOUS LE HAUT PATRONAGE DE MONSIEUR ELIO DI RUPO, PREMIER MINISTRE DU ROYAUME DE BELGIQUE ET DE MADAME MARTINE AUBRY, MAIRE DE LILLE.

 

 

commentaires

Les contes de la Noosphère - Cyberculture VS. Culture Mystique

Publié le 27 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans artiste, articles et archives

 

Dieu et la Cyberculture

Les relations entre cyberculture et métaphysique dans un sens mystique oscillent dès les origines entre le conflit et la convergence.
Convergence surprenante par exemple dans une vision informationnelle de l’humanité par le biais scientifique rationnel de la cybernétique de Norbert Wiener, et le biais mystique illuminé de la noosphère de Teilhard de chardin.
Diabolisation et occultation de la pensée cybernétique, accusée par les croyants de vouloir réduire l’humain à un mécanisme, un robot, versus l’athéisme militant des scientifiques s’opposant à juste titre aux dérives créationistes, mais s’égarant aussi dans la dénonciation d’un obscurantisme religieux populaire anti robots souvent fantasmé. (Le story telling de la destruction de la machine à calculer de Wilhem Shickard, ou la légende de la servante automate de Descartes.)
Cette opposition est pour moi l’expression d’un double regard porté sur le monde :
Lecture du monde analytique linéaire versus lecture du monde globale intuitive induite par notre latéralisation cérébrale : Cerveau gauche, cerveau droit.

(La quête d’un humain originel, le mythe d’Adam et Eve. Cf le film de Marc Caro, Astroboy in Wonderland.)

 

Pour l’occasion, Yann Minh a prototypé une radio immersive dans un monde virtuel, sous Unity, avec Silicon Maniacs. Plusieurs personnes se sont connecté, accédant à des contenus audios et viéos supplémentaires, tournoyant autour du présentateur et, à l’occasion, le tuant. Et oui, sur la SIlicon Radio, on peut tuer le présentateur. Parce que ça fait du bien parfois.

 

[Podcast] Dieu et la Cyberculture.
Emission du 4 avril 2012,

 

Bonne écoute !!!

commentaires

Un dimanche, une pin-up #7

Publié le 27 Janvier 2013 par dans un dimanche une pin-up

Alyx Vance dans Half Life 2

Alyx Vance dans Half Life 2

commentaires

ELEKTRA Festival d'arts numériques

Publié le 26 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans festivals

FESTIVAL INTERNATIONAL DES ARTS NUMÉRIQUES,

1er au 5 mai 2013.

 

Elektra est une manifestation culturelle montréalaise de haut calibre présentant des oeuvres et des artistes qui allient musique électronique de pointe et création visuelle issue des nouvelles technologies (l’animation, l’installation et la robotique). Elektra crée des liens entre les médiums de création comme la musique, la vidéo, le cinéma, le design, le jeu et l’installation sonore ou interactive en conjonction avec les plus récentes technologies numériques. Des artistes issues de toutes les traditions, -composition, performance, danse, arts visuels, etc. - et ayant comme point commun un intérêt marqué pour les applications artistiques des nouvelles technologies se côtoient par l’entremise d’Elektra, démontrant sous toutes ses formes l’union du sonore et du visuel. Si l’événement accueille des artistes d’avant-garde du monde entier, il met également l’accent sur le talent d’ici, contribuant à faire de Montréal la plaque tournante nord-américaine des arts numériques.


Depuis 1999, Elektra - festival international d'arts numériques - présente des œuvres et des artistes qui allient musique électronique de pointe et création visuelle issue des nouvelles technologies (animation, installation et robotique). Notre volonté est de créer des liens entre les mediums de création comme la musique, le design, le jeu ainsi que l'installation sonore ou interactive grâce aux plus récentes technologies numériques.

 

Elektra - Acreq
1908 rue Panet, suite 304
Montréal (Québec)
Canada H2L 3A2
info@elektramontreal.ca

ELEKTRA Festival d'arts numériques
commentaires

Etre mutant - "Moi connectée"

Publié le 25 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans ouvrage

"Et si je n’avais que quelques heures ou quelques lignes pour écrire ce qui me conduit à habiter les réseaux ? devrais-je inventer ceci : je lis Deleuze en écartant les cuisses devant my beautiful webcam. Parce que je ne veux pas perdre de temps. Parce que c’est impossible aujourd’hui de ne pas citer Deleuze. Parce que je préfère lire Debord et parce que je laisse à Deleuze le soin de citer Blanchot (qui écrit quoi ?). Parce que l’immanence me fascine, cette vague unique, ce plan illimité et ouvert. Parce que je sais bien que je n’ai pas le droit de jouir d’une pensée que je ne comprendrais jamais. Parce que je capture les images de ceux que j’aime parfois ou bien de ceux qui se branlent devant ce qu’ils pensent être l’autre consentant."

 

Agnès de Cayeux, 2010, Etre mutante - "Moi connectée", Ed. l'éclos, 10.00 euros

Etre mutant - "Moi connectée"
commentaires

Prix CUBE - Jeune Création en Art Numérique.

Publié le 24 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans evenement

Prix CUBE - Jeune Création en Art Numérique.

 

Du 26 au 31 mars 2013
Espace Saint-Sauveur / Issy-les-Moulineaux

Le Cube organise la première exposition internationale du Prix Cube dans le cadre exceptionnel de l’Espace Saint-Sauveur à Issy-les-Moulineaux. Venez découvrir les cinq œuvres sélectionnées par notre comité d’experts (parmi plus de 150 projets reçus) pour remporter le Prix Cube 2013 et recevoir une dotation de 10.000 euros.
Le Prix Cube récompense une installation d’art numérique réalisée par un artiste de moins de 35 ans. Il a pour vocation de révéler, mettre en valeur et soutenir le travail d’un artiste émergent de la scène internationale des arts numériques. Le Prix Cube récompense une œuvre d’art numérique dans les domaines suivants : interactivité, générativité, réseau, internet, mobilité.

SOIRÉE DE REMISE DE PRIX : MARDI 26 MARS 19H-21H / SUR INVITATION

Le Cube vous invite à la soirée d’inauguration au cours de laquelle un jury, composé de personnalités des arts, de la culture et de professionnels du numérique, décernera le Prix Cube 2013 à l’une des cinq œuvres exposées. Celles-ci seront jugées pour leurs qualités artistiques, la maîtrise de leurs discours et les enjeux techniques qu’elles soulèvent.
Invitation à la soirée de remise du Prix Cube sur demande :contact@art3000.com

L’EXPOSITION
Stay behind the line de Reynir Hutber – Installation nouveaux médias, Royaume-Uni
Dans Stay behind the line, le spectateur est confronté à une pièce vide dont l’accès est interdit. Cette sorte de cellule est filmée en temps réel par une caméra de sur- veillance. Mais sur l’écran, un corps nu et recroquevillé semble bien habiter l’espace et le spectateur peut interagir avec lui. Pour le violenter ? Pour le consoler ? La visibilité sociale, la responsabilité et les droits de l’homme sont ici questionnés.

Eyjafjallajökull de Joanie Lemercier – Installation audiovisuelle, France
Inspiré par le volcan islandais qui perturba le trafic aérien international en avril 2010,Eyjafjallajökull est une incarnation de cartographie audiovisuelle. Grâce à des effets de lumières subtils, un paysage filaire se révèle peu à peu, jouant sur des illusions optiques qui troublent notre perception de l’espace.

Microscopic Opera de Matthijs Munnik – Installation, Pays-Bas
Microscopic Opera est un opéra joué en temps réel par des micro-organismes : les vers “C. elegans”, premières créatures à avoir eu leur génome entièrement séquencé. Grâce à leurs déplacements, ces vers deviennent les interprètes inconscients d’un opéra abstrait, rendu audible et visible à l’aide de capteurs sensoriels et de caméras fixées sur les microscopes.

Ideogenetic Machine de Nova Jiang – Installation interactive, Nouvelle-Zélande
Ideogenetic Machine est une installation interactive qui nous projette à l’intérieur d’une bande-dessinées générative. L’image du spectateur est captée en temps réel et transformée directement dans un style “dessin au trait”. Chaque spectateur devient ainsi le créateur et l’acteur de sa propre planche de bande-dessinée.

Algorithmic search for love de Julian Palacz – Installation interactive, Autriche Algorithmic search for love est un moteur de recherche d’un nouveau genre. En entrant une requête telle que par exemple « je t’aime », l’œuvre créée par Julian Palacz va rechercher toutes les séquences vidéo d’extrait de films dans lesquelles ces mots sont prononcés. En les diffusant bout à bout et en temps réel sur l’écran, un nouveau récit audiovisuel se fait jour pour le spectateur.

Prix Cube
Espace Saint-Sauveur
4 Parvis Corentin Celton 92130 Issy-les-Moulineaux
M° Corentin Celton (Ligne 12)

commentaires

Exposition et performances (Rendez-Vous) En Territoires Infinis.

Publié le 23 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans exposit

Exposition et performances (Rendez-Vous) En Territoires Infinis.

 

DU 29 MARS AU 10 AVRIL 2013
HALLE GRENETTE - BOURGOIN JALLIEU
ENTRÉE LIBRE

L'exposition collective, au rez-de-chaussé de la Halle Grenette, propose au public un univers immersif sonore, visuel et tangible. Cette caverne magique des temps modernes, à mi-chemin entre plareau de cinéma de science fiction et exposition, accueille le travail d'artistes locaux, nationaux et internationaux dans un parcours oniriques et futuristes. Le programme s'annonce résolument novateur !!!

 

CONCENTRICITY 96 - Joshua Kirsch (US) 
WAVES - Daniel Palacios (ES) 
LIGHT FORM - Mathieu Rivier (CH) 
VERSUS - David Letellier (FR) 

 

En outre cette exposition immersive fera écho aux performances de l'étage sur la même thématique et au festival in situ, aux Abattoirs du 11 au 20 avril 2013. 

La scénographie de cette exposition a été conçue par D.Giscloux, PJ Pargas, M.Houot (collectif Coin), A.Lorella, L.Stocard, H.Mejza.

 

 

commentaires

1ère Conférence Internationale Digital Enterprise Design & Management.

Publié le 22 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans evenement

 

1ère conférence internationale Digital Enterprise Design & Management(DED&M 2013)

12-13 février 2013 – Jardins de l’Innovation d’Orange – France Telecom, Issy-Les-Moulineaux (France)

L’entreprise numérique commence à émerger, mais les véritables transformations qui vont mettre les processus numériques au cœur des organisations & des nouveaux modèles d’affaires restent encore à venir. Il y a donc un véritable enjeu, d’une part pour les organisations professionnelles qui doivent comprendre cette évolution et en faire une véritable démarche d’entreprise et d’autre part, pour le monde académique qui devra former les compétences en amont et développer des activités de recherches à la hauteur des attentes.

Pour cela, CESAMES organise la 1ère édition de la conférence internationale « Digital Enterprise Design and Management » (DED&M) en se donnant pour mission de :

  • Développer et fédérer la communauté française académique et professionnelle concernée par la mise en œuvre des nouveaux paradigmes numériques au sein des organisations.
  • Partager l’état de l’art académique et professionnel en matière d’entreprise numérique.
  • Promouvoir la culture numérique comme source d’innovation et de performance.
  • Devenir un forum international de débat, de rencontres et d’échanges sur l’entreprise numérique impliquant académiques et professionnels.

 THEMES COUVERTS PAR LA CONFERENCE

  • Economie Numérique : Culture & usages numériques, Stratégies numériques, Modèles de l’économie numérique, Propriété numérique, Clients numériques, Marketing & distribution numériques, Entreprise numérique étendue, Activités & ressources numériques, Normes & standards.
  • Gouvernance des Enteprises Numériques : Gouvernance publique & interprofessionnelle, Consortiums, politique industrielle & régulation sectorielle, Gouvernance des systèmes d’information, Alignement stratégique, Transformation numérique des entreprises, Trajectoires & schémas directeurs numériques, Gestion de portefeuilles de projets numériques.
  • Architecture & ingénierie de l’entreprise numérique : Architecture d’entreprise, Urbanisation de systèmes d’information, Modélisation architecturale (processus métiers, architecture fonctionnelle, applicative & technique), Architecture collaborative des organisations, Gestion de programmes & de projets numériques, Interopérabilité des systèmes d’information, Métriques de complexité & de qualité.

 PLUS D’INFORMATIONS

commentaires

Lire avec un vibromasseur : défi relevé !

Publié le 21 Janvier 2013 par Anaïs BERNARD dans artiste

 

Hysterical Literature est un projet mené par le réalisateur Clayton Cubitt.
Son idée est plutôt simple :

Filmer des jeunes filles attablés en train de lire un livre. Jusque là, rien de bien passionnant. Cependant, sous la table, un vibromasseur est en marche ! Au début tout semble être normal, mais au fur et à mesure que la vidéo avance, les voix deviennent tremblantes et la lecture se fait de plus en plus compliquée. Au final, le livre est abandonné au profit d’une explosion de plaisir !

Une façon efficace de nous redonner goût à la lecture !

Hysterical Literature: Session Four: Stormy.

commentaires
<< < 100 110 120 130 140 150 160 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 > >>