Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Festival Temps d'Images

Publié le 10 Septembre 2013 par Anaïs BERNARD in festivals

Festival Temps d'Images

Ce festival aura lieu du 18 spetembre au 29 septembre 2013.
En corélation avec ARTE.

La crise qui secoue le monde actuel pose une multiplicité de questions. Les notions de temps et d’espace, chamboulées par l’efficacité d’outils de communication de plus en plus performants, présentent des perspectives nouvelles dont les conséquences n’ont pas encore été totalement analysées. Plusieurs artistes accueillis cette année dans le cadre de TEMPS D’IMAGES témoignent ainsi de situations d’états limites, entendues non dans le sens psychiatrique de borderline, mais dans celui, politique, de tension au bord du basculement. Ouverte sur le monde dans son éclatement et sa diversité, cette édition de TEMPS D’IMAGES relaye des interrogations qui traversent notre époque dont plusieurs artistes invités se font l’écho.

Festival Temps d'Images

Edito: Images manquantes

 

Tandis que sur la place Taksim à Istanbul les manifestants contre l’autoritarisme de Recep Erdogan affronte la violence policière et les gaz lacrymogènes, les chaînes de télévisions turques diffusent des programmes culinaires ou des documentaires sur les pingouins. Pas question pour elles de montrer les seules images qui comptent à ce moment-là. Cette autocensure révèle à quel point dans un monde saturé d’informations et de réseaux aujourd’hui encore tout n’est pas montrable. Que se passe-t-il vraiment en Syrie, par exemple ? Comment la population de ce pays est-elle informée des événements qui s’y déroulent ? Alors que les notions de temps et d’espaces sont chamboulées par l’efficacité d’outils de communication de plus en plus performants, on s’aperçoit que l’image essentielle, c’est toujours celle qui manque, celle qu’on ne voit pas. Ainsi montrer peut-il aussi être un moyen pour ne pas faire voir. Il y a des images qui dissimulent, des images qui n’appellent pas de dialogue, éludant toute réponse possible. Et puis il y a des images qui, au contraire, soulèvent une foule de questions ; peut-être parce qu’elles font défaut, comme cette photo introuvable dans L’image manquante, le film de Rithy Panh.

 

               

La question que posent ces images manquantes est au cœur de cette nouvelle édition de TEMPS D’IMAGES. Outre Rithy Panh, les plasticiens Zhenchen Liu, Hayoun Kwon et Minnette Vári, l’abordent eux aussi dans des œuvres qui sont autant de regards critiques sur la réalité de leurs pays. Ainsi du groupe Berlin qui dans une nouvelle version de Jérusalem enregistre le mouvement de l’histoire dans cette ville hautement symbolique. De même, avec Kamp, Hotel Modern mise sur la distanciation pour ausculter la barbarie nazie. Depuis ses débuts, TEMPS D’IMAGES associe arts plastiques et arts de la scène avec un intérêt particulier pour la création émergente. Beaucoup d’artistes présents dans cette nouvelle édition ont fait leurs premiers pas dans le cadre du festival. D’autres l’ont marqué par des créations emblématiques. À chaque fois, le festival a souhaité les accompagner soit en reprenant une de leurs œuvres, soit en soutenant de nouveaux projets. Ouverte sur le monde dans son éclatement et sa diversité, cette nouvelle édition de TEMPS D’IMAGES témoigne ainsi des interrogations qui traversent notre époque dont les artistes invités se font l’écho.

Commenter cet article