Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Et l'homme créa...le robot

Publié le 2 Février 2013 par Anaïs BERNARD in exposit

 

D'où viennent les robots ? À quoi servent-ils ? Quel est le devenir de la robotique ? L’exposition du Musée des arts et métiers propose une rencontre unique avec ces robots qui ont déjà investi notre quotidien. Gros plans…

 

Connaissez-vous l'humanoïde « Nao », « Victor » spécialisé dans l'observation marine, les « Sherpa »utilisés dans les zones radioactives ou « Reeti » capables d'exprimer des émotions ? Dans cette exposition « Et l’homme créa… le robot » présentée sous forme de parcours initiatique, Antoine, Yacinthe et Maryam ont découvert tous les secrets des androïdes et autres « êtres artificiels » capables d’apprendre, de raisonner, d’interpréter, de s'adapter et de développer leurs capacités.

Qu'ils soient utilisés dans l'industrie, le nucléaire ou la défense, domestiqués, ces robots prennent de plus en plus de place dans nos vies. Ils sont de plus en plus présents dans des environnements difficiles ou inaccessibles à l'homme. S’ils sont nombreux à assister l’homme dans les chaines de montage industrielles, on les retrouve aussi dans les zones radioactives, les terrains minés, l’espace ou encore les abysses à très forte pression.

Des simulateurs permettent de diriger des robots sous marins

Au sein du Musée des arts et métiers, Antoine et Yacinthe ont pu expérimenter un simulateur interactif développé tout spécialement par l'Ifremer, l’institut français de recherche pour l’exploitation de la mer. Ils ont pu plonger à 20 000 lieues sous les mers et découvrir les activités de robots sous-marins comme « Victor ». Ils ont également pu contrôler à distance le robot de téléprésence « Jazz Connect ».

Mais savez-vous ce que signifie « robot » ? Ce mot vient du tchèque « robota » et signifie « le travail du serf ». Il est associé à la notion de service rendu à l'homme. Robot à tout faire, animal de compagnie, partenaire de jeu, dorénavant ces concentrés de technologie quittent les usines et les laboratoires de recherches pour occuper une place de plus en plus importante dans nos vies.

Une histoire lue et mimée par un robot !

Le robot préféré de Maryam, c’est incontestablement « Nao ». « Il a une bouille ronde et un mini-corps en plastique » explique la collégienne. « Non seulement il parle, mais en plus il écoute, on peut vraiment discuter avec lui. En plus, il marche, danse et raconte des histoires… C’est vraiment impressionnant », rajoute Maryam. « Dans l’expo, « Nao » raconte et mime l’histoire des « Trois Mousquetaires » d’Alexandre Dumas. »

Ce petit robot est français et même parisien ! Crée il y a 7 ans, cet humanoïde mesure 58 cm et pèse à peine 5 kg. Il parle 9 langues et entend grâce à un synthétiseur vocal, 2 hauts parleurs et des micros placés dans sa tête. « Nao » bouge très facilement sous l’action de moteurs cachés dans ses articulations. De plus, il sait attraper des objets avec sa main articulée et est capable de se relever tout seul quand il tombe.

Des robots guérisseurs

Une autre partie de l’exposition est consacrée aux robots-chirurgiens, exosquelettes, greffes et implants mécatroniques (mécanique associé à l’électronique) de plus en plus présents dans la médecine d'aujourd'hui.

Le robot-chirurgien « Da Vinci », « Rosa » spécialisée en neurochirurgie ou la prothèse bionique« Michelangelo »permettent aujourd'hui de soigner ou de « réparer » des patients victimes de maladies ou d'accidents graves. Et la bonne nouvelle pour Antoine, Yacinthe et Maryam, c’est que les ingénieurs français sont très réputés parmi les concepteurs internationaux.

 

 

Et l'homme créa...le robot
Commenter cet article