Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Corps numériques en scène

Publié le 6 Avril 2013 par Anaïs BERNARD in ouvrage

Corps numériques en scène

Publié en juin 2008, Corps numériques en scène est un objet hybride (livre + DVD) et bilingue (français-anglais), réflexif et documentaire. Il a été conçu à partir de l’expériences de Bains numériques #2 et du RAN, Réseau Arts Numériques.

En octobre 2007, se tenait la deuxième édition du Festival international Bains Numériques, à Enghien-les- Bains autour du spectacle vivant et des nouvelles technologies.

A cette occasion se réunissaient les membres du RAN (Réseau Arts Numériques) un réseau créé en janvier 2007, initié par le centre des arts d’Enghien-les-Bains, (scène conventionnée depuis octobre 2007) et son directeur, Dominique Roland avec la collaboration d’une vingtaine de lieux de production, diffusion, formation ou recherche européens visant à encourager la mobilisation des professionnels et leur positionnement autour des formes artistiques émergentes. Plate-forme d’échanges, de réflexion et de coproduction en développement autour des arts numériques, le RAN s’emploie à définir des moyens structurels et à mettre en place des actions concrètes pour accompagner de manière pérenne les projets « art-science-nouvelles technologies ».

Se nourrissant de l’expérience artistique du festival, enrichie des échanges des membres du RAN, le projet du livre+DVD Corps Numériques en scène est né afin de poursuivre la réflexion sur le nouveau statut du corps au sein des arts vivants actuels intégrant le numérique. Il s’inscrit – comme l’indique Philippe Franck dans l’éditorial – dans la volonté du centre des arts et de ses partenaires de fournir des outils critiques parallèlement à l’expérience créative artistique / scientifique / technologique « in vivo ».

 

+ télécharger les articles/entretiens suivants :

Article sur H. Umeda

Entretien avec Franck Bauchard

Article de C. Jacquemin

 
 
Commenter cet article