Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

CORPS ET ECRAN

Publié le 1 Octobre 2017 par Anaïs BERNARD in appel a communications, Appel à communications

MARTA BUDKIEWICZ, projection vidéo simultanée sur deux écrans, 13'13“, capture d'écran, exposition à l'ENSBA, 2004

MARTA BUDKIEWICZ, projection vidéo simultanée sur deux écrans, 13'13“, capture d'écran, exposition à l'ENSBA, 2004

A la suite du colloque 2016 sur la présence par écran, le colloque IMPEC 2018 (du 4-6 juillet 2018, à l'ENS de Lyon) se centre sur les relations entre corps et écrans. Les innovations constantes dans le domaine du numérique amènent en effet à configurer les relations corps et écrans de façon nouvelle qu’il s’agisse de situations de jeux, de travail, de communication. Dans nos travaux d’analyse ces nouvelles relations seront étudiées à partir des quatre sous-thèmes suivants :

1/ Le corps dans les interactions par écran

Les perceptions corporelles éprouvées dans le face à face par écran diffèrent de celles du face à face présentiel. On ne peut pas sentir l’autre ou bien le toucher directement, en revanche, on peut ajuster la représentation de son propre corps ou celui de l’autre à l’écran et agir ainsi sur la manière dont on voit ou on est perçu. Le dispositif induit un positionnement du corps plus ou moins statique (visioconférence) ou dynamique (jeux vidéos Wii, avec le bras, Kinect avec tout le corps).

Quels sens sont sollicités de façon préférentielle dans les interactions par écran ? Comment sont remplacées ou compensées les perceptions absentes (olfaction, goût et toucher) ? Quel est le statut particulier du toucher (puisque de nombreuses interfaces permettent d’agir sur l'application en touchant l’écran) ? Comment ces particularités sensorielles peuvent-elles être utilisées ? Quelles exploitations sociales ou médicales du corps stimulé peuvent être proposées par les jeux vidéos à l’écran pour des publics spécifiques (seniors, autistes,...) ?

2/ Le corps à l’écran

Dans les interactions par écran, le corps n’est visible et audible que partiellement (image partielle, voix modifiée). Il peut également être montré avec des transformations (image figée, distorsion du son ou de la voix) ou bien être représenté par un avatar (notamment dans les jeux vidéo, les mondes virtuels, les médias sociaux ...).

Quelles conséquences a le fait de se voir soi-même dans une situation de visio-conférence ? Quel ressenti émotionnel est attaché à la vision de l’image synchrone des proches ? Quel est le lien entre le choix de l’avatar et l’image que l’on cherche à montrer de soi ? De quelle façon les transformations du corps engendrent-elles ou non des effets sur l’interaction en cours ?   

3/ Le corps à travers l’écran : corps augmenté et corps “virtuel”

Grâce à différents artefacts (manettes, prothèses, casques, etc.), l’écran devient potentiellement un prolongement du corps, comme lors de l’immersion dans un monde virtuel avec des google glasses ou le contrôle des actions dans un jeu vidéo avec son corps (Kinect).

Par ailleurs, les écrans peuvent nous présenter des informations concernant notre corps, notamment dans les applications de suivi médical, de coaching sportif etc. (soi augmenté, quantified self).

Comment passe-t-on d’un monde à l’autre et comment gère-t-on ces passages “entre les mondes”, par exemple par rapport à une éventuelle perte de repères ? Peut-on différencier des degrés d’immersion ?  

Quels sont les effets et les usages que l’on fait des informations concernant notre corps ? Quels sont les apports et les limites de ces informations?

4/ Le corps de l’écran

La matérialité, les tailles, les différentes formes et les affordances de l’écran pourront également être interrogées. Par exemple, la taille d’un robot de téléprésence ainsi que sa position dans une salle peut-elle influencer son statut dans l’interaction ?

De manière plus générale, peut-on parler du corps de l’écran ? L’écran peut-il être considéré comme agent ? Et si oui, de quelle manière, dans quelles situations, et jusqu’à quel point ? 

D'autres questions liées à la relation corps-écrans pourront également intéresser l'édition 2018.

Ce colloque est vraiment pensé pour travailler dans l’interdisciplinarité : nous encourageons donc toutes les personnes intéressés par la relation corps-écrans à venir dialoguer avec nous lors de cette prochaine édition.

Modalités de soumission

Pour les modalités de soumissions, veuillez vous rendre sur cette page : https://impec.sciencesconf.org/resource/page/id/10
La date finale pour envoyer votre soumission est le 6 octobre 2017. Le dépôt est uniquement en ligne sur ce site.
Pour nous écrire, une adresse unique : groupe.impec@gmail.com

*********

>>> Appel à publication d’articles dans la revue Interfaces Numériques (parution juin 2018) <<<

L'appel à contribution détaillé du volume 8, n°2/2018, de la revue Interfaces Numériques à paraître en Juin 2018 sur le Thème "Le corps et ses métamorphoses à l'ère numérique" sous la direction de Samira Ibnelkaïd et Isabel Colón de Carvajal.

Ce nouveau numéro interrogera, à partir d'une analyse critique, les mutations contemporaines de la corporéité à travers la tekhnê. Il s'agit de répondre à des problématiques telles que :

  • Dans quelles mesures les activités et écosystèmes physico-numériques au sein desquels le corps est engagé modifient-ils le schéma corporel ?
  • Quelles déconstructions et reconstructions de la notion de corps sont-elles envisageables sans succomber aux dérives posthumanistes ?
  • Comment penser l’effacement des frontières corporelles et la complexité de la corporéité contemporaine et à venir ?
  • Jusqu’où le corps est-il éthiquement métamorphosable ?
  • Comment définir les conséquences des métamorphoses du corps sur le rapport à soi, les liens sociaux, les relations à l’environnement et le design numérique ?

Les personnes intéressées à soumettre une proposition de communication au colloque IMPEC 2018 sont invitées à faire en parallèle une proposition sous format “article avec comité de lecture”

Les propositions d’article sont attendues pour le 1er Octobre 2017 au plus tard.

Commenter cet article