Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Suru

Publié le 21 Septembre 2017 par Anaïs BERNARD in spectacle

Suru

La compagnie Mobilis Immobilis vous présente Suru,
Le jeudi 05 octobre 2017, à 20h30.


Suru parle d’explosions d’énergies, de forces destructrices et créatrices. Sur scène, deux danseurs éprouvent leur propre « physicalité » au sein d’un environnement sonore et visuel dématérialisé. Le corps à la fois humain, mouvant et technologique est traité sous les différents angles de l’incarnation, la dissolution et l’apparition par le biais de la danse alliée à des médiums numériques.

Tout en évoquant le cycle incessant de la transformation propre à la vie, la circulation des flux entre les individus et les forces primaires environnantes, Suru perturbe les sens des interprètes aussi bien que ceux du public, repensant essentiellement la notion de mouvement. Danse, création musicale et sonore, création visuelle et vidéo s’allient, se répondent et se déroulent en direct sous les yeux du spectateurs.

Suru prend alors tout son sens :
La danse « intérieure », l'environnement visuel « extérieur » , la musique les traversant se connectent sur scène pour représenter Suru, assemblage d'identités propres, de 2 cultures différentes - française et japonaise - pour devenir création originale emprunte de chacun des univers des artistes qui la composent. 
Les différences, les affinités, les sensibilités, les interactions artistiques et culturelles nourrissent et sont au cœur de cette création commune. 
Transformation extérieure, Transformation intérieure. 

A l’extérieur, les éléments provoquent air, eau, chaleur et froid… agissant sur notre environnement. La vie « danse »autour de nous. 
A l’intérieur, les émotions traversent nos corps, le font se mouvoir : joie, tristesse, colère… La vie danse à l’intérieur. 
Intérieur et extérieur sont en permanence connectés. 
La frontière entre les deux disparaît. Tout est dans tout. Tout danse, relié. La danse intérieure s’exprime ici par la chorégraphie, tour à tour lente, énergique, puis électrique. 

C'est une danse du temps, une retranscription de la façon dont le corps du danseur traverse et se fait traverser par le temps et la perception d'un espace en mutation permanente, en 3 temps. 
A l’extérieur , la danse est projection sur les écrans, évolution de matières, couleurs sur les corps, peinture se jouant de la lumière et de l’obscurité, de patterns -références au Japon. 
La musique accompagne cette danse, la portant, apparaissant, disparaissant au lointain, captant, accompagnant les mouvements et la respiration. 
La danse « intérieure », l'environnement visuel « extérieur » , la musique les traversant se connectent sur scène pour représenter Suru, voyage immersif, où la danse, la musique et la vidéo sont en totale interaction, grâce au dispositif de création en direct d'images et de son au service de la scénographie.

 

Mise en scène et scénographie : Maflohé Passedouet
Chorégraphie et interprétation : Mamoru Sakata et Maiko Hasegawa 
Création sonore : Stéphane Bissieres (bunq)
Création visuelle : Etienne Bernardot (eb)
Durée : 45 mins

Partenaires et co-producteurs : Compagnie MOBILIS- IMMOBILIS / Maflohé Passedouet, Le Hublot, Le Cube, centre de création numérique. Suivi par les Réseaux de la Création, co-organisateur des Soirées IRL et organisateur du festival VISION’R

Commenter cet article