Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Saturnium, conte musical et photographique

Publié le 10 Juin 2017 par Anaïs BERNARD in evenement

Saturnium, conte musical et photographique

Lundi 12 juin, 21h 
Vernissage, Palais de Tokyo, entrée libre
Exposition "Le rêve des formes", commissariat de Claire Moulène & Alain Fleischer
Du 14 juin au 10 septembre 2017

 
Saturnium, conte musical et photographique et SMITH & Hoang
À quoi rêvent les particules atomiques ? Quelle est la forme de la désintégration ? Quel est le langage de la morphogenèse ?” Ces questions laissées sans réponse, formulées de concert par SMITH & Hoang, résonnent comme l’écho de percussions lointaines, et constituent le bruit blanc d’un projet à quatre mains qui mêle fiction, recherches scientifiques et expérimentations techniques. Fasciné par les travaux de Marie Curie, le duo a choisi de faire de la radioactivité sa machine à rêve de formes et offre une oeuvre unique et innovante, mêlant fiction et temporalité. À travers un conte musical et photographique, à la lisière du fantastique, les artistes exhument une découverte non publiée qu’aurait faite la scientifique en son temps : celle d’un nouvel élément chimique baptisé “saturnium”, en référence à sa possible origine saturnienne – et à Saturne, dieu du temps, figure de la mélancolie. Cette substance “capable de courber le temps”, selon l’astrophysicien Jean-Philippe Uzan, collaborateur du duo, irradie les images de SMITH et la musique d’Antonin Tri Hoang.

La création est présentée cet été au Palais de Tokyo dans le cadre de l’exposition "Le Rêve des Formes" qui célèbre les 20 ans du Fresnoy, commissariée par Alain Fleischer & Claire Moulène.

"Saturnium" permet de penser, de travailler, d’explorer, en images et en musiques, la possibilité de la catastrophe, l’apocalypse nucléaire, le changement d’époque, et la pensée poétique, onirique, de la forme des prémices d’un nouveau monde auquel il est permis de rêver.

L'installation sera révélée au cours du vernissage qui se tiendra ce lundi 12 juin à 21h.
Remerciements à la Galerie les Filles du Calvaire et Leica Camera France pour leur soutien.

Commenter cet article