Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

Projet ROMEO

Publié le 14 Août 2014 par Anaïs BERNARD in technologie

Projet ROMEO

Qu'est-ce que le projet ROMEO ?

Romeo est un robot de recherche issu de la collaboration de laboratoires et d'industriels comme Aldebaran.
Ce robot humanoïde de 140cm est destiné à approfondir les recherches sur l’assistance aux personnes âgées ou en perte d’autonomie. Sa taille a été pensé pour qu’il puisse ouvrir une porte, monter un escalier ou encore attraper des objets sur une table.


Historique du projet

Débuté en janvier 2009, le projet ROMEO visait quatre objectifs principaux et complémentaires. Ils avaient pour but de couvrir plusieurs aspects majeurs dans le développements de la robotique en France :

  1. Une plateforme mécatronique et logicielle interactive, ouverte et modulable
  2. Un Robot Assistant Personnel, des fonctions de surveillance et des IHM
  3. Une plateforme robuste pour la recherche
  4. Les bases d’un cluster industriel robotique


Le projet ROMEO a été initié dans le cadre d’un projet Fond Unique Interministériel (FUI) financé par la DGCIS, la région Ile-de-France et la Ville de Paris sous l’égide de Cap Digital. Ce premier projet s’est terminé en décembre 2012. Il rassemblait une douzaine de partenaires qui forment le squelette du nouveau projet ROMEO 2: la continuation des développements initiés sur le projet ROMEO 1.


Un robot de 140 cm en pleine croissance

En quatre ans, Romeo est passé d’une vision ambitieuse de la robotique d’assistance à un robot de 1,4 m, connu dans le monde entier, dont les premiers exemplaires ont été commandés par des laboratoires français et européens. La dynamique fondatrice de la filière de la robotique de service française, créée par ce projet FUI, se prolonge déjà dans de nouvelles collaborations nationales et européennes.

Au cours de ces quatre années, la plateforme physique de Romeo a été entièrement assemblée par Aldebaran. Elle a connu deux versions, comme imaginées lors la rédaction du projet. Entre les deux versions, la conception de la colonne vertébrale a changé, l’électronique définitive a été intégrée dans la tête, les coques du haut du corps ont été réalisées dans une matière plus solide, le câblage électronique des jambes a été amélioré, les batteries ont été intégrées...
Il va permettre à différents groupes de chercheurs ainsi qu’a Aldebaran d’explorer un territoire prometteur : celui de l’assistance grâce aux robots humanoïdes.

Commenter cet article