Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Corps en Immersion

Une actualité dans les arts et les sciences à travers les corps pluriels.

DÉMATÉRIALISÉ

Publié le 26 Juin 2014 par Anaïs BERNARD in exposit, evenement

DÉMATÉRIALISÉ
L'AADN et le Planétarium de Vaulx-en-Velin présentent : Dématérialisé, une création de Pierre Amoudruz et David Guerra (voir le dossier de presse ci-joint).
Invités en résidence VIDEOPHONIC durant 10 jours au Planétarium, les artistes vous invitent à découvrir le résultat de leur travail le vendredi 26 juin 2014 à 18h30.
La soirée se terminera par un barbecue organisé dans les jardins du Planétarium.
Nous vous attendons sur place !
 
Planétarium de Vaulx-en-Velin
Place de la Nation / 04 78 79 50 13
Vendredi 26 juin à 18h30
 
 
Le temps que vous lisiez cette page, vous avez reçu 3 mails, 15 alertes Facebook, 12 tweet, 2 appels en absence...
Flirtant entre un passé désuet et l’omniprésence des technologies de son temps, Dématérialisé questionne l’obsolescence de l’homme face au flux de données numérisées. Elle met en scène, avec une pointe de nostalgie et de violence, son incapacité à trouver la connivence dans ces communications humaines désincarnées, perdues dans la surproduction d’interfaces et de canaux connectés.
 

Il pose une caméra sur sa bouche… Réduit au silence, il scrute son environnement et sur les touches d’une vieille machine à écrire, frappe lettre après lettre les mots de son histoire.
Flirtant entre un passé désuet et l’omniprésence des technologies de son temps, Dématérialisé questionne l’obsolescence de l’homme face au flux de données numérisées. Elle met en scène, avec une pointe de nostalgie et de violence, son incapacité à trouver la connivence dans ces communications humaines désincarnées, perdues dans la surproduction d’interfaces et de canaux connectés.

Pierre Amoudruz (image) et David Guerra (son) sont en résidence au Planétarium de Vaulx-en-Velin du 16 au 26 juin prochain.
Lors de cette première étape de recherche, ils exploreront divers procédés de mise en scène de leur propre rôle, le musicien et le vidéaste, pris dans un dispositif scénique qui les personnifie.
A base de manipulation d’objets, de matières pré-enregistrées et de contenus sonores et visuels générés en temps réel, ils développent une écriture reposant sur un jeu de coïncidences et d’antagonismes entre leur propre présence et la matière qu’ils fabriquent.
A travers la résidence VIDEOPHONIC, ils orientent particulièrement leurs recherches sur la manipulation et le développement d’un geste instrumental sans instrument.

Commenter cet article